Authors Posts by African Manager

African Manager

1541 POSTS 0 COMMENTAIRES

par -

Le ministre de l’Intérieur, Hichem Fourati, a indiqué que la situation en Libye ne doit pas nous détourner des défis posés à la frontière tuniso-algérienne, surtout que le relief montagneux de l’Ouest tunisien est difficile d’accès et ses hauteurs abritent des éléments terroristes.

Fourati a, en outre, insisté sur la nécessité de se préparer à faire face à tout imprévu sur les frontières Est du pays.

Dans une déclaration de presse, mardi, en marge de la célébration du 9e anniversaire de la révolution, à Tunis, Fourati a indiqué que toutes les dispositions nécessaires ont été prises pour sécuriser les frontières avec la Libye, notamment au vu des derniers développements dans ce pays qui exigent “une plus grande promptitude de la part des forces sécuritaires et une coordination avec l’institution militaire”.

Fourati a adressé un message d’espoir aux Tunisiens en soulignant que l’institution sécuritaire qui a réussi à relever le défi de la sécurité ne ménagera aucun effort pour poursuivre sur cette voie.

Il a affirmé que l’institution sécuritaire est une institution “neutre” qui a montré une capacité remarquable de se tenir à l’écart des tiraillements politiques. Sa mission principale est de préserver la sécurité et l’intégrité du territoire national, de lutter contre le terrorisme, de protéger les citoyens et de défendre les biens publics et privés.

Elle continuera de faire prévaloir l’intérêt suprême de la patrie, en toute neutralité et loin de tout tiraillement, a-t-il soutenu.

par -

Une conférence internationale sur la Libye sera organisée, dimanche 19 janvier 2020, à Berlin (Allemagne), sous l’égide de l’Onu, pour tenter de créer les conditions d’un processus de paix dans ce pays en proie à une guerre civile, a annoncé le gouvernement allemand, mardi 14 janvier 2020.

Dans son communiqué, le gouvernement allemand cite au rang des pays participants les Etats-Unis, la Russie, la Grande-Bretagne, la France, la Chine, les Emirats arabes unis, la Turquie, le Congo, l’Italie, l’Egypte, l’Algérie, l’ONU, l’Union Européenne, l’Union Africaine, la Ligue des Etats arabes.

Il est noté qu’aucune mention n’est faite de la Tunisie.

Un doute plane encore sur la participation des deux belligérants directs sur le terrain, le maréchal libyen Haftar et Fayez al-Sarraj, le chef du gouvernement reconnu par l’Onu (GNA), tous deux invités mais dont la présence n’est pas à ce stade confirmée.

par -

Le secrétaire général de l’UGTT, Noureddine Taboubi, a déclaré, mardi, qu’il importe qu’une personnalité compétente, ouverte à tous et faisant l’objet d’unanimité se charge d’accélérer la formation d’un gouvernement de sauvetage avec un programme efficace et réalisable rapidement.

Dans une allocution adressée aux travailleurs et syndicalistes à l’occasion de la célébration du 9ème anniversaire de la Révolution, Taboubi a ajouté que le gouvernement attendu est appelé à définir les priorités urgentes et à traiter les problèmes des régions, des jeunes et des différentes catégories sociales.

Selon Taboubi, ce gouvernement doit être restreint et composé de compétences politiques et de personnalités nationales connues pour leur grande expérience, leur capacité d’initiative et leur intégrité et disposées à demeurer au service des Tunisiens et des Tunisiennes.

Il a appelé les vainqueurs des élections à assumer leurs responsabilités, à éviter les polémiques et les débats stériles pour accélérer la formation du nouveau gouvernement.

Le Secrétaire général de l’UGTTa appelé à revoir le comportement politique dans la gestion des différences et des affaires nationales, conformément à une gouvernance équitable qui valorise la transparence, respecte la loi et consacre le respect des droits de l’homme et le principe de la pleine égalité entre les hommes et les femmes.

“Malgré une réalité lugubre, nous sommes pleinement confiants en la capacité du peuple à gagner le pari de la transition démocratique et à pousser à la réalisation des objectifs de la révolution”, a-t-il conclu.

par -

L’attractivité industrielle de la France pour les investisseurs étrangers reste en tête des pays européens, selon une enquête du cabinet EY publiée lundi 13 janvier, et l’optimisme concernant l’avenir de l’industrie française prévaut toujours, mais moins qu’un an auparavant.

