Authors Posts by African Manager

African Manager

1305 POSTS 0 COMMENTAIRES

par -

La Tunisie a affirmé son soutien et son entière solidarité avec le peuple britannique ami et son gouvernement suite à l’attaque terroriste qui a eu lieu vendredi dans un métro londonien faisant plusieurs blessés.
La Tunisie déplore, dans une déclaration publiée par le ministère des Affaires étrangères, la récurrence des agressions ciblant des civils et qui visent à saper la stabilité du Royaume Uni.
La fréquence des actes terroristes et leur extension géographique confirment que nul n’est à l’abri de ce fléau, lit-on de même source.
La Tunisie appelle la communauté internationale à intensifier la coopération pour cerner le terrorisme et le traiter à la racine, selon une approche globale tenant compte des facteurs favorisant sa propagation.
Une explosion s’est produite vendredi matin à l’heure de pointe dans un wagon d’un métro à Londres.
Revendiquée par l’organisation terroriste Daech, l’attaque, la cinquième en 2017, a fait 29 blessés, dans un état grave.

par -

Le président Paul Kagame, qui a éloigné le spectre du terrible génocide au Rwanda et règne sans partage depuis 2000, s’est attiré les foudres de la Grande-Bretagne. Cette dernière a dénoncé hier vendredi le “harcèlement et l’arrestation” de leaders de l’opposition depuis le scrutin présidentiel du 4 août 2017, ou plutôt un simulacre d’élection que Kagame a remportée, pour la 3ème fois d’affilée, après avoir modifié en 2015 la Constitution pour faire sauter la limite des deux mandats.

Il est inquiétant de voir que des figures de l’opposition sont ciblées. Je suis préoccupé par les arrestations et les difficultés judiciaires des dernières semaines“, a affirmé dans un communiqué l’ambassadeur britannique à Kigali, William Gelling, rapporte BBC Afrique. Le diplomate a par ailleurs déploré le “manque de clarté dans le processus d’enregistrement” des candidatures à la présidentielle, ce qui a barré la route à certaines personnalités de l’opposition. Il a également pointé des “irrégularités dans le comptage et la compilation des résultats“.

Pour rappel, Kagame a remporté le scrutin avec 99%, ce qui en dit long sur le poids réel des deux faire-valoir en face qui faisaient office de challengers.
Et dès le début de ce mois de septembre, le pouvoir, non content d’écraser complètement la vie politique du pays, a commencé à réduire au silence l’opposition. Diane Rwigara, qui avait été recalée à la présidentielle, a été cueillie par la police, puis libérée.
La semaine dernière, au moins sept dirigeants de deux formations politiques non reconnues par les autorités, dont le FDU-Inkingi de l’opposante incarcérée Victoire Ingabire, ont été arrêtés. La police leur a collé l’accusation de collusion avec “des groupes armés opérant dans un pays voisin“.

par -

Le prix du sucre demeure inchangé, a affirmé le ministre du Commerce, Omar Béhi, démentant ainsi les informations qui circulent selon lesquelles le prix du sucre en vrac passerait de 970 à 1500 millimes.

Cité par Mosaique fm, il a indiqué samedi que dans la cadre de la rationalisation du système de compensation, il a été décidé de mettre sur le marché une nouvelle variété de sucre emballé au prix de 1500 millimes dans les grandes surfaces.

Le ministre a assuré que le sucre en vrac est disponible partout dans le pays, indiquant que le contrôle sera renforcé au niveau des circuits de distribution, d’autant que l’enveloppe de subvention allant à cette denrée est estimée à 100 millions de dinars.

 

par -

L’organisation mondiale du tourisme (OMT) a dévoilé hier vendredi 15 septembre 2017 les lauréats du concours pour la meilleure campagne publicitaire sur le continent africain.

