Le bilan des bombardements s’alourdit à Gaza et en Israël

Le bilan des bombardements s’alourdit à Gaza et en Israël

par -

Les centaines de roquettes tirées de la bande de Gaza ont fait trois morts dimanche en Israël, tandis que 12 Palestiniens ont été tués dans la journée par les bombardements israéliens, ont annoncé des responsables des deux camps.

Le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu a ordonné à l’armée de mener des “frappes massives” contre le Hamas et le Djihad islamique à Gaza, après deux jours de violences.

Selon l’armée israélienne, plus de 600 roquettes et missiles ont été tirés depuis vendredi par les groupes palestiniens en direction de villes et villages en Israël.

Israël a riposté en frappant 260 cibles à Gaza. Selon des responsables palestiniens, les frappes aériennes et les tirs d’artillerie israéliens ont fait 20 morts depuis vendredi dans l’enclave, dont huit civils.

Le bilan s’est aussi alourdi côté israélien, où le son des sirènes et des explosions rythme la vie des habitants depuis deux jours.

Cette flambée de violence a débuté vendredi quand un combattant du Djihad islamique a blessé deux militaires israéliens en bordure de la bande de Gaza. Le Djihad islamique accuse Israël de ne pas mettre en œuvre les conditions de précédents accords de cessez-le-feu conclus sous l’égide de l’Egypte pour mettre fin aux violences et alléger le blocus de Gaza.

Les experts israéliens, cités par Reuters, estiment que les groupes radicaux palestiniens pensent pouvoir obtenir cette fois davantage de concessions à la faveur d’un calendrier favorable qui verra Israël célébrer mercredi le « Jour de l’indépendance » et accueillir dans deux semaines le concours de l’Eurovision à Tel Aviv, où une roquette tirée de Gaza s’est abattue en mars.

“Notre réponse sera plus étendue et plus douloureuse si l’ennemi poursuit son agression”, ont menacé le Hamas et le Djihad islamique dans un communiqué commun.

AUCUN COMMENTAIRE

Laisser un commentaire