Cinq sélections arabes en lice pour la reconquête du trophée

Cinq sélections arabes en lice pour la reconquête du trophée

par -

Cinq sélections arabes sont en lice pour le challenge de décrocher le titre de la coupe d’Afrique des nations de football dont l’édition 2019 se tiendra dans un pays arabe, l’Egypte, du 21 juin au 19 juillet.
Cinq sélections, à savoir, la Tunisie, l’Algérie, le Maroc, l’Egypte et la Mauritanie, et une ambition commune; celle de reprendre les rênes du football africain après les avoir lâché depuis 2010.
Cinq sélections arabes dans une même CAN, c’est aussi une première dans cette compétition. Or, même si les équipes arabes étaient présentent à chaque coupe d’Afrique des nations et ce, depuis 1957, la meilleure représentation n’a pas dépassé les quatre sélections.
Et leur participation n’était pas des moindres. Dix titres continentaux sont revenus aux sélections arabes, mais la part du lion revient à l’Egypte qui a raflé à lui seul 7 titres, alors que la Tunisie, le Maroc, l’Algérie se sont contenté d’un seul titre pour chacun.
L’Egypte, pays hôte de la CAN 2019, évoluera dans le Groupe A. Les “Pharaons d’Egypte” ont le plus grand nombre de participations à la Coupe d’Afrique des nations et la sélection égyptienne, la plus titrée du continent, peut être comptée parmi les favoris de l’édition 2019.
Elle est l’une des équipes les plus performantes d’Afrique. Pour les matchs de poule, elle va rencontrer la RDC, l’Ouganda et le Zimbabwe.
L’Egypte a été Champion en 1957, 1959, 1986, 1998, 2006, 2008 et 2010, vice-champion en 1962 et 2017, 3e du podium en 1963, 1970 et 1974 et
demi-finaliste en 1976, 1980 et 1984.
De son côté, la sélection tunisienne participe à sa 19e coupe d’Afrique des nations et semble déterminée à rééditer l’épopée de l’édition 2004 organisée en Tunisie et remportée aux dépens du Maroc dans une finale qui s’est soldée par un score de 2-1.
La Tunisie, qui évoluera dans cette CAN égyptienne dans le groupe E aux côtés du Mali, de l’Angola et de la Mauritanie, a terminé 2e en 1965 et 1996n 3e en 1962 et 4e en 1978 et 2000.
Les “Aigles de Carthage” semble capables d’aller le plus loin possible dans la compétition sous la conduite du français Alain Giresse, dont l’expérience africaine n’est plus à prouver, lui qui a déjà entrainé trois sélections africaines, en l’espace de onze ans (2006-2017). Il s’agit du Gabon, du Mali (à deux reprises) et du Sénégal.
Pour sa part, la sélection marocaine participera à la 17e CAN de son histoire et n’a remporté qu’une seule édition, celle de 1976 en Ethiopie. Depuis, sa meilleure performance reste sa seconde place réalisée en 2004 en Tunisie. Le Maroc avait, en outre, terminé 3e en 1980 et 4e en 1986 et 1988.
Néanmoins, les “Lions de l’Atlas” demeurent un des sérieux prétendants au titre malgré leur présence au sein d’un groupe relativement difficile avec la Côté d’Ivoire, l’Afrique du Sud et la Namibie.
Le public marocain place de grands espoirs dans le sélectionneur français chevronné, Hervé Renard, qui a déjà été champion d’Afrique avec la Zambie (2012) et la Côte d’Ivoire (2015).
Les “verts” participent, quant à eux, à leur 18e CAN. Ils avaient remporté l’édition 1990 sur leur sol.
L’Algérie a, en outre, été finaliste en 1980, 3e en 1984 et 1988 et 4e en 1982 et 2010. Et en dépit des bonnes prestations livrées par cette sélection et la qualité de ses joueurs qui ont brillé un peu partout en Europe, l’échec continue à poursuivre les “fennecs” qui avaient quitté des le premier tour la CAN du Gabon en 2017, avec aucune victoire dans le compteur sur les trois matches disputés.
Riadh Mehrez, la star de Manchester City (doublé Coupe-championnat d’Angleterre) porte l’espoir de toute une nation dans le reconquête du titre africain à l’occasion de cette CAN. Il pourra compter, pour ce faire, sur des coéquipiers tels Sofien Fighouli et Yassine Brahimi.
L’Algérie évoluera dans le Groupe C avec le Kenya, le Sénégal et la Tanzanie.
Le dernier des représentants arabes n’est autre que la Mauritanie qui a était la surprise des qualifications et qui disputera sa première coupe d’Afrique des nations. Il s’agit là d’un fait inédit et historique pour les Mourabitounes” déterminés à livrer une prestation attestant du bon niveau dont ils ont fait montre lors des tours préliminaires.
La Mauritanie avait totalisé 12 points avec 4 victoires, deux défaites et ont été les premiers qualifiés de leur groupe.
Le sélectionneur français Corentin Martins pourra compter sur une groupe de joueurs d’un assez bon niveau tel le pensionnaire de l’US Tataouine (Ligue 1 tunisienne), Ismail Diakité qui avait offert la qualification pour son pays grâce son doublé contre le Botswana, ou encore l’attaquant de l’AS Gabès, Moulay Ahmed Khalil.

AUCUN COMMENTAIRE

Laisser un commentaire