Tags Posts tagged with "aeroport, Tunis-Carthage"

aeroport, Tunis-Carthage

par -
0
Au cours des quatre premiers mois de l’année 2014

Suite aux informations relayées par certains médias portant sur le déménagement imminent de l’aéroport de Tunis Carthage vers un autre lieu, le PDG de l’OACA, Khaled Chelly, n’a pas écarté cette  possibilité. Il a confirmé l’intention des autorités d’accroître la capacité de réception de ce dernier de 5 à 10 millions de passagers.

Il a annoncé dans une interview accordée ce vendredi 23 septembre 2016 à Express fm que des études ont été lancées depuis une quinzaine d’année, en précisant que le choix de l’endroit pour implanter un nouvel aéroport s’est limité à quatre propositions, à savoir Slimane, Utique, Borj Amri et Bou Hanach.

Chelly a estimé que la proposition de Bou Hanach, qui se trouve à 25KM de la capitale, est la plus appropriée pour répondre aux objectifs fixés. Il a précisé qu’aucune décision n’a été prise à ce sujet.

Il a, par ailleurs, déclaré que l’extension de l’aéroport de Tunis Carthage est encore à l’étude, en rappelant que la superficie générale de lieu est de 830 hectares. Il a signalé que le coût de son extension pourrait atteindre les 600 millions de dinars.

par -
0

La circulation sur la Route régionale n°21 (Route X) au niveau de l’aéroport Tunis-Carthage, sera déviée provisoirement, à partir de mercredi 21 septembre 2016 et durant 30 mois, a annoncé le ministère de l’Equipement, de l’Habitat et de l’Aménagement Territorial. Il a précisé, dans un communiqué, que cette déviation est due à des travaux entrepris actuellement pour assurer la liaison de la route X à la route nationale n° 10.
Le projet de liaison de ces deux routes permettra, selon le département de l’Equipement, de rendre la circulation plus fluide et de faciliter aux habitants de la région de Soukra l’accès à la Capitale. La finalité est aussi d’alléger l’encombrement au niveau du croisement entre les deux routes nationales n°8 et n°10, ajoute la même source.

par -
0

Le ministère de l’Équipement, de l’Habitat et de l’Aménagement du territoire a annoncé dans un communiqué rendu public, ce jeudi 15 septembre 2016, qu’à partir du samedi 17 septembre 2016, la circulation sera temporairement interrompue au niveau de l’aéroport Tunis-Carthage pour des travaux s’étalant sur 30 jours.

D’après ledit département, ces travaux seront entrepris sur la partie reliant la route X à la RN10 afin de faciliter la circulation entre La Soukra et les banlieues de la capitale.

par -
0
Une somme en devises d’une valeur de 21.700 dollars américains (34.720 dinars) a été saisie à l’aéroport de Tunis Carthage chez

Une somme en devises d’une valeur de 21.700 dollars américains (34.720 dinars) a été saisie à l’aéroport de Tunis Carthage chez un voyageur de nationalité tunisienne en partance vers Munich (Allemagne).

Un procès verbal a été dressé et le fraudeur transféré aux services spécialisés des douanes, pour enquête, selon la direction générale de la Douane.

La même source a indiqué que les services de la Douane avaient mis en échec, vendredi, 3 tentatives de contrebande de devises non déclarées d’une valeur de 6500 dollars, 7500 euros et 2000 euros.

par -
0
Dans un communiqué

Dans un communiqué, Tunisair annonce des perturbations sur tous ses vols au niveau de l’aéroport de Tunis-Carthage, ce lundi 16 juin 2014, à causes d’un arrêt de travail des agents de Tunisair Handling dont les causes ne sont pas précisées. La compagnie se retrouve ainsi obligée de présenter ses excuses à ses passagers pour un désagrément dont elle n’est pas la cause, en pleine saison touristique. Aux dernières nouvelles, le trafic aurait été rétabli.

par -
0
Les services de la douane de l’aéroport de Tunis Carthage ont mis en échec

Les services de la douane de l’aéroport de Tunis Carthage ont mis en échec, vendredi 13 juin , une opération de transfert de devises non déclarées d’un montant de 80 mille euros.

