AccueilActualitésTunisie : Les employés de GALAPHARMA lancent un cri d’alarme

Tunisie : Les employés de GALAPHARMA lancent un cri d’alarme

Les cadres, les agents, les médecins et les pharmaciens des Laboratoires GALPHARMA viennent de lancer un cri d’alarme, suite à un sit-in organisé par une minorité, un mouvement qui paralyse depuis environ cinq mois l’activité de l’entreprise.

- Publicité-

Le dernier développement en rapport avec cette affaire a été la tentative de suicide d’un des cadres de GALAPHARMA, dans le bureau du procureur de la République de Sfax.

Le personnel des laboratoires, désespéré par l’absence d’une intervention efficace et radicale des autorités régionales pour sauver l’entreprise et les familles de ceux qui y travaillent, lancent un cri d’alarme à tous les responsables du pays et  à l’élite intellectuelle pour les soutenir dans cette épreuve où ils font face aux répercussions de cette crise, notamment le fait que 180 familles sont menacées de chômage et de déperdition.

En effet, les employés n’ont pas reçu leurs salaires depuis cinq mois, s’exposant aux affres  de la misère et des privations, ayant été dans l’impossibilité de faire face aux dépenses occasionnées par le mois de Ramadhan, l’Aid el Fitr, la rentrée scolaire et l’Aid el Idha.

Enfin, Galpharma demeurant  fermée, des médicaments d’une valeur de plus de 4MD vont finir par être périmés, car les sit-inneurs empêchent leur sortie, outre les répercussions sur les patients tunisiens qui ne trouvent les médicaments pour leurs maladies, le plus souvent chroniques.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Réseaux Sociaux

106,721FansJ'aime
480,852SuiveursSuivre
4,458SuiveursSuivre
624AbonnésS'abonner
- Publicité -

Derniers Articles