AccueilLa UNECovid: La Tunisie a-t-elle franchi le pic de la troisième vague?

Covid: La Tunisie a-t-elle franchi le pic de la troisième vague?

L’Observatoire national des maladies nouvelles et émergentes a annoncé que la Tunisie connaît une amélioration de la situation épidémiologique, mais la vigilance est toujours de mise.

- Publicité-

Des indicateurs positifs sont enregistrés notamment en ce qui concerne le nombre d’hospitalisations quotidiennes. Mais ceci n’est pas synonyme de la fin de la vague en cours, assurant que les Tunisiens doivent toujours se conformer aux dispositions sanitaires.

Sur un total de 4703 tests effectués, 901 contaminations par le coronavirus ont été enregistrées le 16 mai jusqu’à 11h, soit un taux de positivité de 19,16% contre 32,5% le 13 mai dernier, selon les chiffres publiés lundi soir par le ministère de la santé.

Au même jour, 50 décès supplémentaires ont été recensés portant le bilan à 11899 morts du coronavirus sur un total de 327 473 cas confirmés d’infection au coronavirus en Tunisie depuis le début de la pandémie en mars 2020.

En outre, le ministère de la Santé signale le rétablissement de 1341 personnes ce qui porte le bilan à 288 935 guérisons.

Par ailleurs, en date du 16 mai, 2211 malades atteints de la COVID-19 étaient hospitalisés dont 456 admis en soins intensifs et 133 placés sous respirateurs artificiels et ce, dans les secteurs public et privé. Le ministère de la Santé fait état de 17 nouvelles hospitalisations en 24h.

Plus de 205 mille personnes entièrement vaccinées

Depuis le démarrage de la campagne nationale de vaccination le 13 mars dernier jusqu’au 18 mai en cours, 656 077 personnes ont été vaccinées contre le coronavirus dont 450 177 ont eu la première dose et 205 900 ont fait le rappel. Environ 27 970 personnes ont été vaccinées le 18 mai 2021. 17 577 ont pris la première dose et 10 393 ont fait le rappel.

Jusqu’au 18 mai, 1 792 776 personnes se sont inscrites sur la plateforme nationale de vaccination evax.tn.

Depuis le début de la pandémie en mars 2020, la Tunisie a enregistré 328 528 cas confirmés d’infection au coronavirus dont 290 282 se sont rétablis et 11971 sont morts.

Le ministère tunisien de la Santé a reçu dimanche un 3èmpe lot de 158.000 doses de vaccin d’AstraZeneca contre la COVID-19, dans le cadre de l’initiative mondiale COVAX.

Ces doses du vaccin d’AstraZeneca s’ajoutent aux 98.400 doses de vaccin qui ont été livrées à la Tunisie, grâce au même mécanisme, en avril dernier.

Grâce au mécanisme de COVAX, le pays avait reçu un premier lot de 93.600 doses du vaccin de Pfizer en mars, et un deuxième lot de 98.400 doses du vaccin d’AstraZeneca en avril.

Le confinement peu ou pas respecté !

On rappelle que les dispositions du confinement général ont pris fin depuis  dimanche 16 mai 2021. Ce confinement a été totalement ignoré par les citoyens et toutes les formes de non-respect à ses dispositions ont été observées.

Le gouvernement tunisien n’a pas agi avec une grande cohérence, a déclaré Henrik Meyer, qui dirige le bureau de Tunis de la Fondation Friedrich Ebert d’Allemagne, à la Deutsh Welle (DW), et la population  n’a pas beaucoup de confiance en eux.

« La Tunisie pouvait difficilement se permettre le premier confinement « , a-t-il ajouté. « Environ 20 % des Tunisiens vivent du tourisme. Si cela cesse, leurs revenus sont perdus. C’est pourquoi le gouvernement s’est abstenu de prendre des mesures de précaution à l’automne dernier et a autorisé les touristes à entrer dans le pays sans test.»

Le Bureau international du travail des Nations unies estime qu’un peu plus de la moitié des Tunisiens en âge de travailler sont employés dans l’économie informelle – c’est-à-dire qu’ils ne paient pas d’impôts et ont tendance à être indépendants, en se livrant à des activités  comme conduire des taxis ou vendre des légumes.

Une forte hésitation, une faible peur

Les Tunisiens sont également « las de la pandémie », a déclaré Meyer à DW. « C’était Ramadan,  et maintenant et quand les gens se rencontrent, ils ne portent souvent pas de masques. Même dans les bureaux du secteur public, on voit souvent des employés qui ne portent pas de masque. »

Une enquête téléphonique menée en février auprès de plus de 1 000 habitants a confirmé tout cela. Elle a révélé que le soutien aux restrictions liées à la pandémie avait chuté au cours des derniers mois, tout comme le soutien à la gestion de la crise par le gouvernement. Il n’était plus que de 46 % en février, contre 61 % au mois d’août précédent.

La désinformation, l’hésitation à se faire vacciner et la faible perception du risque personnel jouent également un rôle. La Tunisie est l’un des pays de la région où l’hésitation à se faire vacciner est la plus forte : seuls 35 % d’entre eux disent qu’ils se feront vacciner lorsque cela sera possible.  En outre, alors que près de deux tiers des personnes interrogées ont déclaré qu’elles pensaient que le COVID-19 affecterait leurs concitoyens, seules 22 % d’entre elles pensaient qu’elles pouvaient courir un risque élevé de contracter le virus.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Réseaux Sociaux

108,654FansJ'aime
480,852SuiveursSuivre
4,857SuiveursSuivre
624AbonnésS'abonner
- Publicité -

Derniers Articles