AccueilLa UNEDiaspora: «Vers une nouvelle approche de l'adhésion aux efforts de développement»

Diaspora: «Vers une nouvelle approche de l’adhésion aux efforts de développement»

Avec les vagues migratoires qui ont pour origine la Tunisie  depuis quelques années, le nombre de ses expatriés  n’a de cesse d’augmenter pour dépasser aujourd’hui le 1, 5 million.

- Publicité-

Les revenus de transferts d’argent effectués par cette communauté, selon les indicateurs fournis par la BCT, ont atteint 4,69 milliards de dinars jusqu’en octobre 2020, dépassant  ceux du secteur touristique qui sont de l’ordre de 1,8 milliard de dinars à la même date.

Des chiffres qui n’étaient pas absents  du  forum annuel des Tunisiens à l’étranger qui se  tient les 24 et 25 septembre 2021 à Tunis avec la participation de 32 élus aux conseils régionaux dans des pays européens et des représentants dans les conseils de migration dans les pays de résidence et 23 représentants des municipalités en Tunisie.

Les participants à ce forum qui a pour thème  » Vers une nouvelle approche de l’adhésion de la diaspora tunisienne aux efforts de développement » s’attellent au  rôle de la diaspora tunisienne dans le développement régional et aux opportunités d’intégration et de partenariat.

Appuyer les efforts de l’Etat

A l’ouverture des travaux de ces assises, le directeur général de l’Office des Tunisiens à l’étranger (OTE), Abdelkader M’hadhbi a souligné le rôle de la diaspora tunisienne en tant qu’acteur principal dans le transfert des connaissances et la commercialisation des produits tunisiens sur les marchés étrangers, outre le renforcement de l’employabilité et le développement régional, la réhabilitation des régions intérieures du pays à travers les réseaux d’investissement pour appuyer les efforts de l’Etat.

Dans une allocation du ministre des Affaires sociales Mohamed Trabelsi dont lecture a été donnée par son directeur de cabinet, Fathi Ben Ameur, l’accent a été mis sur les objectifs de ce forum dont notamment la concertation entre tous les intervenants afin de favoriser l’échange des expériences entre les participants sur des thèmes liés à la gouvernance locale et régionale et la migration.

Il a relevé l’importance de la concertation avec les partenaires internationaux dans les dossiers relatifs à la migration, les acquis de la diaspora tunisienne et la promotion des conventions internationales avec les pays de résidence, notamment durant la période de la pandémie du coronavirus et ses répercussions économiques.

Dans une déclaration accordée à Africanmanager, le PDG de l’OTE, Abdekader M’hadhebi a affirmé que ce Forum annuel des Tunisiens à l’étranger est une occasion pour réunir les représentants de la société civile, les compétences à l’étranger ainsi que certaines institutions tunisiennes.

« Les conclusions  du Forum sont d’habitude des recommandations et des directives liées aux problèmes posés aux Tunisiens à l’étranger dans les différents domaines tels  que l’investissement, le transport… Sauf que dans la plupart des cas, ces recommandations restent des slogans qui ne se concrétisent jamais », explique-t-il.

Donc, l’OTE est parti aujourd’hui d’une importante recommandation qui est l’encouragement du développement régional et local par les soins des Tunisiens à l’étranger.

  En effet, il a été décidé que ce forum  s’adresse aux Tunisiens à l’étranger, appartenant aux élus locaux exerçant un mandat dans une commune d’un pays européen.

« Au départ, le travail avait commencé avec une cinquantaine de Tunisiens à l’étranger qui ont exprimé leur désir de participer à ce forum.

Cependant, vu les conditions sanitaires, seulement 31 expatriés venus de  Belgique, de Suisse, d’Allemagne, de France et d’Italie, ont pu rejoindre ces assises.

D’’autre part, on y  retrouve les représentants des communes tunisiennes qui envisagent de nouer des partenariats et des jumelages avec eux dans les différents domaines… », a-t-il ajouté.  Quant au nombre de communes qui ont participé aujourd’hui au Forum, il s’élève à 23 réparties sur 14 gouvernorats représentants ainsi plus de la moitié des gouvernorats en Tunisie.

Des projets concrets !

Les résultats  de ce Forum se traduiront en  projets concrets qui seront suivis par les commissaires régionaux de l’OTE.

« La nouveauté aujourd’hui est que ce Forum sera organisé tous les trois mois et à chaque fois,  on s’intéresse à un secteur d’activité bien déterminé pour que l’échange soit beaucoup plus fructueux… », a précisé M’hadhebi.

Le responsable a souligné aussi que ce genre de Forum est une occasion pour développer le phénomène de réseautage entre les expatriés afin de créer une dynamique positive à l’étranger qui pourrait participer aux projets de lois défendant les droits des Tunisiens à l’étranger.

Dans le même contexte, M’hadhebi a confié à Africanmanager qu’afin d’améliorer l’échange entre les Tunisiens à l’étranger, une plateforme numérique dédiée aux associations et aux compétences à l’étranger est en cours d’expérimentation.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Réseaux Sociaux

106,721FansJ'aime
480,852SuiveursSuivre
4,814SuiveursSuivre
624AbonnésS'abonner
- Publicité -

Derniers Articles