La direction générale de la douane, a annoncé dans un communiqué que les devises étaient dissimulées dans les bagages d’un citoyen tunisien résidant à l’étranger alors qu’il effectuait les formalités douanières au départ en direction de la France.

Un procès-verbal a été établi , et le suspect a été transféré aux services douaniers spécialisés en vue de poursuivre les investigations.

par -
0
Plusieurs entreprises  de renommée ont participé à l’appel d’offres lancé récemment par l’OACA relatif à l’octroi des concessions d’exploitation des duty free des cinq aéroports internationaux tunisiens (Tunis-Carthage

Plusieurs entreprises de renommée ont participé à l’appel d’offres lancé récemment par l’OACA relatif à l’octroi des concessions d’exploitation des duty free des cinq aéroports internationaux tunisiens (Tunis-Carthage, Djerba-Zarzis, Sfax-Thyna, Tozeur-Nafta et Tabarka- Ain Draham). C’est ce qu’a indiqué Salah Gharsallah, directeur général de l’Office de l’aviation civile et des aéroports (OACA).

Lors d’une conférence de presse tenue, mercredi, il a précisé que l’appel d’offres a été lancé en conformité avec la loi en vigueur en Tunisie. « Nous avons agi dans le strict respect de la loi et notre souci est d’améliorer la qualité des prestations offertes », a-t-il tenu à préciser, démentant ainsi les rumeurs ayant circulé, récemment, en ce qui concerne la question de la concurrence. Et de rappeler que « cet appel d’offres est ouvert aux entreprises intéressées par l’exploitation de cette activité et qui doivent se prévaloir d’un ensemble d’attributs, notamment la compétence et l’expérience qui devrait dépasser 10 ans en matière de Duty Free Shop ». Il a, dans le même ordre d’idées, signalé que «l’opportunité a été offerte à toutes les entreprises compétentes et même aux groupement d’entreprises désirant participer à cet appel d’offres ».

Deux entreprises tunisiennes ont participé à cet appel d’offres, jugé important pour l’OACA qui a réalisé des chiffres respectables. En effet, le bénéfice net a dépassé le chiffre d’affaire pour s’établir à 35MD.

Garsallah a encore assuré que les concessions d’exploitation des magasins destinés à la vente en hors taxes aux passagers vont être octroyées à l’entreprise qui respecte la loi et qui offre la meilleure qualité de prestations.

Une fois les résultats de la première étape validés par l’unité du suivi des concessions à la présidence du gouvernement, les entreprises concernées seront informées des résultats de présélection pour qu’elles puissent participer à la deuxième étape, a souligné le directeur général notant que la période contractuelle a été prolongée de 4 mois (du 1er juin au 1er novembre ) pour que le nouveau concessionnaire puisse créer sa société tout en obtenant les autorisations nécessaires pour l’exercice de cette activité en Tunisie.

L’OACA va choisir, ensuite, le nouvel exploitant conformément aux critères exigés, a-t-il indiqué, faisant état d’une tendance à assurer la présence de produits tunisiens dans ces espaces « free shop ».

Les préparatifs vont bon train pour la réussite de la saison touristique

Sur un autre, le responsable a indiqué que le contexte aérien actuel semble favorable pour la prochaine saison touristique. Toutes les conditions sont réunies pour relever ce défi de taille. D’intenses efforts ont été déployés et une panoplie de mesures ont été mises en place dans les espaces intérieurs et extérieurs de l’aéroport de Tunis- Carthage pour améliorer les services.

