Destitution : la Maison-Blanche empêche un diplomate de témoigner au Congrès

Destitution : la Maison-Blanche empêche un diplomate de témoigner au Congrès

par -

La Maison-Blanche a empêché l’ambassadeur américain auprès de l’Union européenne de témoigner pour leur enquête en vue d’une procédure de destitution contre le président républicain Donald Trump. Le président américain a justifié cette décision en qualifiant les auditions organisées par l’opposition au Congrès sur l’affaire ukrainienne de « tribunal bidon ». « J’adorerais envoyer l’ambassadeur (Gordon) Sondland, un homme très bien et un grand Américain, témoigner, mais malheureusement il témoignerait devant un tribunal bidon totalement partial », a-t-il écrit sur Twitter.

Pour les démocrates, l’absence de l’ambassadeur mardi matin, un « acteur clé » dans l’affaire ukrainienne, et le fait qu’il n’ait pas livré de documents attendus représentent « de nouvelles preuves fortes d’une entrave aux fonctions constitutionnelles du Congrès », a réagi Adam Schiff, président de la puissante commission du Renseignement à la Chambre des représentants. C’est le département d’État américain qui a demandé à l’ambassadeur « de ne pas se présenter aujourd’hui » à la déposition prévue à la Chambre, selon son avocat Robert Luskin, qui n’a pas précisé les raisons de cette décision.

AUCUN COMMENTAIRE

Laisser un commentaire