Tags Posts tagged with "Tunisie, UTICA,"

Tunisie, UTICA,

par -
Regroupant ses propositions pour extirper la Tunisie de la crise dans laquelle elle est enlisée

Regroupant ses propositions pour extirper la Tunisie de la crise dans laquelle elle est enlisée, l’Union Tunisienne de l’industrie, du commerce et de l’Artisanat (UTICA), vient de rendre public un plan d’action qui comporte deux volets : des mesures d’ordre politique et d’autres d’essence économique.

Au tout premier chef, l’organisation patronale réitère sa proposition de formation d’un gouvernement de compétences nationales « capable d’interagir rapidement avec l’évolution de la situation dans le pays et d’éviter l’aggravation de la crise économique. »

La mission assignée à ce nouveau gouvernement consiste à œuvrer à organiser des campagnes d’information à l’intérieur du pays et à l’étranger afin de faire connaître la réalité de l’économie tunisienne qui est capable, selon le patronat, de retrouver son équilibre le plus tôt possible. Il s’agit, aussi de rassurer les institutions financières internationales sur la capacité du pays à surmonter les difficultés conjoncturelles, à respecter ses engagements financiers et à engager les réformes nécessaires.

Le futur gouvernement, aux termes du plan de l’UTICA, appellera les différentes parties politiques à véhiculer un discours responsable qui tient compte de la réalité de la situation économique, de l’importance des défis à relever et de la nécessité de la conjugaison des efforts de tous pour surmonter la crise économique.

Il appartiendra à ce gouvernement de mobiliser l’ensemble des forces vives dans le pays appelées à valoriser le travail et à parvenir à un consensus sur la nécessité d’instaurer une paix sociale jusqu’à la fin de 2014.

Le futur gouvernement doit rétablir l’ordre et la sécurité et lutter contre le terrorisme pour rétablir la confiance des citoyens et des investisseurs.

Au chapitre économique, le nouveau gouvernement est invité par l’UTICA à annoncer clairement le volume des investissements publics qui seront réalisés en moins d’un an dans les régions, tout en désignant des équipes chargées de la gestion de ces projets.

Autre proposition : la création d’un fonds, moyennant des investissements de 1000 millions de dinars, chargé de financer, sans taux d’intérêt, les projets privés dans les régions.

Des avantages seront accordés aux promoteurs privés qui réalisent, en moins d’un an, des investissements dans les régions

Il s’agit également d’accorder des encouragements aux entreprises qui offrent des postes d’emploi supplémentaires et durables à des demandeurs d’emploi en moins d’un an.

Le plan d’action de l’UTICA s’articule autour d’autres axes, notamment :

– Mobiliser les acteurs nationaux autour du défi du repositionnement du travail comme valeur sociale ;

– Garantir par l’Etat la continuité et la fluidité logistique sur tout le territoire national ;

– Obtenir un consensus sur une paix sociale au moins jusqu’à fin 2014 ;

– Rétablir l’ordre et la sécurité et lutter efficacement contre le terrorisme pour rétablir la confiance ;

– Augmenter le pouvoir d’achat et réduire l’inflation par une baisse des taux des taxes. Cette réduction des taux pourrait même augmenter les recettes de l’Etat ;

-Tranquilliser les fonctionnaires et rétablir la gestion de carrière par les compétences ;

– Rétablir l’autorité dans les structures en charge des services publics ;

– Accorder une indemnité de mobilité (déplacement et hébergement) pour les demandeurs d’emploi qui trouvent du travail hors de la zone de résidence de la famille ;

– Réajuster les Droits et Taxes excessifs pour certains produits pour lutter contre la contre bande et engager une politique d’intégration des opérateurs informels dans le secteur organisé.

N.B.T

par -
Regroupant ses propositions pour extirper la Tunisie de la crise dans laquelle elle est enlisée

Regroupant ses propositions pour extirper la Tunisie de la crise dans laquelle elle est enlisée, l’Union Tunisienne de l’industrie, du commerce et de l’Artisanat (UTICA), vient de rendre public un plan d’action qui comporte deux volets : des mesures d’ordre politique et d’autres d’essence économique.

