AccueilActualitésHamadi Jebali : Priorité à la sécurité et à la paix sociale

Hamadi Jebali : Priorité à la sécurité et à la paix sociale

Hamadi Jebali, chef du gouvernement, a annoncé, à Kasserine, le démarrage du programme de la consultation nationale élargie sur les conditions de développement dans les régions en collaboration avec toutes les forces vives du pays, à savoir les partis politiques et les représentants de la société civile. Lors d’une séance de travail organisée au siège du gouvernorat de Kasserine, il a relevé que cette consultation à laquelle prendront part les régions et les différentes composantes de la société civile se poursuivra jusqu’à la fin du mois de janvier, pour présenter dans un délai maximum fixé à mi-Mars 2012, un programme pour la promotion de la situation économique et sociale du pays. « Il est temps, a relevé Jebali, de combler l’écart entre les régions » relevant la nécessité pour toutes les régions marginalisées de bénéficier équitablement des fruits du développement. « Il est temps de rectifier le processus injuste de l’ancien régime » a-t-il précisé.

- Publicité-

Dans ce contexte, il a relevé que le gouvernement s’attache à ce que la mise en œuvre de ce programme soit « précise et transparente » grâce à des mécanismes efficients de contrôle des fonds publics a même de restaurer la confiance entre responsables et citoyens »

Au sujet des sit-in au sein des entreprises économiques, le chef du gouvernement a déclaré : « certaines parties insatisfaites des résultats des élections, s’emploient à pousser à l’extrême les revendications sociales qui demeurent un obstacle au développement et à l’investissement ». Et d’ajouter « Quiconque s’avise de saboter cette expérience et ce gouvernement ne fait en fait que saboter l’Etat et la patrie » soulignant l’importance pour tous de prendre conscience de l’étape difficile que traverse le pays, faisant allusion à la difficulté de concilier les exigences du développement et les droits sociaux et politiques. « Nous ne tomberons pas dans le piège des solutions sécuritaires, a-t-il poursuivi, mais il est primordial de réaliser la sécurité et la paix sociales ». Passant en revue un ensemble de programmes de développement dans la région de Kasserine, il a cité les projets de construction d’unités industrielles sur une superficie de 6000 mètres carrés, d’élargissement de la zone industrielle dans la région pour atteindre 20 hectares ainsi que la régularisation des questions foncières en suspens en vue de créer deux zones industrielles à Sbeitla et Thala, outre le pôle technologique et industriel à Kasserine qui devrait procurer, selon les estimations, 5000 emplois.

Il a par ailleurs précisé que les prochains projets concernent le renforcement du réseau routier dans la région, des pistes agricoles et la construction d’un foyer universitaire d’une capacité d’accueil estimée à 240 lits. Il s’agit également de construire une nouvelle unité d’urgence et un hôpital régional à Kasserine doté de compétences médicales spécialisées faisant remarquer dans ce sens « C’est inadmissible qu’un citoyen se déplace d’une région à une autre pour se faire soigner ».

En ce qui concerne les intentions d’investissement, Hamadi Jebali a indiqué que 68 projets sont déjà prêts pour être opérationnels dans la région de Kasserine procurant 2060 postes d’emplois. Cependant, a-t-il dit, ceci exige un environnement propice à l’investissement qui demeure tributaire de la question de sécurité.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Réseaux Sociaux

106,721FansJ'aime
480,852SuiveursSuivre
4,565SuiveursSuivre
624AbonnésS'abonner
- Publicité -

Derniers Articles