AccueilActualités - Tunisie : Actualités en temps réelTrain de décisions pour la solution du problème des déchets à Sfax

Train de décisions pour la solution du problème des déchets à Sfax

Dans un communiqué de  presse en date du 4 octobre, passant en revue les actions qu’elle a entreprises, deux mois après le démarrage de ses travaux , la commission consultative pour le suivi de la question des déchets à Sfax a signalé, parmi ces actions sur le plan juridique, l’approbation d’un projet de création d’une structure publique des services environnementaux, projet entériné par le conseil régional en attendant son approbation par les conseils municipaux avant le 20 novembre et à cet égard, la commission demande aux autorités centrales d’entériner ce projet, et de hâter sa concrétisation.

La commission a approuvé également les propositions tendant à réviser la réglementation relative à la gestion des déchets, ainsi que les avantages et incitations au profit des sites de traitement et de valorisation des déchets.

Sur le plan technique, la commission a élaboré un document de base comportant une invitation à proposer des projets de traitement et de valorisation des déchets à l’adresse des investisseurs et opérateurs leur demandant de présenter leurs suggestions techniques et financières à ce propos. Le texte du document dans son intégralité sera publié dans les prochains jours.

Concernant le choix des sites de traitement et de valorisation des déchets, la commission a jugé utile de répartir la charge entre les différentes régions. Le conseil régional a approuvé cette option.

La commission a entamé les procédures de désignation  des terrains devant accueillir ces sites et la reconversion de leur caractère. Elle espère que les autorités centrales accélèreront la mise en application des décisions prises en tant que mesures urgentes.

Pour ce qui est de la fermeture de la décharge contrôlée de Gonna et afin d’éviter les émanations de gaz, les effondrements et les infiltrations d’eaux, le conseil régional l’a retenue à la lumière d’un rapport de l’Agence nationale de gestion des déchets (ANGed) dans la perspective de le réhabiliter et de le reconvertir en un parc urbain. La fermeture doit avoir lieu dans quatre mois au maximum. Les consultations seront poursuivies concernant l’exécution des travaux de réhabilitation.

Dans son communiqué, la Commission estime que la conjugaison des efforts des citoyens, de la société civile et des organisations professionnelles est le meilleur garant du succès et de l’avancement dans la voie de l’aménagement d’unités de traitement et de valorisation des déchets compte tenu de leur importance dans la préservation de la santé et de l’hygiène.

Cette répartition des charges, ajoute la Commission, reste tributaire de la volonté de l’Etat de respecter ses engagements et de les traduire dans les faits sur le plan financier et procédural.

La commission publiera un rapport complet sur ses activités ultérieurement lorsque seront désignés les sites de manière définitive.

S.B.H

- Publicité-

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Réseaux Sociaux

108,654FansJ'aime
480,852SuiveursSuivre
5,019SuiveursSuivre
624AbonnésS'abonner
- Publicité -