La Tunisie a raflé le premier prix, damant le pion au Maroc, à l’Afrique du Sud et les Seychelles. Le classement a été annoncé en début de semaine à l’occasion du Forum de l’OMT, organisé en Chine. Seifeddine Chaalali, le conseiller de la ministre du Tourisme, a déclaré que c’est le fruit d’un travail acharné de plus de 3 ans. Il n’a pas omis de souligner les mérites de sa patronne, Salma Elloumi Rekik, qui a eu du flair en pariant sur de jeunes compétences tunisiennes.

Il a affirmé que le secteur fera des bonds encore plus importants dans les prochaines années avec le lancement du portail internet «Discover Tunsia»…

par -

Une source officielle au ministère tunisien des Affaires étrangères a affirmé que le MAE n’a aucun lien avec l’affaire de l’expulsion du prince Hichem al-Alaoui, cousin du Roi Mohamed VI du Maroc.

Citée par le quotidien Assarih, la même source a souligné que la position de la présidence de la République vis-à-vis de ce dossier est claire, ajoutant qu’une erreur administrative a été commise au titre de la coordination entre certaines parties, dont sont exonérés les hauts responsables et les cadres.

par -

L’agence de notation Standard & Poor’s a maintenu vendredi la notation du Nigeria, à B, soulignant l’amélioration du secteur pétrolier, principal moteur de l’économie du pays.

“La production de pétrole s’est accélérée cette année au Nigeria alors que les secteurs publics et financiers ont un meilleur accès au financement extérieur (…) Nous avons de ce fait maintenu notre note +B+ sur le Nigeria”, commente S & P dans un communiqué.

L’agence ajoute que la perspective “stable” reflète son sentiment que les améliorations du secteur pétrolier va notamment soutenir “un accroissement plus soutenu de l’économie au cours des 12 prochains mois”.

La production de pétrole compte pour quelque 70% des revenus de l’Etat.

Mais la chute des exportations de pétrole avait entraîné une importante pénurie de devises étrangères dans le pays, qui peinait à importer ses produits de première nécessité, notamment le carburant raffiné et entraîné une inflation à deux chiffres.

L’économie se relève à peine de la récession dans laquelle elle avait plongé il y a un an.

par -

Au moins 54 personnes sont mortes au Niger après des inondations provoquées par les pluies torrentielles qui s’abattent depuis juin sur ce pays désertique, selon un dernier bilan communiqué vendredi par l’ONU.

Ce nouveau bilan, établi à la date du 14 septembre, précise que les intempéries ont affecté plus de 195 000 personnes dans 27 617 ménages dans le pays, selon des données transmises à l’AFP par le Bureau des affaires humanitaires de l’ONU (Ocha) à Niamey.

11 311 maisons ont été détruites, 16 048 têtes de bétail ont péri et 12 505 hectares de cultures ont été engloutis par les eaux.

Un précédent bilan onusien datant du 9 septembre et publié jeudi, faisait état de 50 morts et 117 644 sinistrés, principalement à Niamey, la capitale et dans les régions de Dosso (sud), Tillabéri (ouest), Maradi et Zinder (centre-sud).

par -

Le président de la Confédération des Entreprises Citoyennes de Tunisie (Conect), Tarek Cherif, a donné, sur Express FM hier vendredi 15 septembre, son sentiment sur la nouvelle équipe de Youssef Chahed et les défis qui l’attendent. «Il faut aller vite, très vite même !», a dit Cherif. «La cadence actuelle n’est plus soutenable. Les prêts que la Tunisie contracte ne sont pas affectés à la création de richesses, on est loin du cercle vertueux !», a-t-il ajouté, en direction de la masse salariale de la fonction publique.

A propos du partenariat public privé (PPP), le président de la Conect a indiqué que c’est une des planches de salut pour l’économie du pays. Mais il a demandé à l’UGTT, un partenaire dans cette affaire, de tempérer ses ardeurs et de faire preuve de «compréhension». «C’est nécessaire pour le pays ! On n’a pas le choix!».
La privatisation des entreprises publiques qui perdent de l’argent est également une des solutions, selon Cherif. Il est même allé plus loin en préconisant la cession de toutes les branches liées aux secteurs concurrentiels. «Même les banques publiques qui font des profits doivent être privatisées, car il est fort probable que les gains montent avec la privatisation !».
Pour étayer son argumentaire, il a évoqué la privatisation des cimenteries publiques il y a quelques années. «Il faut regarder les performances des cimenteries qui ont été privatisées. Combien ont-elles recruté en plus ? Combien exportent-elles de nos jours et combien de taxes payent-elles à l’Etat ?».

