C’est parti pour la semaine de l’agriculture bio 2017

C’est parti pour la semaine de l’agriculture bio 2017

par -

La semaine de l’agriculture biologique 2017 a été lancée, mardi, sur le thème de ” l’agriculture tunisienne vers le bio, durable et équitable ” et se poursuivra jusqu’au 9 mai courant.
Au programme de cette semaine, figure l’organisation de rencontres et de séminaires à El Haouaria, à Tunis et à la Manouba, devant porter sur la consommation du bio entre le besoin et la nécessité, les modes de consommations durables, la contribution de l’agriculture biologique à l’agro biodiversité et les avantages financiers accordés à l’investissement dans la filière de l’agriculture biologique…
Cette semaine vise à promouvoir l’agriculture biologique, à travers la création de circuits de l’agriculture biologique dans les 24 gouvernorats qui permettront d’accroitre et améliorer l’offre en termes de tourisme agricole, a déclaré le secrétaire d’Etat chargé de la production agricole, Omar El Bahi, au cours d’une conférence de presse tenue, mardi.
Il a mis l’accent sur la nécessité de développer le potentiel de l’agriculture biologique, faisant savoir que sur 1,8 million d’hectares d’oliveraies, seulement 150 mille hectares d’oliviers sont certifiés en biologique.
Le secrétaire d’Etat a fait remarquer, qu’en moyenne, l’huile d’olive biologique tunisienne a été vendue 33% plus chère que l’huile d’olive traditionnelle.
Selon les données présentées, les superficies de l’agriculture biologique ont atteint 235 mille hectares, le nombre d’intervenants est de 3467, la production biologique est estimée à 300 mille tonnes avec 250 variétés et le secteur fournit 230 mille emplois.
Par ailleurs, a rappelé El Bahi, la stratégie de développement du secteur de l’agriculture biologique à l’horizon 2020 est axée sur la dynamisation et la diversification de l’économie nationale à travers le développement et la valorisation du secteur de l’agriculture biologique via le développement de 20 filières de l’agriculture biologique, la création de cinq zones pilotes spécialisées en agriculture biologique, la création de circuits de bio-tourisme dans les 24 gouvernorats et le soutien de l’exportation des produits bio tunisien sur le marché mondial.
Il s’agit également de concevoir un processus de gouvernance de l’agriculture biologique à travers le renforcement des capacités des différentes parties prenantes, de consolider le système de contrôle des produits bio, d’améliorer la compétitivité du produit bio tunisien et d’assurer le suivi et l’évaluation du processus de mise en œuvre des différents programmes.
A cette occasion, trois protocoles d’entente ont été signés, le premier entre la direction générale de l’agriculture biologique, le commissariat régional au développement agricole de Béja et le groupement de développement agricole Riahane à Nefza en vue de l’installation de la première école de fromagerie et de fromage biologique.
Cette convention compte développer, à travers le produit biologique d’autres secteurs d’activités comme l’agro-tourisme, les produits de transformation et les produits du terroir, selon la directrice générale de l’agriculture biologique au ministère de l’agriculture, Samia Maamer.
Cette école permettra à la région la transformation du lait biologique en fromage biologique et donnera l’occasion aux visiteurs de se rendre sur le site de l’école pour prendre connaissance de la méthode production.
La 2ème convention concerne le développement des exportations des produits biologiques vers la Chine, la Russie, les USA et le Canada, ajoutant qu’un film promotionnel sur l’agriculture biologique tunisienne a été réalisé.
Le troisième mémorandum d’entente concerne quatre conventions techniques et financières dans la filière de l’huile de pépins de figue de barbarie afin de développer des startups.

AUCUN COMMENTAIRE

Laisser un commentaire