La France reste le pays européen qui attire le plus d’investissements étrangers en matière d’implantations ou d’extensions de sites industriels, avec 339 projets recensés en 2018 (contre 323 en 2017). Viennent ensuite la Turquie (203 projets, + 2) et l’Allemagne (152 projets, – 11). Dans le même temps, le Royaume-Uni a enregistré une chute de 35 % du nombre de projets sur son sol (140 en 2018 contre 216 en 2017), « en raison de l’inconnue Brexit », note l’étude. Le Royaume-Uni recule ainsi de la 2e à la 4e place de ce palmarès.

par -

La Chine et les Etats-Unis signent mercredi un accord commercial de phase 1 qui couvre les problématiques technologiques, les services financiers, et les achats. Sans entrer dans le contenu du texte, objet d’intenses spéculations, le conseiller économique de la Maison-Blanche, Larry Kudlow a réaffirmé, en réponse aux critiques, que les Etats-Unis avaient obtenu de nombreuses concessions.

“C’est un accord historique”, a estimé dimanche le secrétaire américain au Trésor Steven Mnuchin sur Fox News. “Pour la première fois, nous avons un accord complet sur les problématiques technologiques, les services financiers, les achats” supplémentaires de biens chinois ainsi qu’un “vrai mécanisme pour faire appliquer” l’accord, a-t-il fait valoir.

Le président américain avait choisi le dernier jour de l’année 2019 pour annoncer que la signature de ce traité partiel aurait lieu le 15 janvier à la Maison-Blanche.

Mais ce n’est que jeudi que le ministère chinois du Commerce a confirmé le déplacement du vice-Premier ministre chinois, Liu He, à Washington du 13 au 15 janvier.

par -

L’homme fort de l’Est de la Libye, Khalifa Haftar a quitté Moscou sans signer la trêve paraphée par son rival, Fayez al-Sarraj, a indiqué mardi 14 janvier la diplomatie russe.

Il avait demandé lundi soir un délai de réflexion jusqu’à mardi matin avant de signer l’accord formel de cessez-le-feu accepté par le premier ministre libyen. Mais il est finalement parti de Moscou sans apposer sa signature sur le document négocié sous l’égide d’Ankara et Moscou, a déclaré à l’AFP la porte-parole du ministère russe des Affaires étrangères Maria Zakharova.

Les troupes des deux camps s’affrontent dans des combats meurtriers aux portes de Tripoli depuis neuf mois, l’homme fort de l’Est espérant conquérir militairement la capitale.

Les parties ont semblé néanmoins jusqu’ici respecter depuis dimanche le cessez-le-feu décidé le 8 janvier par les présidents Vladimir Poutine et Recep Tayyip Erdogan, témoignant de leur influence respective alors que l’Occident semble impuissant à peser sur le chaos libyen. Ankara soutient Sarraj et déploie même pour ce faire des militaires tandis que Moscou, malgré ses dénégations, est soupçonné d’appuyer Haftar avec des armes, de l’argent et des mercenaires.

Le départ du maréchal Haftar de Moscou sans signer d’accord pose la question de la viabilité d’une conférence internationale sur la Libye sous l’égide de l’ONU à Berlin, censée se tenir en janvier. La chancelière Angela Merkel était venue à Moscou samedi, obtenant le soutien de Vladimir Poutine.

par -

Le secrétaire général de Tahya Tounès, Slim Azzabi, a affirmé que son parti ne présentera pas la candidature de Youssef Chahed à la présidence du gouvernement au titre de la personnalité la plus apte que le président de la République choisira parmi les candidats des autres partis et groupes parlementaires.

S’exprimant, mardi, sur Mosaïque fm, il a expliqué que , d’abord, tel n’est pas le vœu de Youssef Chahrd lui-même, et, ensuite, parce que sa candidature ne répond pas à la condition         d’indépendance sur laquelle insiste Tahya Tounès, dès lors qu’il est son président.

