AccueilMondeDes pays européens refusent de fournir des munitions à l’armée israélienne 

Des pays européens refusent de fournir des munitions à l’armée israélienne 

Alors que les relations complexes avec les Américains concernant l’aide à Israël retiennent l’attention du public, le ministère de la Défense et Tsahal sont actuellement plus préoccupés par une autre réalité qui se développe : la possibilité d’une pénurie de munitions après que plusieurs pays dans le monde ont officieusement cessé de commercer avec Israël.
Le quotidien israélien Calcalist a appris que les fournisseurs d’armes des pays européens ont tout simplement cessé de répondre à leurs homologues israéliens, et qu’une puissance étrangère autre que les États-Unis, qui commerçait auparavant avec Israël, a refusé de fournir à Israël des matières premières pour la production de munitions depuis le 7 octobre.
Selon un rapport du New York Times, les forces israéliennes sont confrontées à une pénurie d’obus de 120 mm pour les chars, à tel point que certains chars stationnés à Gaza sont désormais en état d’alerte partielle et transportent moins d’obus pour les réserver à une éventuelle escalade sur le front nord. Calcalist a appris de la part de hauts responsables militaires  qu’une « économie des munitions » est effectivement gérée. Le New York Times a rapporté que l’armée fait également face à des pénuries de pièces détachées pour les chars, les bulldozers D9, les véhicules blindés et les munitions terrestres légères supplémentaires.

- Publicité-

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Réseaux Sociaux

108,654FansJ'aime
480,852SuiveursSuivre
5,135SuiveursSuivre
624AbonnésS'abonner
- Publicité -