Il s’est également arrêté sur Tunisair. «Avec des retards de 6 à 12 heures, ce n’est plus possible. Les avions sont vieux, les pertes colossales et le nombre des salariés l’est tout autant par rapport aux besoins réels ! Nous sommes en train ainsi de priver le pays d’opportunités. Il faut aller vers la performance et l’efficacité. Il faut trouver à la compagnie nationale un partenaire stratégique pour qu’il mène la société vers la performance».

A propos du tourisme, il a déclaré qu’on ne peut pas avoir des gains substantiels sans Open Sky et en louant des appareils à d’autres compagnies. “Il faudra faire preuve de réalisme et s’attaquer aux problèmes” en fermant la porte aux idéologies, a déclaré Cherif…

par -

La Commission des lois de l’Assemblée nationale togolaise a examiné vendredi le projet de réforme constitutionnelle censé introduire la limitation des mandats présidentiels réclamée par l’opposition, après des mouvements populaires massifs contre le régime du président Faure Gnassingbé.

Les dix membres de la commission ont travaillé à huis clos toute la journée et ont finalement voté – à six voix – pour le texte soumis par le gouvernement sans tenir compte des amendements proposés par l’opposition, selon les parlementaires qui ont assisté aux débats.

Les débats sont ouverts aux autres députés non membres de la Commission, qui étaient venus très nombreux – dont le chef de file de l’opposition, Jean-Pierre Fabre. Trois ministres étaient également présents pour représenter le gouvernement.

“Nous avions déposé 48 amendements (…), le gouvernement porteur de la révision constitutionnelle les a rejetés en bloc. Donc nous n’avions plus rien à faire dans la salle. Nous sommes sortis”, a déclaré M. Fabre en quittant l’Assemblée nationale.

La commission des lois doit désormais remettre un rapport final pour que l’ensemble des députés puissent se prononcer sur le texte en séance plénière, avec une majorité qui doit atteindre les 4/5e.

Le gouvernement avait adopté la semaine dernière en conseil des ministres un avant-projet de loi pour répondre aux principales revendications de l’opposition, à la veille de manifestations qui avaient rassemblé des dizaines de milliers de personnes dans le pays.

Le texte propose notamment d’instaurer une limitation des mandats présidentiels – le président pouvant être élu pour un mandat renouvelable une fois – et un scrutin uninominal majoritaire à deux tours.

par -

La Maison Blanche a réclamé vendredi l’abandon du référendum annoncé sur l’indépendance du Kurdistan irakien, peu après un vote du Parlement régional en faveur de cette consultation qui inquiète les pays voisins tels que la Turquie et l’Iran.

Jugeant que cette consultation, prévue le 25 septembre, serait “provocatrice” et “déstabilisatrice”, Washington réaffirme sa conviction qu’elle serait une entrave à la lutte contre le groupe Daech et à la stabilisation des zones libérées.

“Nous appelons le gouvernement régional kurde à abandonner le référendum à entamer un dialogue sérieux avec Bagdad dans lequel les Etats-Unis ont toujours été prêts à jouer un rôle de facilitateur”, a indiqué l’exécutif américain dans un communiqué au ton ferme.

Le Parlement kurde irakien, basé à Erbil, a approuvé vendredi soir, d’un vote à main levée, le rendez-vous électoral annoncé par le président Massoud Barzani en juin et pour lequel la campagne bat son plein depuis des jours.

Le vote s’est tenu en l’absence de l’opposition qui a refusé cette séance exceptionnelle convoquée alors que le Parlement kurde ne siège plus depuis deux ans en raison de différends entre partis politiques.

