19 C
Tunisie
jeudi 29 octobre 2020
Accueil Actualités Tunis : CM sur la propreté et la protection de l'environnement

Tunis : CM sur la propreté et la protection de l’environnement

Le Conseil Ministériel (CM), a décidé, vendredi, au terme d’une réunion au Palais du gouvernement à la Kasbah, sous la présidence du Chef du gouvernement, Habib Essid, de créer un comité de pilotage qui assurera le suivi et l’évaluation périodiques de la situation environnementale et proposer des mesures pratiques pour mettre en œuvre le programme de la propreté et de la protection de l’environnement.

- Publicité-

Ce comité, qui sera présidé par le ministre de l’Environnement et du développement durable, regroupera des représentants des ministères, des structures et des associations concernées par la question de la propreté et de l’environnement.

D’après un communiqué de la présidence du gouvernement, le CM a également décidé d’organiser, des conseils régionaux sous la présidence des membres du gouvernement, pour discuter des problèmes liés à la propreté du milieu et à la protection de l’environnement.

Ces conseils devraient aboutir à des mesures concrètes pour améliorer et protéger l’environnement dans toutes les régions du pays.

Le chef du gouvernement a insisté, à cette réunion, sur la nécessité de développer le partenariat entre les différentes structures gouvernementales, les institutions, la société civile et les médias, et de mettre en œuvre un programme intégral pour la propreté dans les places publiques, les zones urbaines et les zones industrielles et aussi lutter contre les constructions anarchiques et entretenir les routes et les avenues.

1 COMMENTAIRE

  1. Il faut faire appel aux entreprises spécialisées dans le traitement & la valorisation de déchets
    Il y a des entreprises spécialisées dans l’accompagnement des collectivités, des entreprises industrielles et des professionnels de santé, dans leur projet les plus complexes de gestion des déchets, et propose des prestations et des services variés :
    – Etudes et conseils, de l’étude complète de la chaîne des déchets à la formation préventive
    – Collecte et acheminement des déchets ménagers, industriels, dangereux et propreté urbaine
    – Tri et démantèlement pour une valorisation optimisée des déchets
    – Valorisation et traitement de tous genres de déchets dangereux et non dangereux
    – Commercialisation de matériaux recyclés : des matières premières secondaires issues des centres de tri du groupe et ceux d’autres opérateurs ou d’industriels.
    – Assainissement et nettoyage
    – Dépollution de sols et réhabilitation de sites pollués
    – Gestion déléguée des déchets industriels, et des déchets de santé
    La valorisation des déchets est devisée en deux catégories:
    1 – VALORISER LES MATÉRIAUX
    La transformation des déchets papier, plastique, métaux, bois ainsi que des déchets dangereux et produits complexes :
    – Valorisation des déchets en matières premières secondaires entrant dans la fabrication de nouveaux produits (bouteilles et sacs plastiques, cartons pour les papeteries, préparation des métaux, granulats à base de caoutchouc..)
    – Traitement et valorisation des produits dangereux (extraction de produits valorisables, combustibles souillés et UEVH, emballages souillés, production de combustibles CCS/CLS…)
    – Valorisation des terres polluées issues de chantiers de construction ou de sites industriels qui sont prétraitées sur site (criblage, tri, concassage, déshydratation dans le cas des sédiments).
    2 – VALORISER LES DÉCHETS EN ÉNERGIE
    Des installations de valorisation énergétiques qui produisent de l’électricité, de la chaleur ou de la vapeur qui peuvent être utilisées pour alimenter les réseaux de chauffage urbain ou être réintroduit directement dans les procédés industriels. Transformer les déchets en combustibles peut s’effectuer suivant différents procédés :
    – L’incinération de déchets non dangereux produit de l’électricité et/ou de chaleur, celle des déchets dangereux, réalisée dans des fours fournit de l’énergie sous la forme de vapeur aux industriels.
    – La co-incinération où les déchets dangereux sont traités pour obtenir des combustibles de substitution, liquides ou solides (CLS et CSS), à haut pouvoir calorifique.
    – La méthanisation où le biogaz issu de la fermentation organique des déchets est récupéré pour alimenter des moteurs ou des turbines qui produisent de l’énergie.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Réseaux Sociaux

104,725FansJ'aime
480,852SuiveursSuivre
4,333SuiveursSuivre
624AbonnésS'abonner
- Publicité -

Derniers Articles