AccueilLa UNECes bombes à retardement sur la tête des Tunisois

Ces bombes à retardement sur la tête des Tunisois

La plupart des immeubles du centre ville datent de l’époque coloniale, la majorité d’entre eux ont plus d’un siècle. Il y a donc péril en la demeure, car les risques d’effondrement sont réels, particulièrement durant la saison hivernale, où la menace est sensiblement accrue.

- Publicité-

C’est dans ce contexte que le ministère de l’Equipement, de l’Habitat et de l’Aménagement du territoire va réaliser un programme pilote pour la démolition et la reconstruction des bâtiments fragilisés, à travers une intervention rapide.

Cependant, il reste beaucoup à faire, notamment en matière de réhabilitation pour les immeubles qui sont récupérables. La célérité est donc de mise, car l’expérience des années précédentes fait état d’effondrements qui peuvent survenir à n’importe quel moment !

Mohamed Salah Arfaoui, ministre de l’Equipement, de l’Habitat et de l’Aménagement du territoire, a annoncé, ce vendredi 9 février 2018, que des études de terrain menées par son département ont relevé que plus de 5 mille biens immobiliers sont menacés d’effondrement, ce qui représente un danger pour la sécurité de leurs occupants, des piétons et des voisins…

Il a ajouté que ces immeubles sont très anciens, fissurés et dans un état critique, affirmant qu’un projet de loi relatif à la rénovation et la maintenance de ces propriétés est mis en place.«Il y a beaucoup d’immeubles en voie d’effondrement dans la plupart des grandes villes du pays, toutes les parties concernées travaillent davantage afin d’intervenir et de prendre en charge la rénovation de ces immeubles», a-t-il dit.

 A noter qu’un projet de loi relatif aux bâtiments vétustes a été examiné depuis octobre 2017 par le chef du gouvernement, Youssef Chahed. Ce projet fixe les procédures et étapes d’identification de ces bâtiments et les conditions d’intervention obligatoires des autorités locales et de l’Etat, étant donné qu’ils menacent la sécurité de leurs occupants, des piétons et des voisins. Ce projet de loi fixe les procédures d’intervention obligatoires des municipalités ou de l’Etat à la place du propriétaire pour solutionner les problèmes relatifs au recouvrement des dépenses, à la suite d’une démolition, évacuation ou restauration de ces bâtiments, tout en fixant les cas qui nécessitent l’intervention de l’Etat.

Chahed avait donné ses instructions aux ministres de l’Intérieur, de l’Equipement, de l’habitat et de l’Aménagement du territoire, des Affaires locales et de l’Environnement, pour qu’ils envoient une circulaire conjointe aux gouverneurs, afin qu’ils procèdent au recensement des bâtiments en question et contrôlent la situation de leurs occupants.

A rappeler qu’un bâtiment ancien s’est effondré en octobre 2017,dans la ville de Sousse, provoquant la mort de 6 personnes dont 3 enfants.

1 COMMENTAIRE

  1. Pourquoi ne pas valoriser ce patrimoine architectural au travers d’un parcours touristique d’immeubles autour du lycée Carnot, le marché central….

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Réseaux Sociaux

106,721FansJ'aime
480,852SuiveursSuivre
4,460SuiveursSuivre
624AbonnésS'abonner
- Publicité -

Derniers Articles