Au tout premier chef, l’organisation patronale réitère sa proposition de formation d’un gouvernement de compétences nationales « capable d’interagir rapidement avec l’évolution de la situation dans le pays et d’éviter l’aggravation de la crise économique. »

La mission assignée à ce nouveau gouvernement consiste à œuvrer à organiser des campagnes d’information à l’intérieur du pays et à l’étranger afin de faire connaître la réalité de l’économie tunisienne qui est capable, selon le patronat, de retrouver son équilibre le plus tôt possible. Il s’agit, aussi de rassurer les institutions financières internationales sur la capacité du pays à surmonter les difficultés conjoncturelles, à respecter ses engagements financiers et à engager les réformes nécessaires.

Le futur gouvernement, aux termes du plan de l’UTICA, appellera les différentes parties politiques à véhiculer un discours responsable qui tient compte de la réalité de la situation économique, de l’importance des défis à relever et de la nécessité de la conjugaison des efforts de tous pour surmonter la crise économique.

Il appartiendra à ce gouvernement de mobiliser l’ensemble des forces vives dans le pays appelées à valoriser le travail et à parvenir à un consensus sur la nécessité d’instaurer une paix sociale jusqu’à la fin de 2014.

Le futur gouvernement doit rétablir l’ordre et la sécurité et lutter contre le terrorisme pour rétablir la confiance des citoyens et des investisseurs.

Au chapitre économique, le nouveau gouvernement est invité par l’UTICA à annoncer clairement le volume des investissements publics qui seront réalisés en moins d’un an dans les régions, tout en désignant des équipes chargées de la gestion de ces projets.

Autre proposition : la création d’un fonds, moyennant des investissements de 1000 millions de dinars, chargé de financer, sans taux d’intérêt, les projets privés dans les régions.

Des avantages seront accordés aux promoteurs privés qui réalisent, en moins d’un an, des investissements dans les régions

Il s’agit également d’accorder des encouragements aux entreprises qui offrent des postes d’emploi supplémentaires et durables à des demandeurs d’emploi en moins d’un an.

Le plan d’action de l’UTICA s’articule autour d’autres axes, notamment :

– Mobiliser les acteurs nationaux autour du défi du repositionnement du travail comme valeur sociale ;

– Garantir par l’Etat la continuité et la fluidité logistique sur tout le territoire national ;

– Obtenir un consensus sur une paix sociale au moins jusqu’à fin 2014 ;

– Rétablir l’ordre et la sécurité et lutter efficacement contre le terrorisme pour rétablir la confiance ;

– Augmenter le pouvoir d’achat et réduire l’inflation par une baisse des taux des taxes. Cette réduction des taux pourrait même augmenter les recettes de l’Etat ;

-Tranquilliser les fonctionnaires et rétablir la gestion de carrière par les compétences ;

– Rétablir l’autorité dans les structures en charge des services publics ;

– Accorder une indemnité de mobilité (déplacement et hébergement) pour les demandeurs d’emploi qui trouvent du travail hors de la zone de résidence de la famille ;

– Réajuster les Droits et Taxes excessifs pour certains produits pour lutter contre la contre bande et engager une politique d’intégration des opérateurs informels dans le secteur organisé.

N.B.T

par -
Tout en soulignant que l'ANC doit poursuivre sa mission

Tout en soulignant que l’ANC doit poursuivre sa mission, avec un délai ne dépassant pas le 23 octobre, le conseil administratif de l’UTICA a appelé à la formation d’un gouvernement restreint de compétences nationales, à même de répondre aux exigences de la phase actuelle.

Poursuivant lundi, sa réunion ouverte tenue, le 25 Juillet, le conseil a insisté sur la nécessité de charger un comité d’experts, pour examiner le dernier draft de la Constitution et de le réviser avant de le soumettre à l’ANC pour adoption, dans les plus brefs délais.

Le conseil administratif de l’UTICA a, également , dénoncé avec force l’opération terroriste qualifiée d’indigne qui a visé une patrouille de l’armée nationale, lundi soir, au mont Chaâmbi, et a présenté ses condoléances aux familles des martyrs, à l’institution militaire et au peuple tunisien. L’organisation patronale a appelé à resserrer les rangs autour de l’armée nationale et des forces de sécurité, pour faire front aux terroristes et doter ces deux institutions des moyens nécessaires leur permettant de protéger le pays et pourchasser les terroristes qui menacent l’unité du peuple tunisien et la sécurité et stabilité de la Tunisie.

