Tags Posts tagged with "gafsa"

gafsa

par -

Le juge d’instruction au tribunal de première instance de Gafsa a émis, jeudi 11 mai 2017, trois mandats de dépôt à l’encontre de deux fonctionnaires au pole de compétitivité de Gafsa et un entrepreneur, a indiqué le procureur de la République près le tribunal Mohamed Khelifi dans une déclaration à la Tap.

Une enquête a été ouverte, mercredi dernier, par le ministère public, autour de suspicions de corruption au sein du pole de compétitivité de Gafsa.
Six personnes dont cinq fonctionnaires au pole y compris le PDG ont subi un interrogatoire. Trois suspects ont été placés en détention et les autres comparaitront jeudi prochain devant la justice.

par -
Chakib Darwich

Toutes les voies de transport du phosphate ont été rouvertes ce mardi après la conclusion d’un accord sur les activités de la société d’environnement, plantation et jardinage de Gafsa, filiale de la Compagnie des phosphates de Gafsa (CPG) et du Groupe Chimique Tunisien (GCT), a affirmé à l’agence TAP Slaheddine Selmi, Secrétaire général adjoint de l’UGTT.
L’accord a été conclu lors d’une réunion d’urgence, qui s’est poursuivie jusqu’à 23h hier lundi, entre une délégation de l’UGTT (Union Générale Tunisienne du Travail), des représentants du gouvernement et les patrons des deux compagnies.
Il reconnait une dépendance administrative et financière totale entre la société d’environnement, plantation et jardinage de Gafsa en temps que filiale de la CPG et du GCT.
Il stipule également que la société d’environnement, plantation et jardinage de Gafsa assurera tous les services et projets écologiques relatifs à l’activité industrielle de la CPG et du GCT, en prenant en compte les spécificités de chaque délégation. Une direction centrale sera créée au sein des compagnies mères (CPG et GCT) pour superviser la société filiale et sa responsabilité sociale.
Les négociations sur le statut de la société concernée se poursuivront également dans le cadre de la commission créée à cet effet, et ses travaux démarreront le 22 mai courant.
Une commission composée de représentants de la présidence du gouvernement, le ministère de l’Energie et des Mines, le ministère des Affaires sociales, la CPG, le GCT et l’UGTT sera mise sur pied pour suivre ce dossier.
« Les négociations sur le statut des 11 000 agents de la société d’environnement, plantation et jardinage de Gafsa devraient être conclues fin juillet 2017 », a souligné M. Selmi.
Les syndicats de base des agents et cadres de l’environnement ont décidé, le 4 mai, de bloquer toutes les voies de transport du phosphate produit à Gafsa et d’observer un sit-in ouvert à partir du 8 mai pour protester contre « l’incapacité du gouvernement à traiter leur dossier ».
Ils revendiquaient essentiellement l’activation de la société d’environnement, plantation et jardinage de Gafsa, l’élaboration d’un Statut pour ses agents et son intégration au sein de la CPG et du GCT en tant que sociétés mères.

par -

Le taux d’abandon scolaire a atteint 63% à Kasserine et 37% à Gafsa au cours de l’année 2015-2016, révèle une étude de terrain intitulée « L’abandon scolaire, les facteurs et les obstacles » réalisée dans ces deux zones cibles en collaboration avec la Délégation de l’Union européenne en Tunisie.
Les résultats de l’étude ont été présentés mercredi 19 avril 2017 à Tunis au cours d’une conférence de presse organisée par la commission régionale de lutte contre l’abandon scolaire à Kasserine et Gafsa, qui a mené l’étude.
Selon Ahlem Nsiri, membre de la commission, le taux d’abandon scolaire des filles est moins élevé que chez les garçons. Ce constat est valable pour tous les cycles (primaire, collège et secondaire). A Gafsa, le taux est de 68% pour les garçons contre 32% pour les filles, alors qu’à Kasserine, il est de 56% pour les garçons contre 44% pour les filles.

