AccueilAfriqueAfrique du Sud : Branle-bas de combat au sommet de l'Etat

Afrique du Sud : Branle-bas de combat au sommet de l’Etat

Réunion d’urgence, conférence de presse annulée, questions au Parlement repoussées : au lendemain de la publication d’un rapport parlementaire ouvrant la voie à une procédure de destitution du président pris dans un scandale, un branle-bas de combat agite jeudi le sommet de l’Etat sud-africain.

Le président Cyril Ramaphosa « a pu commettre » des violations et des fautes, a conclu dans un rapport publié tard mercredi une commission parlementaire chargée de se pencher sur la sombre affaire de cambriolage qui gêne le président en amont d’une échéance électorale cruciale pour son avenir politique.

Le Congrès national africain (ANC) au pouvoir se réunit mi-décembre pour désigner son prochain leader. Celui qui émergera vainqueur deviendra chef de l’Etat à l’issue des élections générales de 2024, si toutefois l’ANC, confronté à un désamour grandissant, remporte le scrutin.

Au lendemain de la publication du rapport qui a manifestement étourdi le camp Ramaphosa, le tout-puissant Comité national exécutif (NEC) à la tête du parti a annoncé une réunion en urgence. Selon un haut responsable à l’AFP, la discussion portera sans surprise sur le scandale.

- Publicité-

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Réseaux Sociaux

108,654FansJ'aime
480,852SuiveursSuivre
5,018SuiveursSuivre
624AbonnésS'abonner
- Publicité -