Jhinaoui écarte la tenue d’élections en Libye cette année

Jhinaoui écarte la tenue d’élections en Libye cette année

par -

Le ministre tunisien des Affaires étrangères, Khemaies Jhinaoui, a exclu mardi que des élections puissent se tenir en Libye cette année. “Il est devenu très difficile de respecter les dates fixées par la conférence de Paris pour l’organisations des élections en Libye”, a-t-il souligné dans une interview accordée au quotidien Al Chourouk.

Les parties en conflit en Libye se sont mises d’accord lors de leurs pourparlers de paix à Paris au début de l’année pour finaliser et adopter une constitution avant le 16 septembre et organiser des élections présidentielles et législatives le 18 décembre. Lundi, le parlement basé en Libye orientale n’a pas voté la tenue ou non d’un référendum populaire sur une nouvelle constitution.

Jhinaoui a estimé qu’ « il n’y a pas de solution en Libye en l’absence d’élections », ajoutant qu’il n’est pas possible d’en tenir «en présence de milices». “Les milices doivent être fusionnées dans les forces armées”, a-t-il affirmé, pour que «toutes les forces de sécurité et l’armée nationale doivent être unies lors des élections».

La semaine dernière, au moins 78 personnes ont été tuées et des dizaines de personnes ont été blessées dans des affrontements meurtriers entre milices rivales dans la capitale Tripoli.

AUCUN COMMENTAIRE

Laisser un commentaire