Sur 68 députés présents, 65 ont voté en faveur du référendum dans une assemblée clairsemée. A l’issue du vote, au milieu de sièges vides, ils se sont levés et ont brandi des drapeaux kurdes et entonné l’hymne du Kurdistan irakien.

Le référendum, qui concerne quelque 5,5 millions de Kurdes irakiens, inquiète les pays voisins, comme la Turquie ou l’Iran, qui redoutent que le référendum encourage les velléités séparatistes de leurs minorités kurdes.

par -

Dans le cadre de la lutte contre la mendicité et le vagabondage à Jendouba, la police municipale a interpellé un septuagénaire qui écumait les rues de la ville chez qui a été découverte la somme de 6, 451 mille dinars, rapporte le quotidien Achourouk.

Un procès-verbal a été dressé à son encontre alors que le ministère public a ordonné de le laisser en liberté en attendant de le déférer en justice.

La somme confisquée a été déposée à la recette des finances de la ville.

par -
Plusieurs sources médiatiques occidentales ont rapporté que le régime Nord-Coréen a exécuté le ministre de la Défense

Le dirigeant nord-coréen Kim Jong-un, cité par l’agence locale KCNA, a affirmé samedi 16 septembre être proche de détenir l’arme nucléaire, malgré les sanctions internationales. L’objectif final de Pyongyang étant de parvenir à « un équilibre des forces » avec les Etats-Unis.

« Le but (…) et de faire en sorte que les dirigeants américains n’osent même plus envisager une option militaire contre la République populaire démocratique de Corée », a-t-il ajouté.

Kim Jong-un a ainsi estimé que le tir d’un missile à portée intermédiaire Hwasong-12 vendredi matin, au-dessus du Japon, avait été un succès et avait encore permis d’augmenter les « capacités nucléaires militaires » de son pays.

« Nous avons presque atteint le but », a déclaré le dirigeant, s’exprimant quelques heures à peine après la « ferme condamnation » de ce énième tir de missile par le Conseil de sécurité de l’ONU, vendredi après-midi, à New York.

« Nous devons clairement montrer à ces grandes puissances nationalistes comment notre pays a atteint son objectif de disposer de l’arme nucléaire, et ce malgré leurs sanctions illimitées et leur blocus », a insisté M. Kim.

Parlant d’« actes scandaleux », « hautement provocateurs », le Conseil de sécurité de l’ONU a demandé vendredi à la Corée du Nord « de les arrêter immédiatement », dans une déclaration publiée à l’issue de sa réunion d’urgence à huis clos.

par -

Londres a été touchée par un quatrième attentat en six mois. Ce samedi 15 septembre, la police britannique poursuit sa recherche de suspects, au lendemain de l’attaque terroriste revendiquée par Daech , qui a fait 29 blessés dans une station du métro.

L’explosion est survenue vendredi dans une rame en pleine heure de pointe, vers 08h20, dans la station de Parsons Green, située dans un quartier aisé du sud-ouest de Londres.

“Nous recherchons des suspects”, a indiqué à la presse le commandant de l’unité antiterroriste de la police de la capitale, Mark Rowley. L’enquête a fait “vraiment de bon progrès”, a-t-il assuré. “Quelqu’un a placé cet engin explosif artisanal dans le métro. Nous devons garder l’esprit ouvert à ce stade sur qui il est et des complices potentiels”, a précisé le commandant.

“Une chasse à l’homme est en cours” pour retrouver le ou les auteurs de l’attentat, avait auparavant indiqué sur LBC Radio le maire de Londres, Sadiq Khan.

Douze heures après cet attentat, la Première ministre Theresa May a annoncé que le niveau d’alerte terroriste avait été relevé de “grave” à “critique”, ce qui signifie qu’un attentat est “imminent”. Ce niveau avait déjà été renforcé en mai après l’attentat de Manchester (nord), avant d’être ramené à “grave”, à savoir un attentat “hautement probable”. En tout, 1.000 policiers seront redéployés “à travers le pays”, a précisé Mark Rowley.

par -

Le gouvernement a mis au point un schéma à la faveur duquel il entend éponger le déficit financier du secteur public via la création d’un « fonds de recouvrement » doté d’un capital de 2 milliards de dinars financé à parts égales par la caisse des dépôts et consignations et des entreprises privées.