L’UTICA a encore appelé à la révision des nominations à certains postes administratifs sur la base de la compétence et du professionnalisme, ainsi qu’à l’établissement d’un calendrier précis des prochains rendez- vous électoraux.

par -
L'union tunisienne de l'industrie

L’union tunisienne de l’industrie, du commerce et de l’artisanat (UTICA) a dénoncé, dans un communiqué rendu public mercredi 30 mai 2012, le mouvement de protestation organisé, le jour même, par environ 300 employés de la Société nouvelle de confection de luxe, « SNCL », dans la zone industrielle de KSAR Saïd (gouvernorat de Manouba) qui ont empêché près de 3000 employés d’autres sociétés, installées dans la même zone, de regagner leurs lieux de travail.
La centrale patronale a dénoncé, également, le comportement irresponsable de ces employés, qui est de nature à nuire au développement régional, à l’emploi, à l’investissement et à la pérennisation des entreprises.
L’UTICA insiste sur la nécessité pour les entreprises d’honorer leurs engagements sociaux envers leur personnel, notant que la solution réside en le dialogue social et des négociations sérieuses et responsables, que les partenaires sociaux devraient engager.
L’organisation patronale a souligné que le dialogue doit prendre en considération l’équilibre et les conditions économiques et sociales du pays.
L’UTICA a appelé, par ailleurs, à résoudre les litiges via l’encadrement et à lutter contre les tensions qui empêchent la communauté nationale d’atteindre les objectifs et ambitions du peuple tunisien
Création du forum annuel de BusinessMed, dont la première édition sera à Tunis
Wided Bouchamaoui, présidente de l’UTICA et présidente de l’Union Méditerranéenne des Confédérations d’Entreprises « BusinessMed » a été reçue, mercredi 30 mai 2012, au siège de la Commission Européenne à Bruxelles par Mme Catherine Ashton, Vice-présidente de la Commission Européenne et Haute Représentante de l’Union pour les affaires étrangères et la politique de sécurité.
Accompagnée des présidents des confédérations d’entreprises des pays membres de BusinessMed, Bouchamaoui a remis à Mme Catherine Ashton, au cours de cette rencontre, le Prix Bleu de la Méditerranée pour l’année 2011.
Il s’agit d’un prix attribué chaque année par BusinessMed à une personnalité des deux rives de la Méditerranée en reconnaissance à sa contribution à la promotion de la Région Méditerranéenne et au rapprochement des deux rives pour la création d’un espace euro-méditerranéen meilleur.

par -
Le Conseil national de l'Union Tunisienne de l'Industrie

Le Conseil national de l’Union Tunisienne de l’Industrie, du Commerce et de l’Artisanat (UTICA) a annoncé, vendredi,  le report du congrès de l’organisation  patronale, prévu les 27 et 28 juin prochains, à une date ultérieure.
Selon un communiqué de l’UTICA, la date du prochain congrès sera fixée à l’occasion de la prochaine réunion du Conseil national, qui devrait se tenir d’ici un mois. Le report décidé ce vendredi, et validé par la majorité des membres du Conseil, s’expliquerait par la nécessité d’un examen approfondi des statuts de l’organisation patronale, qui seront soumis au vote lors du prochain congrès.

par -
Le congrès national de l’Union tunisienne de l’industrie

Le congrès national de l’Union tunisienne de l’industrie, du commerce et de l’artisanat (UTICA) aura lieu, les 27 et 28 juin 2012, au siège de l’organisation, à Tunis. Cette décision a été prise par le bureau exécutif de la centrale patronale, réuni, jeudi, sous la présidence de Wided Boucammaoui, présidente de l’UTICA.