Parmi les actions prévues dans ce cadre, il a cité le lancement de campagnes de sensibilisation des chauffeurs de taxis pour dissuader les dépassements et les pratiques influant l’image du pays, la mobilisation d’équipes de contrôle qui veilleront à l’application de la Loi n°2611 de l’année 2009, interdisant le tabac à l’intérieur des espaces publics et stipulant des infractions aux contrevenants et l’exigence du respect des lois garantissant la sécurité des passagers à l’intérieur et aux alentours de l’aéroport.

Salah Gharsallah a, par ailleurs, relevé l’amélioration du trafic aérien durant l’année en cours. Une amélioration qui se répercutera sur le rendement de l’Office et aura un effet sur le budget de l’Etat qui souffre d’une pénurie de liquidités, selon ses dires. « Le trafic aérien a affiché une évolution considérable, dépassant les chiffres enregistrés en 2010 ». Plus particulièrement, le trafic aérien au niveau de l’aéroport international Tunis Carthage a enregistré, au cours du premier trimestre 2014, une hausse de 9,25% par rapport à la même période 2013, avec un nombre de passagers de 1,6 million.

Ce trafic va connaître encore une croissance de 6,6 % en 2014 par rapport à 2013, année où le nombre des passagers avait atteint 5,4 millions de voyageurs, dépassant ainsi la capacité d’accueil de l’aéroport.

Ila évoqué, d’autre part, les perturbations enregistrées, récemment (le 27 avril 2014), au niveau de l’aéroport de Tunis Carthage causant des retards de l’ordre de 40 minutes à une heure, au niveau des départs et des arrivées des vols. Cette perturbation, a-t-il dit, était due à la mise en place d’un nouveau système radar. Des perturbations pourraient encore survenir, a-t-il prévenu, car le nouveau radar mis en place est en période d’essai et entrera en exploitation effective à partir de juin 2014.

Le pèlerinage de la Ghriba au rendez-vous

Evoquant le pèlerinage de la Ghriba, il a fait remarquer que l’aéroport de Djerba est prêt à accueillir les touristes. Il a, dans ce cadre, relevé que « les équipements nécessaires sont sur place et que 7 passerelles sont en cours d’exploitation ». Une cellule a été mise en place pour fournir les meilleures prestations.

Wiem Thebti

par -
0
Plusieurs entreprises  de renommée ont participé à l’appel d’offres lancé récemment par l’OACA relatif à l’octroi des concessions d’exploitation des duty free des cinq aéroports internationaux tunisiens (Tunis-Carthage

Plusieurs entreprises de renommée ont participé à l’appel d’offres lancé récemment par l’OACA relatif à l’octroi des concessions d’exploitation des duty free des cinq aéroports internationaux tunisiens (Tunis-Carthage, Djerba-Zarzis, Sfax-Thyna, Tozeur-Nafta et Tabarka- Ain Draham). C’est ce qu’a indiqué Salah Gharsallah, directeur général de l’Office de l’aviation civile et des aéroports (OACA).

Lors d’une conférence de presse tenue, mercredi, il a précisé que l’appel d’offres a été lancé en conformité avec la loi en vigueur en Tunisie. « Nous avons agi dans le strict respect de la loi et notre souci est d’améliorer la qualité des prestations offertes », a-t-il tenu à préciser, démentant ainsi les rumeurs ayant circulé, récemment, en ce qui concerne la question de la concurrence. Et de rappeler que « cet appel d’offres est ouvert aux entreprises intéressées par l’exploitation de cette activité et qui doivent se prévaloir d’un ensemble d’attributs, notamment la compétence et l’expérience qui devrait dépasser 10 ans en matière de Duty Free Shop ». Il a, dans le même ordre d’idées, signalé que «l’opportunité a été offerte à toutes les entreprises compétentes et même aux groupement d’entreprises désirant participer à cet appel d’offres ».

Deux entreprises tunisiennes ont participé à cet appel d’offres, jugé important pour l’OACA qui a réalisé des chiffres respectables. En effet, le bénéfice net a dépassé le chiffre d’affaire pour s’établir à 35MD.