Selon l’hebdomadaire al-Anwar, ce projet qui entre dans le cadre du partenariat public-privé et soutenu par l’Agence française de développement, concerne 104 entreprises publiques, et vise à mobiliser les ressources nécessaires au financement de leur restructuration financière y compris le remboursement des dettes et le plan social.

Ce schéma est le fruit d’un travail de réflexion conduit par 4 commissions techniques issus du Document de Carthage, qui ont procédé à un audit de toutes les entreprises publiques en proie à des difficultés financières dues à la vague de recrutement depuis 2011, à l’agitation sociale , à la contrebande et au gel des droits de douane.

La même source souligne que ce schéma a rencontré une vive opposition de la part de l’UGTT, attachée à l’examen de la situation des entreprises publiques cas par cas.

par -

Aucun accord n’a été conclu avec le syndicat général de la poste pour trouver une solution concernant la liste des revendications soumises par le partie sociale qui a décidé de maintenir sa décision d’observer, les 19 et 20 septembre 2017, une grève générale, annonce la poste tunisienne.

La direction générale de l’Office national des postes poursuivra ses efforts à travers la concertation et le dialogue avec les parties pour régler toutes les questions en litige au sein de l’institution et parvenir à une solution urgente qui évitera le recours à la grève qui perturbera la prestation des services accordés au public, pendant cette période délicate, précise la même source.

Et d’ajouter que les citoyens peuvent se rendre dans les bureaux de poste et aux différentes structures commerciales pour effectuer diverses opérations postales et financières:

– Samedi 16 septembre 2017 dans 65 bureaux de poste répartis dans toute la République, assureront le travail de 9h à 12h15 minutes.

– Lundi 18 septembre 2017 dans divers bureaux de poste et ses structures commerciales de 8 h à 12 h et de 14 h 30 à 17 h.

par -

Le projet Co-art de Abdelaziz Boujbal a obtenu le 1er prix de la 5ème édition de la compétition internationale sur l’entrepreneuriat ” Creative Business Cup, ” organisée, le 14 Septembre 2017, à la Maison de l’Entreprise. Le lauréat représentera la Tunisie lors des finales de la compétition internationale de Copenhague (Danemark).

” Ce projet qui est une initiative sociale dédiée à l’autonomisation de la chaîne de valeur du secteur de l’industrie créative, représentera la Tunisie lors de la finale de la compétition internationale à Copenhague, qui se tiendra le 16 Novembre 2017 en présence de plus d’une centaine d’entrepreneurs de 36 pays “, précise un communiqué publié, vendredi, par l’Institut Arabe des chefs d’entreprise(IACE).

Le deuxième prix a été attribué au projet Tripopt( application de voyage intelligente qui aide les voyageurs à créer un itinéraire de voyage personnalisé, adapté et optimisé en fonction de leurs préférences personnelles) de Kyane Kassiri.

L’IACE a rappelé que cette édition de la Creative Business Cup Tunisia s’est distinguée par des idées innovantes et créatives de Cinq finalistes qui se sont affrontés devant un jury d’experts, chacun présentant son projet. Et d’ajouter que la BNA a accordé un chèque de 1.000 dinars pour le vainqueur du premier prix et 500 dinars pour le deuxième.

par -

Le juge d’instruction au pôle judiciaire antiterroriste a émis, vendredi, des mandats de dépôt contre deux membres d’une cellule terroriste laissant un troisième individu en liberté, a déclaré vendredi le porte parole du pole à l’agence TAP.

Sofiene Sliti a précisé que le ministère public a ordonné l’ouverture d’une enquête sur les trois suspects pour intention et tentative d’atteinte aux biens publics et privés, aux ressources vitales et à l’infrastructure ainsi que pour appartenance à une organisation terroriste.

