AccueilActualités - Tunisie : Actualités en temps réel56% de services numériques se limitent à la déclaration fiscale, et aux prestations de...

56% de services numériques se limitent à la déclaration fiscale, et aux prestations de la CNSS et du  RNE

Les services numériques administratifs destinés au secteur privé en Tunisie ne sont pas aussi fluides, généralisés et exhaustifs, selon une enquête, dont les résultats ont été présentés aux médias, samedi à Tunis.

« 56 % des prestations numériques se limitent aux services de la déclaration fiscale, de la Caisse nationale de sécurité sociale (CNSS) et du Registre national des entreprises (RNE) », selon cette enquête de l’Organisation Nationale des Entrepreneurs (ONE), sur les services administratifs destinés au secteur privé, présenté par le président de l’organisation, Yassine Gouiâa.

L’enquête, réalisée auprès d’un échantillon composé de 5122 PME, sur une période de 14 mois, a étudié 236 prestations administratives numériques proposées au secteur privé. Menée par l’ONE en partenariat avec l’organisation patronale et un nombre d’associations, elle a permis d’identifier les difficultés rencontrées par les PME dans leur relation avec l’administration tunisienne.

  Un grand nombre d’entrepreneurs en Tunisie ont pointé du doigt la difficulté d’accéder à l’information, auprès d’une administration « bureaucratique », et d’accéder à plusieurs applications mises à la disposition du secteur privé, à savoir le responsable.

 D’après lui, plus de 30 % des chefs d’entreprises privées se plaignent de déficiences en matière d’infrastructure et de problèmes de sécurité informatique, ainsi que de manque de coordination entre les administrations tunisiennes.

 L’ONE recommande à cet effet de réduire les délais et de faciliter l’interaction entre l’administration et le chef d’entreprise, à travers les plateformes disponibles, ce qui est en mesure de favoriser le gain de temps et d’être au diapason du progrès numérique mondial.

 Il est aussi question de mettre en place des applications adaptés à tous les secteurs pour réaliser le taux de croissance souhaité grâce à des systèmes numériques qui aident à gagner du temps et à réduire les coûts. L’organisation plaide aussi en faveur de la concrétisation d’une gouvernance rationnelle, la fourniture d’un terrain compétitif solide et la réalisation de chiffres d’affaires à des niveaux élevés, pour garantir la pérennité de l’entreprise et faciliter l’internationalisation des entreprises tunisiennes.

 L’étude a montré que 64 % des chefs d’entreprises (PME) interrogés opèrent périodiquement avec les services numériques. Cela nécessite la généralisation de la signature électronique et la renonciation à la légalisation de la signature et à la mise en œuvre de l’identifiant unique des sociétés dans toutes les administrations.

  L’Organisation nationale des entrepreneurs a réalisé cette étude à travers une enquête qui a porté des services administratifs destinés aux PME dans les différents guichets de l’administration tunisienne, dont les caisses sociales, les recettes des finances, la douane, les ports, les aéroports et les municipalités

  Les  recommandations et les propositions de l’enquête seront présentés aux pouvoirs exécutif et législatif et à tous les ministères, ainsi qu’aux entreprises publiques concernées, a fait savoir l’ONE.

- Publicité-

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Réseaux Sociaux

108,654FansJ'aime
480,852SuiveursSuivre
5,135SuiveursSuivre
624AbonnésS'abonner
- Publicité -