L’étude a en outre montré que les filles vivant en milieu rural rencontrent des difficultés particulières, d’ordre familial et social, qui les poussent au décrochage scolaire. La famille prétend notamment « préserver l’honneur » de sa fille en l’empêchant de faire le trajet jusqu’à l’école et de côtoyer des garçons, ou évoquent encore des motifs de sécurité liés aux dangers de la route et de l’éloignement.
Le chef du projet « filles actives à Gafsa et Kasserine » mené par l’association « Citoyens de Gafsa » a pour sa part indiqué que les facteurs scolaires représentent 44% des motifs d’abandon scolaire chez la population cible. Il s’agit de facteurs liés à la pédagogie, aux programmes d’enseignements (programmes trop chargés, absence d’activités de motivation ou de loisirs) et au cadre éducatif (agressions, manque d’effectif, absentéisme).
Sont également en cause l’infrastructure délabrée de certains établissements, l’indisponibilité des moyens de transports et l’échec scolaire.
Aussi, 40% des familles expliquent-elles cette situation par la pauvreté et la précarité, alors que l’analphabétisme des parents en est responsable dans 49% des cas.
La commission régionale de lutte contre l’abandon scolaire à Kasserine et Gafsa relève de l’association « Citoyens de Gafsa » et regroupe des éducateurs, des représentants de la société civile et des cadres des directions régionales et locales concernées.

TAP

par -

Des projets de valorisation de plantes aromatiques et médicinales, d’exploitation des carrières de marbre pour la production de carrelage, d’élevage de poulets fermiers, de production de fromages et bien d’autres projets ont été lancés par l’Organisation internationale du Travail (OIT), à travers un financement de l’Union européenne, dans cinq gouvernorats tunisiens, à savoir Siliana, Le Kef, Kasserine, Sidi Bouzid et Gafsa.
Ces projets, qui ont été présentés aux médias nationaux dont l’Agence Tap, lors d’une visite sur terrain organisée les 12 et 13 avril 2017, ont permis de créer des emplois, d’instaurer une dynamique économique et de désenclaver des localités dans les régions intérieures.

Dans la localité de Tajerouine (Le Kef), le programme de l’OIT, financé par l’Union européenne à raison de 6 millions d’euros, a permis de mettre en place une unité de valorisation des plantes aromatiques et médicinales, dont le romarin et le thym, en collaboration avec une association locale de femmes. Laquelle unité a été aménagée et dotée des équipements nécessaires. En plus, des formations ont été dispensées aux dirigeantes en matière de gestion et de marketing.

Ce programme d’appui au développement des zones défavorisées a également favorisé le désenclavement de l’agglomération « Douar Ousseltia », au Kef et d’y insuffler une dynamique économique locale à travers la création de 20 unités d’élevages de poulets fermiers, l’assistance des petits agriculteurs à faire passer leur production du lait de 150 à 500 litres/jours, et la facilitation d’accès aux services sanitaires, selon les affirmations du coordinateur de l’OIT à Tunis, Jad Ben Hadj Boubaker.

A Thala (Kasserine), l’initiative de l’OIT « ayant adopté une approche participative basée sur la concertation entre les structures publiques, la société civile et le secteur privé » a réussi à créer près de 50 emplois dans le domaine de la valorisation des déchets d’exploitation des carrières marbrières. Ainsi deux unités de valorisation ont été mises en place, outre la formation dispensée aux travailleurs, grâce à laquelle ils ont pu produire environ 100 mille pièces de carrelage/ an. Laquelle production 100 % locale a pu susciter l’intérêt de 5 villes intérieures.
Toujours à Kasserine, mais cette fois-ci à Sbeïtla, des formations à la production des fromages ont été organisées au profit d’un groupe de femmes rurales. Les équipements nécessaires à la création d’une unité traditionnelle de production de fromage ont été fournis, permettant ainsi à ces femmes de doubler leurs revenus et de développer leur projet.

A Sidi Bouzid, le programme d’appui au développement des zones défavorisées a misé sur la réhabilitation du marché municipal dont les travaux avancent bon train. La spécificité de ce projet de réhabilitation réside dans l’utilisation de pierres et de techniques artisanales propres à cette région. La troisième tranche de ce projet sera financée par l’enveloppe financière publique régionale estimée à 800 mille dinars.
Parallèlement, les travaux de revêtement des voies menant vers le marché se poursuivent, utilisant des pierres de revêtements extraites des carrières de Thala. Il s’agit là d’une technique nouvelle de revêtement uniquement basée sur les matières locales et qui nécessite un grand nombre d’employés, comparée aux revêtements courants utilisant l’asphalte.
Toujours à Sidi Bouzid, le programme de l’OIT a également soutenu les petits producteurs d’artisanat en bois d’olivier.