Selon le porte-parole, cette opération est “le fruit d’un travail de renseignement” qui a pu déjouer un attentat planifié par une cellule en lien avec un dirigeant terroriste tunisien implanté en Syrie.

Sliti a tenu à préciser que le ministère public a supervisé cette opération depuis juin, en collaboration avec l’unité nationale d’investigation dans les crimes terroristes d’Al-Gorjani.

Cette unité a arrêté, selon la même source, les membres de cette cellule en début du moi de septembre et déjoué leur plan consistant à collecter une grande quantité de matière explosive pour l’utiliser dans des attentats terroristes visant des établissements clés.

par -
La Tunisie  organisera la prochaine coupe d’Afrique des nations de Basketball qui se déroulera  du samedi 29 août 2015 au

La sélection tunisienne de basket-ball a décroché sa qualification en finale de l’Afrobasket-2017 (messieurs), co-organisé par la Tunisie et le Sénégal, en battant son homologue marocaine 60-52 (mi-temps: 30-27), au bout d’une demi-finale maghrébine très disputée, jouée vendredi à la salle olympique de Radès.

Le cinq national a réussi d’entrée à imposer son jeu grâce notamment à une bonne attaque remportant le premier quart-temps par 18 à 9, avant de fléchir au second quart-temps commettant quelques erreurs en défense qui ont permis aux Marocains de réduire le score à la mi-temps (30-27).

A la reprise, les protégés de Mario Palma trouvaient une forte opposition de la part des Marocains qui parvenaient pour la première fois à égaliser (32-32) avant de prendre l’avantage à 39-38. Mais les coéquipiers de Makram Ben Romdhane, finissent par se rattrapper pour enlever le troisième quart-temps avec 3 points d’avance (47-44).

Retrouvant leur efficacité offensive, les Tunisiens revenaient à la marque ramenant l’avantage de nouveau à 10 points (54-44). Même si les Marocains ont réussi à réduire le score (54-50), les coéquipiers de Mohamed Hadidane, élu meilleur marqueur de la rencontre (22 buts), parvenaient finalement à arracher leur qualification en l’emportant par 60 à 52.

Le cinq national qui atteint pour la troisième fois de son histoire une finale continentale après celles de 1965 et de 2011 dont il a remporté le titre, rencontrera en finale prévue samedi à 18h00, le Nigeria, tenant du titre, qui a battu le Sénégal 76-71.

par -

Il faut organiser les élections municipales dans le délai fixé au 17 décembre prochain et achever de pourvoir aux vacances au sein de l’Instance Supérieure Indépendante pour les Elections (ISIE), a affirmé le chef du mouvement Ennahdha, Rached Ghannouchi, à l’issue d’un entretien qu’il a eu vendredi avec le président de la République Béji Caïd Essebssi, vendredi au palais de Carthage, indique un communiqué de la présidence de la république.

“L’entrevue a porté également sur la situation générale dans le pays et la nécessité de mobiliser toutes les énergies pour relancer l’économie”, ajoute le communiqué citant une déclaration du leader d’Ennahha à la presse.

Rached Ghannouchi a réitéré “l’importance d’adopter une politique consensuelle de stabilisation et de poursuite du processus démocratique dont l’un des fruits est l’adoption de la loi sur la réconciliation administrative”.

Le meilleur des RS

De formation journalistique, diplômé de l’institut technique de banque à Paris, Slah Kanoun a fait une longue carrière à la banque STB, sans oublier...

INTERVIEW

Nejib Snoussi, directeur général de l'Habitat au ministère de l'Équipement, de l'Habitat et de l'Aménagement du territoire, a accordé à Africanmanager une interview exclusive...

AFRIQUE

Dans la loi de finances 2018, le gouvernement algérien n'envisage pas  de renoncer à la politique de subvention actuelle, particulièrement pour ce qui est...

Reseaux Sociaux