AccueilLa UNELe chômage, plaie encore plus béante de l'économie tunisienne!

Le chômage, plaie encore plus béante de l’économie tunisienne!

L’économie tunisienne n’a de cesse de pâtir de difficultés souvent pires les unes que les autres, mais celles causées par le chômage toujours aussi endémique sont les plus insurmontables.

- Publicité-

D’un point de vue sociopolitique, les crises économiques ont tendance à alimenter l’instabilité, les politiques conflictuelles et une crise de légitimité des institutions politiques. La jeune démocratie tunisienne ne fait pas exception à la règle.

La révolution tunisienne a été provoquée en partie par le chômage élevé des jeunes et le sentiment de désespoir de nombreuses personnes dans les régions traditionnellement marginalisées du pays.

Malheureusement, le gouvernement et les donateurs n’ont pas été en mesure de s’attaquer de manière adéquate aux causes profondes du chômage et du désespoir, et la situation socio-économique de nombreuses personnes ne s’est pas améliorée depuis 2011, ce qui entraîne une frustration continue

Le taux de chômage est passé à 17,8% au premier trimestre de 2021, contre 17,4% au quatrième trimestre de 2020, a révélé l’enquête nationale sur la population et l’emploi pour les trois premiers mois de 2021, menée par l’Institut national de la statistique (INS).

Le taux de chômage parmi les hommes a augmenté de 0,6 point pour atteindre les 15,0%, quant aux femmes, le taux a diminué de 1,1 point pour atteindre les 23,8% au cours du premier trimestre de 2021. Celui parmi les jeunes a atteint les 40,8%, 40,4% parmi les hommes et 41,6% chez les femmes.

Le taux de la population active en Tunisie est passé à 47,5% au cours du premier trimestre de 2021, (il était d’environ 47,3% au quatrième trimestre de 2020). Le nombre de la population active en Tunisie au cours du premier trimestre de 2021 a atteint les 4 171 600 contre 4 158 500 au cours du quatrième trimestre de 2020, soit une augmentation de 13,1 mille.

Selon la même étude, la population active est divisée entre 2845,1 mille hommes et 1326,5 mille femmes, et le taux d’activité est estimé, respectivement, à 66,5% et 29,4%.

La Tunisie compte plus de 600.000 chômeurs !

D’ après des données officielles, la Tunisie comptait avant la pandémie du coronavirus, plus de 600.000 chômeurs (soit 15.4% de la population active), dont 240.000 sont diplômés de l’enseignement supérieur. Chaque année, près de 60.000 personnes sortent des universités tunisiennes.

Les efforts déployés par le gouvernement, en matière de création d’emploi dans la fonction publique, ne sont qu’une goutte dans l’océan des chômeurs. L’emploi des diplômés n’est cependant pas un mythe en ce sens que  quand on arrive à mettre une politique bien étudiée, on arrive à employer une grande majorité de jeunes chômeurs.

Ce qui bloque dans la course à l’embauche, c’est le manque de dynamisme de la coopération entre les différentes parties concernées par cette problématique.

Le secteur privé a pour sa part un rôle important, celui de coopérer avec les institutions étatiques dans le but de trouver des solutions pérennes et efficaces pour dynamiser le marché de l’emploi, et sortir le pays de la crise.

Le phénomène du chômage ainsi que celui de la pauvreté n’ont pas cessé de se poser depuis plusieurs années, alors qu’ils sont intimement liés. Il en est de même pour l’employabilité, l’éducation, la formation, les niveaux de salaires et la productivité. Tout est lié, on ne peut améliorer l’un sans en faire autant pour l’autre !

1 COMMENTAIRE

  1. grâce à la révolution bénie et de la mauvaise gestion pays depuis 10 ans des nouveaux gouvernants le chômage a flambé les statistiques réelles sont plus importantes surtout chez les jeunes qui ne s’inscrivent pas dans les bureaux de l’emploi et qui préfèrent travailler dans l’informel ,la contrebande ,le travail précaire ou dans l’émigration clandestine vers le sud de l’Europe aussi les immigrés clandestins subsahariens qui travaillent presque partout dans le pays au noir au détriment des tunisiens pour payer leur émigration clandestine vers les cotes européennes malheureusement depuis quelques années nos cotes sont devenues la plateforme de départ des émigrés subsahariens qui viennent parfois des pays très éloignés de notre pays .

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Réseaux Sociaux

108,654FansJ'aime
480,852SuiveursSuivre
4,850SuiveursSuivre
624AbonnésS'abonner
- Publicité -

Derniers Articles