AccueilSportFoot - Mondial-2022 : "la tactique de jeu de l'Australie", selon le...

Foot – Mondial-2022 : « la tactique de jeu de l’Australie », selon le technicien tunisien Noureddien Boufelgha

L’entraineur tunisien, Noureddine Boufelgha, également membre du staff technique des Emirats arabes unis chargé de l’inspection et de l’analyse technique, a indiqué que le jeu de l’équipe australienne, adversaire de la Tunisie, samedi, lors de la deuxième journée du groupe D du Mondial Qatar-2022, possède un caractère généralement défensif.
Après avoir examiné les précédentes performances de l’équipe d’Australie, le technicien tunisien a conclu, dans une déclaration à l’agence TAP, que lors de la première journée de la Coupe du monde, l’Australie a opté contre la France (1-4) pour le schéma tactique de 4-1-4-1, avec une défense à quatre, un milieu de terrain défensif positionné devant les défenseurs, un milieu de terrain à quatre emmené par un attaquant de pointe.
Il a ajouté que l’équipe australienne compte sur les latéraux Mathew Lekie (n.7) sur la droite et Craig Goodwin (n.23) (auteur de l’unique but contre la France) sur la gauche, ainsi que sur les longues passes et les balles arrêtées (coups francs et corners) .
« La plupart des balles arrêtées sont exécutées par Mooy (n.13), d’autant que le gardien de but Mathew Rayan est bien efficace face aux balles aériennes et il est toujours protégé par des défenseurs de grandes tailles », a expliqué Boufelgha qui ajoute que le contact physique avec les Australiens est à éviter en présence de joueurs costauds ».
« Le défaut des joueurs australiens, c’est qu’ils avancent lentement et trouvent cela difficile à mesure que le rythme augmente. En défense, l’arrière droit Nathaniel Atkinson a des capacités modestes et ont peut facilement l’esquiver, alors que l’arrière gauche Aziz Behich laisse généralement des espaces derrière lui ».
D’autre part, l’entraîneur tunisien Noureddine Boufelgha a souligné que l’équipe australienne a perdu beaucoup de son lustres après le départ de ses anciennes stars, et qu’elle est en train d’impliquer de nouveaux jeunes joueurs qui manquent encore d’expérience.
Boufelgha a fait remarquer que les Socceroos qui ont opté pour le schéma 1-4-1-4 contre la France pourraient, résultat oblige, revenir à leur schéma classique de 2-4-4 face à la Tunisie qui leur avait bien réussi lors des barrages contre les Emirats et le Pérou.

- Publicité-

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Réseaux Sociaux

108,654FansJ'aime
480,852SuiveursSuivre
5,014SuiveursSuivre
624AbonnésS'abonner
- Publicité -