A Gafsa, le programme AZD, qui a couvert la période 2012-2016, a permis de créer une conserverie de fruits et légumes dans la Zone Laguila dans l’oasis de Gafsa. De même, des formations en matière d’extraction des pierres et de revêtement des rues ont été dispensées au profit de la Société d’Environnement, Plantation et Jardinage de Gafsa qui emploie près de 2400 personnes.
A ce titre, un projet de réhabilitation d’une route pilote a été réalisé au centre ville en collaboration avec le conseil municipal. Une étude d’évaluation des compétences de la société et d’identification des besoins de formation en matière d’économie verte a été, par ailleurs, élaborée.
L’intervention de l’OIT a également concerné d’autres zones dans le gouvernorat de Gafsa, à l’instar de Sidi Aich, où un groupe de jeunes a été formé à la production des fromages et assisté dans la mise en place d’une fromagerie artisanale.
Jad Ben Hadj Boubaker a affirmé, à ce titre, que la première phase du programme était une phase pilote visant à évaluer la rentabilité financière et les aspects pratiques des initiatives lancées.
Et d’ajouter « les points forts de ce programme résident dans la capacité de réaliser des projets globaux dans l’objectif d’améliorer l’infrastructure, de fournir les petits équipements nécessaires, d’accompagner et de former les bénéficiaires du programme« .
L’objectif principal étant, selon lui, de « favoriser la création d’emplois productifs, d’appuyer le développement économique local et de renforcer l’intégration professionnelle des catégories défavorisées« .

par -

Une coupure de l’eau potable depuis trois jours a contraint les enseignants du collège de Zannouch (gouvernorat de Gafsa) à déclencher une grève d’un jour, rapporte Express Fm.

Le secrétaire général du syndicat de base de l’enseignement secondaire à Gafsa, Jamel sadraoui, a déclaré à la même source que la coupure d’eau a affecté le fonctionnement de l’internat du collège.

par -
Le Conseil de la Conférence internationale sur la lutte contre la corruption (IACC) et l’organisation Transparency International

Le porte-parole du tribunal de première instance de Gafsa a fait savoir qu’un délégué a été arrêté pour avoir reçu un pot-de-vin de 500 dinars, de la part d’un citoyen qui avait déposé une demande pour louer un espace dans un marché municipal, rapporte Mosaïque Fm.

Une enquête judiciaire a été ouverte, indique la même source.

par -

Jamel Sadraoui, secrétaire général du syndicat régional de l’enseignement secondaire à Gafsa a affirmé, dans une déclaration, ce dimanche 12 mars 2017, à Mosaïque Fm, que la majorité des syndicats régionaux ont approuvé la suspension des cours à partir du 27 mars 2017.

Au niveau de la commission administrative, Mohamed Ali Boughdiri a rappelé que cette mesure pose un problème d’ordre juridique. « Ce choix n’était pas facile, mais nous devons respecter l’avis de la majorité et nous allons l’appliqué », a ajouté Jamel Sadraoui.

par -

Les habitants de la délégation de Sened au gouvernorat de Gafsa entament, aujourd’hui, mercredi 25 janvier 2017, une grève générale pour contester l’arrestation de trois jeunes, rapporte Mosaïque Fm.

Ces jeunes ont été arrêtés suite à des manifestations qui ont eu lieu récemment dans la région. Des activistes de la société civile et les parents des jeunes ont lancé cet appel à la grève.

par -

Deux agents sécuritaires ont été blessés, dans la nuit du lundi à mardi 17 janvier 2017, lors des affrontements survenus entre des manifestants et les forces de l’ordre dans la région d’As Sanad, à Gafsa, rapporte la radio Jawhara Fm.

Rappelons que des affrontements ont éclaté, hier, entre des unités des forces de l’ordre et des manifestants qui revendiquent le développement.

par -

Une équipe spécialisée relevant du district de la sûreté nationale de Gafsa a arrêté, jeudi, un individu originaire de la région et administrateur d’une page takfiriste sur le réseau social facebook, prônant la violence contre les policiers et l’État, rapporte Jawhara fm.

