AccueilActualités - Tunisie : Actualités en temps réelANC : Rejet de l'article 73 relatif aux conditions de la...

ANC : Rejet de l’article 73 relatif aux conditions de la candidature à la présidence de la République

Les conditions de la candidature à la présidence de la République ont été modifiées suite au vote de l’article 73 de la constitution relatif aux conditions de candidature à la magistrature suprême.

Les députés ont voté contre cet article qui a donc été abrogé.

Le texte initial de cet article 73 propose une limite d’âge de 75 ans au candidat à la présidence de la République et que celui-ci ne soit pas titulaire d’une autre nationalité.

L’amendement propose de supprimer cette limite d’âge, à l’instar de tous les pays démocratiques, et exige un engagement de la part ducandidat à la présidence à abandonner toute autre nationalité s’il est élu président.

Cette proposition a suscité la réaction de Samia Abbou (et d’autres) qui y voient un marché entre Ennahdha et Nidaa Tounes et qui veut ouvrir la voie à Béji Caïd Essebsi.

L’ANC a rejeté cet article 73 par 55 voix, 23 abstentions et 79 contre.

L’article rejeté est formulé de la manière suivante :

« La candidature à la Présidence de la République est un droit pour tout électrice ou électeur tunisiens de naissance, dont la religion est l’islam.

Le jour du dépôt de candidature, le candidat ne doit pas être titulaire d’une autre nationalité. Il doit être âgé au minimum de quarante ans et au maximum de soixante-quinze ans. Le candidat doit recueillir la signature d’un certain nombre de membres de l’Assemblée des Représentants du Peuple ou des Présidents des Conseils des collectivités locales élues ou des électeurs inscrits conformément à la loi électorale ».

- Publicité-

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Réseaux Sociaux

108,654FansJ'aime
480,852SuiveursSuivre
5,003SuiveursSuivre
624AbonnésS'abonner
- Publicité -