Garsallah a encore assuré que les concessions d’exploitation des magasins destinés à la vente en hors taxes aux passagers vont être octroyées à l’entreprise qui respecte la loi et qui offre la meilleure qualité de prestations.

Une fois les résultats de la première étape validés par l’unité du suivi des concessions à la présidence du gouvernement, les entreprises concernées seront informées des résultats de présélection pour qu’elles puissent participer à la deuxième étape, a souligné le directeur général notant que la période contractuelle a été prolongée de 4 mois (du 1er juin au 1er novembre ) pour que le nouveau concessionnaire puisse créer sa société tout en obtenant les autorisations nécessaires pour l’exercice de cette activité en Tunisie.

L’OACA va choisir, ensuite, le nouvel exploitant conformément aux critères exigés, a-t-il indiqué, faisant état d’une tendance à assurer la présence de produits tunisiens dans ces espaces « free shop ».

Les préparatifs vont bon train pour la réussite de la saison touristique

Sur un autre, le responsable a indiqué que le contexte aérien actuel semble favorable pour la prochaine saison touristique. Toutes les conditions sont réunies pour relever ce défi de taille. D’intenses efforts ont été déployés et une panoplie de mesures ont été mises en place dans les espaces intérieurs et extérieurs de l’aéroport de Tunis- Carthage pour améliorer les services.

Parmi les actions prévues dans ce cadre, il a cité le lancement de campagnes de sensibilisation des chauffeurs de taxis pour dissuader les dépassements et les pratiques influant l’image du pays, la mobilisation d’équipes de contrôle qui veilleront à l’application de la Loi n°2611 de l’année 2009, interdisant le tabac à l’intérieur des espaces publics et stipulant des infractions aux contrevenants et l’exigence du respect des lois garantissant la sécurité des passagers à l’intérieur et aux alentours de l’aéroport.

Salah Gharsallah a, par ailleurs, relevé l’amélioration du trafic aérien durant l’année en cours. Une amélioration qui se répercutera sur le rendement de l’Office et aura un effet sur le budget de l’Etat qui souffre d’une pénurie de liquidités, selon ses dires. « Le trafic aérien a affiché une évolution considérable, dépassant les chiffres enregistrés en 2010 ». Plus particulièrement, le trafic aérien au niveau de l’aéroport international Tunis Carthage a enregistré, au cours du premier trimestre 2014, une hausse de 9,25% par rapport à la même période 2013, avec un nombre de passagers de 1,6 million.

Ce trafic va connaître encore une croissance de 6,6 % en 2014 par rapport à 2013, année où le nombre des passagers avait atteint 5,4 millions de voyageurs, dépassant ainsi la capacité d’accueil de l’aéroport.

Ila évoqué, d’autre part, les perturbations enregistrées, récemment (le 27 avril 2014), au niveau de l’aéroport de Tunis Carthage causant des retards de l’ordre de 40 minutes à une heure, au niveau des départs et des arrivées des vols. Cette perturbation, a-t-il dit, était due à la mise en place d’un nouveau système radar. Des perturbations pourraient encore survenir, a-t-il prévenu, car le nouveau radar mis en place est en période d’essai et entrera en exploitation effective à partir de juin 2014.

Le pèlerinage de la Ghriba au rendez-vous

Evoquant le pèlerinage de la Ghriba, il a fait remarquer que l’aéroport de Djerba est prêt à accueillir les touristes. Il a, dans ce cadre, relevé que « les équipements nécessaires sont sur place et que 7 passerelles sont en cours d’exploitation ». Une cellule a été mise en place pour fournir les meilleures prestations.

