Tags Posts tagged with "encadrement"

encadrement

par -
0

Le chef du gouvernement, Habib Essid,  a reçu ce mardi 19 juillet 2016 à Dar Dhiafa, à Carthage, la délégation officielle composée des membres du Comité national des jeux olympiques (CNOT) et ceux de la représentation sportive tunisienne aux Jeux olympiques Rio 2016, indique la présidence du gouvernement dans un communiqué de presse.
Essid a saisi cette occasion pour informer les membres de la délégation sportive de l’ensemble des décisions prises en leur faveur.
Toujours selon la même source, ces décisions visent à les encourager de façon à réaliser des performances, honorer la Tunisie et hisser haut son drapeau lors de cette manifestation sportive internationale.
Dans le même ordre d’idées, il a ordonné la formation d’une commission mixte, entre le ministère de la Jeunesse et des Sports d’une part, et le Comité olympique d’autre part, pour encadrer et promouvoir le rendement des sportifs tunisiens au cours des Jeux olympiques de Rio.

par -
0

Le ministère du Commerce a annoncé dans un communiqué, rendu public mercredi 1er juin 2016, l’ouverture d’un bureau d’encadrement pour les exportateurs tunisiens.

Ledit département a, dans ce contexte, appelé tous les exportateurs qui rencontrent des difficultés ou des problèmes lors de leurs opérations à contacter ce bureau aux numéros suivants:

(26 900 588/26 900 899/26 900 779) ou par mail : sosexport@commerce.gov.tn.

par -
0
Participant à la conférence « Investir en Tunisie- Start-up Democracy »

Le salaire des patrons est une des questions qui agitent en ce moment les milieux politiques et médiatiques en France. Le Premier ministre, Manuel Valls, a dit son mot ce matin du jeudi 19 mai sur la radio RTL : Le gouvernement va « légiférer » pour limiter et encadrer les rémunérations des chefs d’entreprise.

« Nous avons fait le choix dans un premier temps de mettre les entreprises face à leurs responsabilités, en l’occurrence le patronat. Force est de constater que cela n’a pas été respecté. », a déclaré Valls.
A souligner que le Premier ministre est monté au créneau suite au texte signé dans le quotidien Libération par quarante personnalités, dirigeants politiques et syndicaux ou intellectuels, exigeant qu’un patron d’entreprise « ne puisse pas être rémunéré plus de 100 smics, soit 1,75 million d’euros par an ».

Hollande et les pétitionnaires dans le même camp

La polémique sur la rémunération des patrons est montée en intensité à la suite des révélations sur les sommes astronomiques que touchent des dirigeants tels que ceux de Renault et PSA, Carlos Ghosn et Carlos Tavares. Même le président de la République, François Hollande, avait, semble-t-il, été secoué par les avantages des patrons, alors que lui est à la tête d’un pays en proie à des difficultés économiques et qu’il peine à relancer. Hollande a été le premier à dégainer la menace d’une loi pour lester les salaires des patrons.

Cette sortie du chef de l’Etat a conforté l’élan des signataires de l’appel et d’une pétition en ligne sur la plateforme Change.org. Parmi les auteurs de ce texte il y a des personnalités politiques de premier plan, comme le premier secrétaire du Parti socialiste (PS), Jean-Christophe Cambadélis, le président de l’Assemblée nationale, Claude Bartolone (PS), mais également des responsables syndicaux, l’économiste très réputé Thomas Piketty, les sociologues de renom Dominique Méda et Michel Wieviorka, ou encore l’éminent historien Pierre Rosanvallon.

Reseaux Sociaux

INTERVIEW

0
Le dirigeant d’Ennahdha Abdellatif Mekki appelle à l’organisation d’un dialogue sociétal qui dépassera les partis, les organisations, pour cibler les coordinations des mouvements sociaux....

AFRIQUE

0
Le Mali n'en finit pas avec les épisodes sanglants depuis que les djihadistes se sont implantés dans ce vaste territoire de 1,24 million km²,...

SPORT