« La question du transfert des archives de la Présidence sera résolue...

« La question du transfert des archives de la Présidence sera résolue prochainement », annonce Khaled Krichi

par -
Khaled Krichi

Khaled Krichi, vice-président de l’Instance Vérité et Dignité a annoncé que le problème du transfert des archives de la Présidence sera résolu prochainement. Il a d’autre part affirmé que l’IDV reste attachée aux poursuites judiciaires contre certains agents de la sécurité présidentielle. Interview :

Pouvez-vous nous dévoiler le nombre des dossiers reçus par l’instance ?

Jusqu’à ce jour, l’Instance Vérité et Dignité a reçu plus de 6500 dossiers, et ce, depuis l’ouverture du dépôt de dossiers le 15 décembre dernier.

Quels types de dossiers ?

Ces 6500 dossiers concernent toutes les périodes, allant du 1er juillet 1955 au 24 décembre 2013. Ils touchent les affaires des prisonniers politiques, celles de tortures et des morts sous la torture. Ajoutons à cela les affaires de corruption et surtout les blessés de la révolution.

L’instance a-t-elle entamé l’étude de ces dossiers ?

Prochainement, l’instance se penchera sur l’examen de ces dossiers, en attendant la mise en place des procédures de bases.

Qu’en est-il du transfert des archives politiques, affaire qui a fait couler beaucoup d’encre surtout que l’IVD a été empêchée d’avoir accès à ces documents par la Sécurité présidentielle ?

Il était prévu une séance de travail avec le cabinet de la Présidence. Mais voilà que cette séance a été reportée en attendant la mise en place des consultations juridiques.

Le conseiller politique auprès de la présidence de la République, Mohsen Marzouk a déclaré que les archives présidentielles ne peuvent être déplacées du palais de Carthage et l’IVD peut consulter n’importe quel document ou dossier conformément à la loi. Que pensez-vous ?

C’est une position personnelle et nous respectons son avis. Mais, il est important de noter qu’on collabore avec l’institution de la Présidence.

Cette dernière a déjà réagi favorablement concernant ce dossier et je peux vous assurer que la présidence de République nous a envoyé des indices positifs. Et donc, je peux vous affirmer que la résolution de ce problème interviendra très prochainement. Il y aura une solution qui satisferait tous les acteurs car elle respectera la loi de la justice transitionnelle.

Qu’en est-il de la plainte déposée par l’IDV à l’encontre de certains représentants du syndicat de la Sécurité présidentielle qui ont empêché l’IDV à récupérer les archives de la Présidence, le 26 décembre dernier ?

On a été entendu par le juge d’instruction en tant que victimes dans cette affaire. Mais, je vous assure que l’instance Vérité et Dignité est attachée à poursuivre certains syndicalistes. Et donc, cette affaire est entre les mains de la justice.

Wiem Thebti

AUCUN COMMENTAIRE

Laisser un commentaire