Wiem Thebti

par -
0
Une campagne de sensibilisation a été lancée

Une campagne de sensibilisation a été lancée, jeudi, pour organiser le travail des taxis à l’aéroport Tunis Carthage et pour mettre fin à certains comportements négatifs. Organisée par l’Office de l’aviation civile et des aéroports (OACA), et présidée par la ministre de Tourisme Amel Karboul, cette initiative s’inscrit dans le cadre des préparatifs visant à assurer la réussite de la nouvelle saison touristique et à garantir de bonnes conditions pour le retour des Tunisiens à l’étranger.

par -
0
Avec l’assassinat de Mohamed Brahmi et le massacre de 8 soldats à Jbel Chaambi

Avec l’assassinat de Mohamed Brahmi et le massacre de 8 soldats à Jbel Chaambi, une panoplie des mesures de sécurité ont été renforcées dans l’aéroport Tunis-Carthage avant l’entrée dans l’enceinte de l’aéroport.

Un scanner pour les bagages et sacs à main et des détecteurs de métaux ont été installés.

par -
0
Un incendie qui s'est déclenché dimanche matin

Un incendie qui s’est déclenché dimanche matin, à l’aéroport de Tunis Carthage, a été maîtrisé au bout de 45 minutes, a-t-on appris auprès du service d’information de l’Office de l’aviation civile et des aéroports de Tunisie (OACA).

L’incendie qui n’a pas fait de dégâts ni perturbé le trafic aérien, s’est produit suite à un frottement d’un camion de nettoyage contre le bout du trottoir, mettant le feu aux gazons situés loin du trafic au niveau de l’aire sud-est de l’aéroport du coté de la Caserne de la garde nationale de l’Aouina, selon l’OACA.

Le vent qui soufflait à environ 50km/h, a contribué à faire étendre rapidement le feu détruisant entre 2 et 3 hectares d’herbes.

Cependant, les services de la protection civile en collaboration avec les forces de l’armée nationale et les services de protection civile de l’OACA sont parvenus à circonscrire l’incendie, selon la même source

par -
0
Sana Ghenima

Sana Ghenima, femme d’affaire, a affirmé que le policier des frontières à l’aéroport de Tunis-Carthage qui lui avait demandé si son mari était au courant de son voyage et s’il était consentant, a été limogé.

D’ailleurs, un responsable à la direction de la police des frontières lui a présenté des excuses officielles au nom de la direction.

par -
0
Le site d’informations Nawaat a publié

Le site d’informations Nawaat a publié, mardi 26 mars 2013 , une nouvelle enquête qui a révélé  »l’existence d’un corps de sécurité parallèle à l’aéroport de Tunis- Carthage ». A la tête de de ce corps de sécurité un certain Abdelkarim Laabidi, au passé flou et qui serait accusé d’une série d’abus, selon l’enquête de Walid Mejri ,parue sur site .

Pour sa part , Malek Khadhraoui, rédacteur en chef du site Nawaat a déclaré , mercredi 27 mars 2013, sur Mosaique FM que l’article rédigé par le journaliste Walid Mejri a été publié par son site après la vérification de la véracité des informations qui y sont contenues et qui sont basées sur des rapports secrets du Ministère de l’intérieur.

Malek Khadhraoui a ajouté que le site a choisi au début de ne pas publier ces documents secrets , dans le but de protéger ses sources ,et les a envoyés à Ali Laârayed quand il était ministre de l’intérieur mais ce dernier a remis en cause leur crédibilité.

Il a indiqué que les documents montrent qu’un certain Abdekarim Abidi a été nommé à la tête d’un corps de sécurité composé de 120 agents à l’aéroport Tunis-Carthage et que cette personne a reçu deux promotions dans une courte période. Malek Khadhraoui a ajouté , que même les 120 agents de cette brigade manquent de compétences, en témoignent les notes médiocres reçues par certains membres lors des épreuves de tir.

Le rédacteur en chef affirme que sur le plan administratif, ces agents sont nommés en tant qu’entraineurs sportifs ce qui soulève encore des points d’interrogation ,et que les autorités concernées ont répondu favorablement à la demande d’Abdelkarim Abidi qui réclamait le renforcement de l’effectif alors que les autres services de l’aéroport souffrent d’un manque flagrant d’effectifs et d’équipements.