Slim Azzabi a, d’autre part, nié que son parti cherche à exclure Ennahdha, affirmant que ce mouvement détient 54 sièges, un nombre qui ne le fonde pas à être hégémonique, ni à être frappé d’exclusion, non plus.

par -

Commentant la chute du gouvernement proposé par Habib Jemli, le mouvement Tahya Tounès a estimé que « la classe politique en son sentier s’offre une ultime et inestimable chance de dépasser ses désaccords, de répondre aux aspirations du peuple et de convenir d’un gouvernement adossé à une large ceinture politique et engagé à un programme impulsant les grandes réformes.

Dans un communiqué, le parti de Youssef Chahed a ajouté que « la démocratie a dit son mot  et la classe politique a vécu une expérience unique où elle s’est essayée à l’efficacité de l’action commune en dépit des divergences qui la traversent ».

« Le gouvernement proposé par Habib Jemli est tombé, mais la Tunisie s’est offert une nouvelle opportunité », affirme Tahya Tounès.

par -

Le chef du gouvernement désigné, Habib Jemli, qui n’a pu obtenir vendredi soir le vote de confiance du parlement, a affirmé avant le scrutin qu’un gouvernement indépendant de compétences est le meilleur gouvernement pour le pays à ce stade, indiquant que la formation d’un gouvernement indépendant des partis ne signifie pas qu’il ne traitera pas avec les partis ou qu’il leur sera hostile.

Dans sa réponse aux interventions des députés lors de la séance plénière, il a précisé qu’il valait mieux penser à un gouvernement de compétences indépendant à égale distance de tous et qui s’inspire dans son programmes des propositions des partis “si l’objectif est de servir le pays”.

Il a souligné qu’il était allé le plus loin possible dans la formation d’un gouvernement politique soutenu par des compétences indépendantes et était d’accord avec les partis qui l’avaient consulté après avoir fait des concessions, mais l’échec de la voie l’a conduit à former un gouvernement indépendant des partis.

Il a exprimé sa conviction que ceux qu’il a proposés sont parmi “les meilleures compétences du pays capables d’atteindre les résultats souhaités”, rejetant les accusations d’être affiliés à des partis ou d’être corrompus. “Quiconque n’est pas condamné par le pouvoir judiciaire est innocent et tout ce qui est rapporté par les médias n’a pas été étayé par des preuves”, a-t-il souligné.

Au sujet de la correspondance de l’instance de lutte contre la corruption concernant des accusations de corruption planant sur un certain nombre de ministres proposés, Jemli a déclaré que le président de l’Instance Chaouki Tabib lui avait écrit jeudi soir au sujet de 4 ministres proposés.

“Il y a eu une disculpation de deux d’entre eux et des soupçons sur les deux autres sans être des présomptions de culpabilité”, a-t-il précisé.

Concernant la répartition géographique des membres du gouvernement, il a relevé qu’il n’adopte pas de critère régional, car “ce n’est pas un gouvernement de quotas régionaux”, mais a opté pour “des critères objectifs”, même si chaque région est bien représentée.

Quant à la demande de son retrait avant la session plénière, formulée par le député Ghazi Chaouachi, Jemli a indiqué qu’il avait travaillé dur pour former un gouvernement d’indépendants avec un programme inspiré des propositions des partis pendant les consultations, y compris les partis qui lui sont opposés aujourd’hui, indiquant que le refus d’accorder la confiance à son gouvernement “n’est pas la fin du processus”.

par -

Le temps, samedi, est parfois nuageux avec pluies isolées et temporairement orageuses sur les régions Est et le sud puis intéresseront localement les autres régions. Des chutes de grêle seront observées par endroits.

Vent de Nord-est assez fort de 30 à 40 km/h près des côtes et faible à modéré de 15 à 30 km/h ailleurs et dépassant temporairement 60 km/h sous orages.

Mer peu agitée à agitée. Les températures sont en légère baisse et les maximales seront comprises généralement entre 10 et 15°C et de l’ordre de 08°C sur les hauteurs ouest.

Demain dimanche, le temps persistera favorable à des pluies isolées et temporairement orageuses sur la plupart des régions, ces pluies seront intenses sur le Sud-est.