L’homme a été placé en état d’arrestation en attendant son transfert à l’une des équipes antiterroristes, a précisé la même source.

par -

La bridage de la police judicaire de Gafsa a réussi à démanteler un réseau de malfrats spécialisé dans le vol de motos, a indiqué une source sécuritaire.
Un membre de ce réseau a été arrêté, mardi, à l’oasis de Gafsa-ville, par la bridage de la police judicaire qui a saisi à son domicile 7 motos volés.
Des avis de recherche ont été également émis à l’encontre de deux individus soupçonnés d’appartenir à ce gang de voleurs de motos dans la région de Gafsa.

par -

La brigade de la police judiciaire de Gafsa a arrêté, dimanche, un jeune originaire de la Cité Ennour (Gafsa ville) en possession de 5,4 Kg de cannabis et qui avait l’intention de commercialiser ces quantités sur le marché local, a indiqué une source sécuritaire au correspondant de la TAP.
Par ailleurs, une fille originaire de Gafsa a été transférée à Tunis pour comparaitre devant le pôle judicaire antiterroriste pour présomption de liens et contacts, à travers les réseaux sociaux, avec un groupe terroriste à l’étranger, a ajouté la même source.

par -

Les avocats du gouvernorat de Gafsa ont décidé d’entamer une grève les 21 et 22 novembre, en protestation contre la détérioration des services au sein des tribunaux et le manque de magistrats.

Dans une déclaration accordée à Mosaïque fm, Maître Tijani Amara, chef de la section régionale des avocats a précisé que la grève est le résultat de la défaillance des conditions de travail à Gafsa.

par -

L’ambassadeur de France en Tunisie Olivier Poivre d’Arvor effectue une visite de deux jours au gouvernorat de Gafsa où il a été reçu lundi par le gouverneur Mondher Laâribi, rapporte Jawhara Fm.

L’évaluation de la coopération entre le gouvernorat de Gafsa et la région française Pays de la Loire a été au centre de l’entretien entre les deux hommes qui ont abordé la possibilité d’une nouvelle coopération, avec un autre département français.

La visite de l’ambassadeur a également été une occasion pour lancer des projets communs dans les domaines éducatif et culturel. Il se rendra ce mardi dans quelques sociétés de la régions afin de développer des outils de coopération.

par -

Les comités national et régional relevant de l’Agence de promotion des investissements agricoles (APIA) ont approuvé depuis le début de cette année jusqu’au mois d’octobre dernier, quelque 244 opérations d’investissement dans le secteur agricole dans le gouvernorat de Gafsa moyennant une enveloppe de 24 millions 800 mille dinars, a indiqué le directeur régional de l’APIA, Lazhar Kouki.
L’investissement privé dans le secteur agricole notamment dans les délégations de Sidi Yeiche, Gafsa-Nord, Senad, et Gafsa-sud, a préservé le même taux, selon la même source.
Le taux des investissements dans le gouvernorat de Gafsa est de près de 25 millions de dinars avec quelque de 52,5 millions de dinars accordés sous forme d’allocation au profit des entrepreneurs.
Les opérations d’investissement approuvées selon les données de l’APIA, est de l’ordre de 159 nouveaux projets et 85 opérations d’extension de projets, a ajouté la même source.

par -

La récolte des olives 2016-2017 est estimée à 55 mille tonnes, l’équivalent de 12 mille t d’huile, en légère hausse par rapport à l’année dernière (50 mille t d’olives), selon Abdessattar Ghobtane, responsable au commissariat régional au développement agricole (CRDA).
La cueillette devra démarrer, le 31 octobre 2016, dans les plantations  » Ezzahra  » (délégation de Gafsa-nord) en raison de la maturation précoce des olives, précise la même source.
Une commission régionale a été formée pour le suivi de la campagne, laquelle commission est composée de représentants du CRDA, de la direction de l’hygiène, des Offices de la protection de l’environnement et de l’assainissement ainsi que de la sûreté.

par -

Les habitants de la délégation de Belkhir (gouvernorat de Gafsa) ont observé, jeudi, un sit-in devant le siège du gouvernorat, appelant à combler le vide dans quelques établissements éducatifs dans la région.
Des habitants ont précisé que les cours sont interrompus dans 12 écoles primaires et au collège de la région, vu l’absence du cadre enseignant, revendiquant la libération des individus arrêtés dont le nombre est de 12, sur fond de fermeture de la route reliant Gafsa et Gabès.

par -

Huit lots de terrain réservés à la création de projets industriels dans la zone industrielle Al Akila 1 et 2 relevant du gouvernorat de Gafsa ont été récemment mis à la disposition des investisseurs opérant dans divers secteurs. La création de ces projets permettra d’embaucher environ 800 personnes dont notamment des jeunes chômeurs du gouvernorat en question, rapporte le quotidien Al Chourouk, ce mercredi 12 octobre 2016.

Reseaux Sociaux

PRESSE LOCALE

INTERVIEW

Il confesse que l’augmentation du résultat de la BNA ne vient pas que de l’exploitation. Mais il donne des explications qui tiennent la route....

AFRIQUE