Malek Khadhraoui indique également qu’Abdelkarim Abidi a été sujet d’une enquête dans une affaire de corruption.

par -
0
Une enquête a été ouverte au sujet d’énormes sommes d'argent qui auraient transité clandestinement

Une enquête a été ouverte au sujet d’énormes sommes d’argent qui auraient transité clandestinement, au profit de partis politiques et d’associations , rapporte le quotidien « Achourrouk  » dans son édition du 21 mars 2013.

L’enquête est diligentée par les autorités sécuritaires compétentes, pour déterminer la responsabilité de certains cadres travaillant à l’aéroport Tunis-Carthage dans ce trafic.

Des informations ayant circulé, indiquent que des associations, des réseaux de recrutement de djihadistes pour participer à la guerre civile en Syrie, et des partis politiques seraient financés par des parties étrangères via des filières illégales, pour contourner les contrôles qu’impose la loi régissant les partis et les associations.

L’enquête vise à démasquer les personnes qui auraient facilité le transit de grandes sommes d’argent et des sacs en devise provenant d’un pays européen et d’un pays du Golfe via l’aéroport de Tunis-Carthage et dont auraient bénéficié des partis et des associations.

par -
0
La capacité d'acceuil de l'aéroport de Tunis Carthage dépassera  

La capacité d’acceuil de l’aéroport de Tunis Carthage dépassera ,sous peu , 5 Mons de passagers .Pour l’année 2012 , l’évolution du nombre des passagers était de 13% par rapport à 2010 . De même pour l’évolution du mouvement des appareils qui était de 6.33% .

Le maitien du rythme de cette évolution nécessite de nouveaux travaux d’elargissement de l’aéroport .

par -
0
L'aéroport international de Tunis- Carthage

L’aéroport international de Tunis- Carthage, a enregistré une importante progression du flux des voyageurs de 52%, de Janvier à Avril 2012. Leur nombre a dépassé 1,4 million de personnes contre près de 964 mille voyageurs, l’année dernière.

Selon les chiffres publiés, mardi, par l’Office de l’Aviation Civile et des Aéroports (OACA), près de vingt mille voyages (+ 28,4%) ont été enregistrés au niveau de cet aéroport, au cours de la même période.

L’OACA a annoncé un ensemble de mesures en vue d’améliorer le niveau des prestations présentées aux voyageurs et assurer la fluidité du trafic dans les aéroports nationaux, dans la perspective du retour des tunisiens à l’étranger et de la saison touristique.

C’est ainsi que plusieurs réunions de travail des commissions locales de facilitation, présidées par les commandants de chaque aéroport se sont tenues en vue de réduire les délais et pallier aux encombrements.

Ces commissions regroupent toutes les parties intervenantes (ministère du tourisme, office des tunisiens à l’étranger, compagnies aériennes, police des frontières et douane). En vue de lutter contre certains abus constatés de la part des taxistes devant l’aéroport de Tunis-Carthage, l’OACA a préparé en coordination avec les services du ministère du transport, un projet de règlementation de cette activité.

L’office a également indiqué, que les aéroports nationaux ont enregistré au cours des dernières semaines, une augmentation de leurs activités suite au démarrage de la saison d’El Omra.

par -
0

L’aéroport de Tunis-Carthage est depuis cet après-midi  soumis à des mesures de sécurité inhabituelles. En effet, il n’est accessible qu’à travers une seule porte, toutes les autres ayant été fermées, alors que seuls les passagers munis d’un titre de transport sont autorisés à y accéder.

Les accompagnateurs et personnes non titulaires de documents de voyage sont refoulés, selon des sources sûres qui n’excluent pas une menace non identifiée pour l’instant, pesant sur l’aéroport.

Reseaux Sociaux

INTERVIEW

0
Le député du Front Populaire Ammar Amroussia a déclaré que les symptômes d’une explosion sociale sont très visibles, notamment avec la montée de la...

AFRIQUE

SPORT