Vent de secteur Nord assez fort près des côtes Est et faible à modéré ailleurs.

Mer agitée sur les côtes Est et peu agitée sur le nord.

Les températures persistent en baisse avec des maximales comprises généralement entre 10 et 16°C et de l’ordre de 08°C sur les hauteurs ouest.

par -

Les services de la direction régionale des domaines de l’Etat et des affaires foncières de Bizerte a récupéré, jeudi, un terrain domanial agricole couvrant 41 hectares.

Situé dans la localité de “Terklach” dans la délégation de Mateur (gouvernorat de Bizerte), le terrain compte environ 6 ha consacrés à la viticulture, 8 ha de terre labourée et le reste des superficies sont des prairies.

Ce terrain agricole, baptisé “Henchir Snihij”, sera placé sous la supervision de l’unité de gestion des terrains récupérés à Bizerte jusqu’il sera réaménagé et exploité de nouveau.

par -

Le taux d’inflation moyenne s’est établi à 6,7%, sur toute l’année 2019, contre une moyenne de 7,3% en 2018, annonce l’Institut national de la statistique (INS) dans un communiqué de presse publié sur son site web.

En décembre 2019, le taux d’inflation s’est replié à 6,1%, contre 6,3% en novembre et 6,5% octobre 2019.

L’inflation a connu une tendance résolument baissière, en dépit d’une évolution en dents de scie, passant de 7,5% en décembre 2018 à 6,1% en décembre 2019.

En décembre 2019, les prix de l’alimentation ont notamment augmenté de 5,8 % sur un an (6,3% en novembre 2019). Ce taux est expliqué par l’augmentation des prix des fruits de 9,7%, des viandes 9,1%, des fromages et œufs de 7,3%, outre la baisse des prix des huiles alimentaires de 6,9% par rapport à décembre 2018.

par -

Le temps, samedi, est localement brumeux le matin puis partiellement voilé sur la plupart des régions, les nuages seront parfois abondants sur le nord avec quelques pluies.

Vent de secteur Ouest assez fort à fort de 40 à 60 km/h prés des côtes et modéré de 20 à 35 km/h à l’intérieur du pays.

Mer très agitée sur le nord, agitée à très agitée sur les côtes Est et peu agitée à agitée dans le golfe de Gabès.

Températures maximales comprises entre 12 et 17°C et voisines de 10°C sur les hauteurs ouest.

Demain dimanche, des passages nuageux sont attendus sur la plupart des régions et seront parfois abondants sur le nord et les régions côtières Est avec quelques pluies isolées.

Vent de secteur Nord fort de 40 à 60 km/h près des côtes et sur les hauteurs et modéré à assez fort de 20 à 40 km/h à l’intérieur du pays.

Mer très forte à forte sur le nord et forte sur les côtes Est.

Températures maximales comprises généralement entre 12 et 17°C et voisines de 09°C sur les hauteurs ouest.

par -

Le trafic des bus a repris samedi matin en application de l’accord conclu avec la Direction de Transtu sur la date à laquelle sera versée la prime de fin d’année pour les agents.

Cependant, le trafic du métro n’a pas suivi dans l’immédiat mais selon le directeur de la communication à Transtu, Mohamed Chemli, c’est désormais chose faite, a-t-il assuré, dans une déclaration à Mosaïque fm.

par -

La cellule de crise sur le secteur oléicole, a décidé, vendredi, au terme d’une réunion d’urgence, au parlement, avec des représentants de divers départements ministériels (Agriculture, Commerce, Finances), des structures agricoles (UTAP, ONH) et patronales en plus de la commission parlementaire de l’Agriculture, l’élaboration d’un projet de loi portant création d’un Fonds d’appui à la filière oléicole.

La décision intervient au moment où, la saison oléicole (2019-2020) qui s’apprête à enregistrer une récolte record estimée à 350 mille tonnes, vit une crise sans précédent et des difficultés financières rencontrées, en particulier, par les huileries et les sociétés exportatrices.

Ces dernières trouvent du mal à acheter les quantités d’huile produites, dans une conjoncture marquée par un glissement des prix sur le marché international et local et par une augmentation du coût de la production qui se répercute négativement sur l’agriculteur.

