AccueilAfriqueL’Afrique toujours plus gourmande en riz importé

L’Afrique toujours plus gourmande en riz importé

L’Afrique pourrait absorber 40% du commerce mondial de riz cette année, soit 20 millions de tonnes. Un chiffre record, qui contraste avec les objectifs d’autosuffisance en riz affichés par certains États producteurs. Mais le climat a joué contre les récoltes locales l’année dernière. 2021 a été marquée par une succession de sécheresse et inondations, conjuguée à un manque récurrent d’engrais. 

Résultat : la production a stagné alors que la demande, elle, continue de croître de 2 à 3% par an. Une production qui ne pourra pas donc pas compenser cette année la croissance démographique, explique Patricio Mendez del Villar, chercheur au Centre de recherche agronomique pour le développement (Cirad).

Parmi les importateurs qui font grimper la demande cette année figure le Mali. Le pays devrait importer 80% de riz supplémentaire par rapport à la dernière campagne, selon les prévisions du ministère américain de l’Agriculture (USDA) publiées ce mois de janvier. En cause, une diminution des surfaces plantées et des rendements en baisse faute d’engrais. Autant de facteurs qui ont fait chuter la récolte de 15%, selon les chiffres américains. 

- Publicité-

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Réseaux Sociaux

108,654FansJ'aime
480,852SuiveursSuivre
4,997SuiveursSuivre
624AbonnésS'abonner
- Publicité -