AccueilAfriqueBénin : Revalorisation des salaires, et création d'une nouvelle société de manutention

Bénin : Revalorisation des salaires, et création d’une nouvelle société de manutention

Le Secrétaire Général Adjoint du Gouvernement et Porte-Parole du Gouvernement, Monsieur Wilfried Léandre HOUNGBÉDJI, était le vendredi 02 décembre 2022 face à des animateurs de médias en ligne, pour le compte de sa traditionnelle séance hebdomadaire d’échanges avec la presse. 

Au nombre des sujets au cœur des débats, la revalorisation des salaires des agents de l’État ; le but visé par la création d’une nouvelle société de manutention au Port de Cotonou ; le sort des travailleurs de la SOBEMAP ; et le volet social de la loi de finances gestion 2023. 

Des explications du Porte-parole du Gouvernement, il ressort que la création d’une nouvelle société de manutention à économie mixte au Port de Cotonou, est mue par le choix d’efficacité et d’efficience recherchées par le Gouvernement : « L’avantage, c’est qu’avec la présence de l’acteur privé réputé mondialement au capital, avec son expérience éprouvée, la Société qui va être mise en place pourra mobiliser facilement et plus rapidement les ressources, pourra réaliser les infrastructures et pourra surtout compétir valablement avec les concurrents. Ce qui n’est malheureusement pas le cas aujourd’hui avec la SOBEMAP. C’est le souci de performance que nous recherchons », a clarifié ajouté Wilfried Léandre HOUNGBÉDJI. 

Abordant le sort des travailleurs de la SOBEMAP, le Porte-parole du Gouvernement rassure de la bonne foi du Gouvernement. Il explique que la nouvelle société qui se met en place recrutera sans doute plusieurs agents parmi ceux qui sont là. « Ceux qui ne le seront pas, il leur sera fait conformément à ce que le droit a prévu », a-t-il déclaré. Il n’a pas occulté  la main d’œuvre docker. Sur ce point, Wilfried Léandre HOUNGBÉDJI précise que l’État a déjà créé le bureau d’embauche unique qui est désormais l’instance en charge du recrutement, du déploiement et de la gestion du personnel docker en améliorant leurs conditions de vie et de travail. « Tout ce qui doit être fait sera fait », rassure le Porte-parole du Gouvernement. 

Et comme c’est dans l’air du temps, la revalorisation des salaires des agents de l’État a dominé les échanges. Le Porte-parole du gouvernement fait noter que les options retenues par le Gouvernement satisferont à coup sûr les attentes des partenaires sociaux que le Gouvernement rencontre le 6 décembre 2022. Wilfried Léandre HOUNGBEDJI a fait remarquer que ce qui est prévu pour les travailleurs est chiffré à plusieurs dizaines de milliards de FCFA chaque année : « Si cela est possible, c’est parce que le Gouvernement a travaillé pour bâtir une économie résiliente. Nous allons continuer le travail. Les AME ont également été pris en compte ». 

Répondant à la question de la mise en application avec effet immédiat de la mesure de revalorisation, le Porte-parole se veut optimiste : « Nous sommes dans un monde des possibles. Attendons le 6 et le 8 décembre prochain ». Pour ce qui concerne les travailleurs du secteur privé, Wilfried Léandre HOUNGBÉDJI rassure : « Vous entendrez dans quelques jours ce que le Gouvernement et son Chef feront pour inciter le privé à suivre la même logique ». Le Porte-parole du Gouvernement n’a pas caché que l’Exécutif travaille à créer les conditions pour l’essor de l’entreprise ». Pour attester que la dynamique sociale lancée par le Président TALON ne faiblit pas, Wilfried Léandre HOUNGBÉDJI ajoute que le Gouvernement va accélérer les mesures sociales. Le Porte-parole note que dans la loi de finances gestion 2023, le Gouvernement a prévu d’investir énormément dans le social avec plus de 45% du budget consacrés aux actions à portée sociale, soit plus de 1.000 milliards de FCFA. 

Réagissant aux questions sur le coût de la réhabilitation des monuments de TOFFA 1er à Porto-Novo et Toussaint LOUVERTURE à Allada, le Porte-parole du Gouvernement indique : « Le pays dans son ensemble est maillé par la politique touristique du Gouvernement. Nous sommes en train de bâtir quelque chose qui, dans les années à venir, doit nous apporter un retour sur investissement beaucoup plus important que ce que nous investissons. Il faut se convaincre de ce que ces monuments vont être faits aux normes et qualité requises pour assurer leur durabilité et leur permettre de générer ce que nous attendons d’eux ». 

- Publicité-

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Réseaux Sociaux

108,654FansJ'aime
480,852SuiveursSuivre
5,018SuiveursSuivre
624AbonnésS'abonner
- Publicité -