Le fonds proposé sera destiné à tous les intervenants dans le secteur (agriculteurs, les huileries, les exportateurs, et l’Office national de l’Huile (ONH), a déclaré à l’agence TAP, le président de la commission parlementaire de l’Agriculture, de la sécurité alimentaire, du commerce et les services liés, Moez Belhaj Rhouma.

Le projet de loi, qui sera prêt dans deux semaines, d’après ses dires, va fixer les mécanismes de financement de ce fonds et ceux de la répartition de ses ressources.

Il a encore précisé que le fonds sera probablement doté d’une enveloppe de près de 200 millions de dinars (100 MD subvention de l’Etat et le reste sous forme de prélèvements auprès des intervenants de la filière).

La cellule de crise a également décidé de réviser le prix référentiel de l’huile d’olive (actuellement fixé à 5,600 par l’ONH) en coordination avec le ministère de l’Agriculture et l’UTAP, pour que l’agriculteur soit en mesure de couvrir ses charges de production.

Elle a aussi décidé de mettre en place des mesures d’incitation encourageant les restaurants touristiques et les hôteliers à acheter l’huile d’olive pour absorber l’excédent de la production.

Selon Belhaj Rhouma, la BCT va intervenir également pour rééchelonner l’endettement de 300 huileries qui sont actuellement en cessation d’activité, pour qu’elles réintègrent le circuit de production.

Selon les projections établies par le ministère de l’Agriculture, la production annuelle de l’huile d’olive va augmenter dans les prochaines années. Sa moyenne est estimée à 250 mille tonnes en 2025, 300 mille tonnes en 2030 et de 400 mille tonnes au cours des prochaines années.

par -

Le président de la République Kaïs Saïed s’est entretenu, vendredi, au palais de Carthage, avec le chef du gouvernement, chargé des affaires courantes Youssef Chahed.

Cité dans un communiqué de la présidence de la République, Chahed a affirmé avoir donné un aperçu, au chef de l’Etat, des derniers développements survenus sur les plans sécuritaire et social dans le pays ainsi que des préparatifs engagés sur les routes et la frontière, en prévision de la fête du nouvel An.

Selon Chahed, le Chef de l’Etat a souligné sur la nécessité de la poursuite du service public jusqu’à l’entrée en fonction du nouveau gouvernement.

par -

Le ministère des Finances s’est engagé à mettre à la disposition de l’ONH, en coordination avec la Banque centrale de Tunisie (BCT), une ligne de financement supplémentaire “en cas de besoin”, qui l’aidera à jouer son rôle de régulateur et d’acheter l’huile d’olives auprès des producteurs.

Cette décision a été prise au terme d’une réunion d’urgence de la cellule de crise relative au secteur oléicole, tenue vendredi au parlement, a indiqué le président de la commission parlementaire de l’Agriculture, de la sécurité alimentaire, du commerce et les services liés, Moez Belhaj Rhouma, dans une déclaration à l’agence TAP.

Selon les déclarations du PDG de l’ONH, Chokri Bayoudh, les besoins financiers de l’ONH jusqu’à mi janvier 2020 sont estimés à près de 170MD.

Cette ligne de financement supplémentaire s’ajoute à l’enveloppe de 150 millions de dinars déjà accordée à l’ONH, soient 50 MD sous formes de crédits de trésorerie et 100 MD, une ligne de garantie de l’Etat, à contracter auprès de la STB, la BH et la BNA.

L’ONH est chargé actuellement d’acheter l’huile d’olive produite sur le marché, notamment avec l’incapacité des huileries et des sociétés exportatrices à absorber les surplus de production, faute de difficultés financières.

L’ONH projette de stocker, d’ici mi-janvier 2020, près de 30 mille tonnes d’huile d’olive, sachant que sa capacité de stockage s’élève à 100 mille tonnes.

La saison oléicole (2019-2020) s’apprête à enregistrer une récolte record estimée à 350 mille tonne, dont 250 mille tonnes seront destinées à l’exportation.

par -

Le Conseil d’administration de la BCT a fait état, à l’issue de sa réunion périodique, tenue vendredi, d’une amélioration progressive des principaux indicateurs monétaires et financiers. Il a décidé de maintenir inchangé le taux d’intérêt directeur de la Banque Centrale de Tunisie, à 7,75%.

