AccueilPresse localeIntérêt pour la réhabilitation des semences ancestrales

Intérêt pour la réhabilitation des semences ancestrales

Les médias tunisiens et étrangers ont multiplié ces derniers temps l’évocation des expériences tentées un peu partout en Tunisie pour adapter l’agriculture aux changements climatiques tant à travers l’innovation et l’introduction des nouvelles technologies qu’à travers la réhabilitation des techniques culturales ancestrales et des variétés locales plus adaptées au climat tunisien que les variétés hybrides importées.

Ainsi, France 24 a consacré, vendredi 23 février, un reportage à l’expérience de l’agriculteur tunisien Hassen Chétoui tendant à préserver et à cultiver d’anciennes variétés de blé tendre dans le cadre de l’adaptation de l’activité agricole aux effets du changement climatique. Il cultive la variété locale du blé « zanouba » dans son exploitation sise dans la région de Borj El Amri, qui a été une importante zone de production de céréales avant le recul des pluies en Tunisie.

Il a, à cette occasion, insisté sur la haute résistance des semences ancestrales au changement climatique et aux effets de la sécheresse.

- Publicité-

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Réseaux Sociaux

108,654FansJ'aime
480,852SuiveursSuivre
5,135SuiveursSuivre
624AbonnésS'abonner
- Publicité -