Le BE a discuté le projet du nouveau statut de l’Union qui sera soumis pour approbation au congrès national. La version définitive de ce projet sera examinée par le Conseil national dont la réunion est prévue pour fin mai prochain.

par -
L’Utica

L’Utica, patronat tunisien, explique dans un communiqué rendu public ce samedi 21 avril 2012, sur ce qui s’était passé en fin de semaine dans les villes de Sfax et de Médenine, à l’occasion de la tenue des congrès de l’organisation. Le communiqué indique que l’Utica avait pris décision de renvoyer à une date ultérieure, ses deux congrès régionaux qui devaient parachever la réorganisation de la centrale patronale et la tenue de son congrès l’été prochain.
Le communiqué indique que le renvoi du congrès de Sfax s’était fait suite à une décision judiciaire en référé, pour cause de non publication des listes des congressistes, décision qui ne lui serait parvenue que la matinée même de l’organisation dudit congrès. La même explication est donnée pour le renvoi du congrès de Mednine, ajoutant que toutes les listes avaient été placardées, sauf celle de Ben Guerdane. L’Utica précise cependant, que son règlement intérieur, ne comporte aucune obligation de publication des listes des congressistes.

par -
Le Ministère de l’Industrie et du Commerce en collaboration avec l’Utica et la Délégation de l’Union Européenne en Tunisie

Le Ministère de l’Industrie et du Commerce en collaboration avec l’Utica et la Délégation de l’Union Européenne en Tunisie, organise le Mercredi 21 Mars 2012 au siège du patronat, une journée de mise en relation PCAM-Entreprises.

Cette journée sera réservée à la présentation des activités d’accompagnement à mettre en œuvre par le PCAM en faveur des entreprises industrielles et les entreprises de services liés à l’industrie ainsi que les actions d’appui pour la mise à niveau de l’infrastructure de la qualité en vue de la préparer pour la conclusion d’un accord de reconnaissance mutuelle en matière d’évaluation de la conformité dit ACAA entre la Tunisie et l’Union européenne pour les secteurs retenus.

par -
L’Union Tunisienne de l’Industrie

L’Union Tunisienne de l’Industrie, du Commerce et de l’Artisanat (UTICA), va présenter au gouvernement et au grand public, son programme économique, et ce, vers fin Mars 2012, a annoncé, Mme Wided Bouchammaoui, présidente de la centrale patronale.

Elle a indiqué, lors d’un point de presse tenu, mercredi à Tunis, que ce programme comporte des mesures pratiques ayant trait à plusieurs secteurs, dont notamment, la fiscalité, la formation professionnelle, la création d’emplois et le développement régional.

par -
L'Union Tunisienne de l'Industrie

L’Union Tunisienne de l’Industrie, du Commerce et de l’Artisanat (UTICA) et le forum des hommes d’affaires algériens ont décidé de créer un conseil d’affaires commun.Cet accord est intervenu dans le cadre de la visite qu’effectue une délégation d’hommes d’affaires tunisiens (du 11 au 13 février) à la capitale algérienne.La signature du projet d’accord relatif au conseil d’affaires tuniso-algérien sera finalisée, prochainement à Tunis, au cours de la visite des membres du forum des hommes d’affaires algériens.En marge de leur visite à Alger, les membres de l’UTICA (15 hommes d’affaires) ont discuté avec leurs homologues  du forum des hommes d’affaires algériens de la nécessité de consolider la coopération et le partenariat entre les deux parties et de tirer profit des opportunités d’investissement offertes aussi bien sur les marchés tunisiens et algériens, que sur le marché maghrébin.

par -
Selon une source de l’Union Tunisienne de l’Industrie du Commerce et de l’Artisanat

Selon une source de l’Union Tunisienne de l’Industrie du Commerce et de l’Artisanat, environ 6 nouveaux présidents ont été élus dans des bureaux exécutifs régionaux.

Le dernier en date est Larbi Almia qui a été réélu à la tête du nouveau bureau exécutif de l’Union régionale de Bizerte.

Toujours selon la même source, d’autres congrès d’unions régionales se tiendront dès le début de la nouvelle année 2012.

Le taux de renouvellement de ces structures se situe entre 60 et 70%.

Parmi les nouveautés enregistrées au niveau de la restructuration de l’UTICA, la création d’une vingtaine de chambres syndicales, parallèlement au renouvellement de 120 chambres syndicales sur un total de 170.

Reseaux Sociaux

INTERVIEW

Les craintes n’ont pas lieu d’être et l’Etat n’est pas au bord de la faillite, a assuré le ministre conseiller auprès du chef du...

AFRIQUE

Au terme d’un procès très éloigné des standards internationaux et auquel nos organisations avaient refusé de participer, Simone Gbagbo a été acquittée hier soir...