Il a toutefois, noté que cette amélioration “demeure fragile et devrait être soutenue par l’accélération du rythme de la croissance et ce, à travers la multiplication des efforts des parties concernées pour rétablir les capacités de production”.

Le Conseil recommande, à ce sujet, l’accroissement des efforts d’investissement et la promotion des exportations, outre l’accélération du rythme des réformes visant à consolider la performance économique, améliorer le climat des affaires et assurer la viabilité des équilibres financiers globaux”.

Consolidation des avoirs nets en devises

Il a également fait remarquer une consolidation des avoirs nets en devises, lesquels ont atteint 18.948 MDT ou 107 jours d’importation au 26 décembre 2019 contre 13.974 MDT ou 84 jours au terme de l’année 2018. D’après, le Conseil, le taux de change du dinar a poursuivi son amélioration vis-à-vis des principales devises.

L’amélioration des principaux indicateurs monétaires et financiers, “ne devrait pas toutefois occulter la faiblesse de la performance économique, avec un taux de croissance ne dépassant pas 1,1% durant les neuf premiers mois de l’année en cours. Ceci est lié à la baisse de l’activité du secteur industriel suite, notamment, à la contraction de la demande extérieure et à la régression de la production nationale des hydrocarbures”, a tenu à rappeler le Conseil de la BCT.

Concernant l’évolution des prix, le Conseil a noté la baisse du taux d’inflation aux environs de 6,3% en glissement annuel au cours du mois de novembre 2019, contre 7,4 % au même mois de l’année précédente. Cette évolution est due à la détente relative des prix aussi bien des produits alimentaires que des produits manufacturiers et des services. L’inflation sous-jacente (hors produits encadrés et frais) a également poursuivi sa tendance baissière pour revenir à 6,5% contre 6,8% en octobre 2019.

S’agissant du secteur extérieur, le Conseil a enregistré la régression du déficit courant au niveau de 7,9% du PIB durant les onze premiers mois de l’année en cours, contre 9,9% pour la même période de l’année précédente et ce, à la faveur de l’augmentation des recettes touristiques et des revenus du travail ainsi qu’à la décélération du rythme de progression du déficit commercial.

par -

Le temps samedi est marqué par des passages nuageux sur la plupart des régions qui seront parfois abondants sur le nord et les régions côtières Est avec quelques pluies.

Vent de secteur Nord assez fort à fort de 40 à 50 km/h près des côtes et modéré à assez fort de 20 à 40 km/h à l’intérieur du pays.

Mer agitée à très agitée.

Températures en légère baisse et les maximales seront comprises entre 15 et 20°C et voisines de 12°C sur les hauteurs ouest.

Dimanche, le temps sera froid et parfois nuageux sur le nord et les régions côtières Est avec pluies isolées et des passages nuageux ailleurs.

Vent de secteur Nord fort de 40 à 60 km/h près des côtes et modéré de 20 à 35 km/h à l’intérieur du pays.

Mer très agitée.

Températures en baisse et les maximales seront comprises entre 12 et 18°C et voisines de 8°C sur les hauteurs ouest.

FOCUS 🔍

Le supermarché en ligne Founa.com, diversifie son offre de services en lançant la première offre de drive en Tunisie, adossée au premier réseau de...

Le meilleur des RS

Dans un récent Post, l’expert en communication et ancien journaliste Slaheddine Dridi, lance cet intéressant pavé dans la marre de la scène politique tunisienne....

INTERVIEW

Le chef du gouvernement sortant, Youssef Chahed, a affirmé mercredi, que son gouvernement laisserait au prochain gouvernement des finances publiques et une situation sécuritaire...

AFRIQUE

Le Tchad bénéficiera d’un financement de 100 millions $ de la Banque mondiale pour financer la diversification économique. C’est ce qu’a indiqué l’institution dans un...

Reseaux Sociaux

SPORT

Le club égyptien d'Al Ismaily a annoncé ce mercredi sur son site officiel avoir signé avec l'attaquant tunisien Fakhreddine Ben Youssef. Selon le site du...