AccueilAfriqueLa guerre du Tigré, un désastre militaire pour l'Ethiopie

La guerre du Tigré, un désastre militaire pour l’Ethiopie

Alors que les forces loyalistes au gouvernement éthiopien ont abandonné en grande partie la région septentrionale du Tigré aux rebelles du TDF (Forces de défense tigréennes), à Addis-Abeba, la capitale, les explications sur cette tournure désastreuse de la victoire absolue proclamée depuis des mois par le premier ministre, Abiy Ahmed, ne manquent pourtant pas. Une défaite ? Une notion « ridicule et irréelle », a estimé mercredi 30 juin Redwan Hussein, porte-parole de la cellule de crise gouvernementale sur le Tigré et faucon du pouvoir.

- Publicité-

Jeudi 1er juillet, les rebelles du TDF poursuivaient leur poussée vers l’ouest à l’intérieur de leur Etat-région, à partir de leur nouveau bastion central où se trouvent plusieurs  villes, mais surtout la capitale, Makalé, laquelle a été abandonnée lundi sans combattre parce qu’elle aurait cessé d’être « le centre de gravité » qu’elle était avant le déclenchement des hostilités, en novembre 2020.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Réseaux Sociaux

106,721FansJ'aime
480,852SuiveursSuivre
4,453SuiveursSuivre
624AbonnésS'abonner
- Publicité -

Derniers Articles