AccueilLa UNEUne vingtaine de jeunes Tunisiens embauchés dans la plasturgie en France

Les formations dans l’industrie de la plasturgie,  qui concernent les échanges et la connectivité à travers un réseau de professionnels en France et en Tunisie, devraient débuter en mars 2023, pour intégrer une vingtaine de jeunes issus des gouvernorats de l’intérieur de la Tunisie, dont la période de chômage a dépassé les cinq ans.

Il s’agit, faut-il le rappeler, d’un programme qui a pour objectif de favoriser, et se concentrer en particulier à réinsérer les jeunes Tunisiens en mal d’emploi en France, où les métiers en tension, tous secteurs confondus, existent en masse. Il est entendu par métiers en tension les entreprises qui n’arrivent pas à pourvoir leurs offres d’emplois par manque de candidats.

Toutefois, les conditions exigent qu’après la fin de la phase de formation, ces jeunes soient directement intégrés dans des formations de deux mois dans des institutions  et entreprises économiques en France pour être détachés ultérieurement, selon Hager Rezgui, consultante en emploi international dans les métiers difficiles et membre de l’association ANATE (Réseau des professionnels franco-tunisiens).

Une formation sur mesure pour les métiers « en tension »

Dans une déclaration à African Manager, elle a précisé que les cours de formation se poursuivront pendant une période de 8 semaines, dès début mars 2023, au profit de 20 jeunes qui seront formés dans un centre de formation tunisien en partenariat avec un centre de formation français, financé par l’Agence allemande de coopération technique (GIZ).

Une  convention de partenariat a été signée ce undi 23 janvier 2023, entre le ministère de la Formation professionnelle et de l’Emploi et le Centre sectoriel de la construction.

Il convient de mentionner que dans le cadre du Sommet de la Francophonie, l’ANATE a organisé, à Tunis le 20 novembre 2022, un séminaire intitulé « La formation est un outil pour favoriser la mobilité et l’intégration des jeunes dans l’espace francophone », en présence d’organisations douanières françaises et  professionnelles dans les domaines de l’agriculture et de l’industrie plastique, au cours duquel des opportunités de migration organisée par la formation professionnelle ont été présentées, en plus d’étudier les moyens pour les entreprises françaises de bénéficier de la main-d’œuvre tunisienne.

Rezgui a souligné que l’association travaille à la mise en réseau des relations entre les opérateurs économiques et les centres de formation professionnelle pour créer des emplois, d’autant plus que les entreprises françaises actives dans l’industrie du plastique ont besoin d’environ 18 000 travailleurs qui ne nécessitent pas de qualifications majeures.

400 jeunes embauchés en 2023

Il faut dire que les principales difficultés rencontrées par les chômeurs en Tunisie résident dans le manque d’informations concernant les opportunités d’emploi ainsi que les domaines des formations professionnelles, ce qui les pousse à émigrer illégalement. Aussi s’avère-t-il  nécessaire de les initier à des professions qui correspondent à leurs qualifications.

Hager Rezgui a assuré que les organisations douanières françaises ont confirmé leur volonté de former de jeunes Tunisiens et de leur fournir des emplois.

Déjà, lors du sommet de la francophonie en novembre dernier, des accords ont été signés entre l’Union Française des douanes – active dans le domaine des matières plastiques- et des centres privés de formation professionnelle situés dans les gouvernorats de Médenine, Bizerte et Tunis, aux termes desquels 400 jeunes seront formés à partir de 2023 et seront ensuite détachés dans diverses institutions françaises.

- Publicité-

2 Commentaires

  1. Bonjour.
    Je suis jeune tunisien. J’ai trente ans. je suis titulaire d’un BTS tunisien en plasturgie. est-ce je peux postuler à cette formation en France?

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Réseaux Sociaux

108,654FansJ'aime
480,852SuiveursSuivre
5,018SuiveursSuivre
624AbonnésS'abonner
- Publicité -