AccueilLa UNELe FIDA finance un programme en faveur de 16 800 familles vulnérables...

Le FIDA finance un programme en faveur de 16 800 familles vulnérables à Kairouan

Le Fonds international de développement agricole des Nations unies (FIDA) a annoncé son soutien à un nouveau projet qui vise à réduire la pauvreté rurale dans la région de Kairouan, l’une des plus défavorisées du pays.

- Publicité-

Au moins 16 800 familles tunisiennes très vulnérables bénéficieront d’activités visant à améliorer leurs conditions de vie, leurs revenus et leur résilience face au changement climatique.

En Tunisie, bien que le taux de pauvreté soit passé de 20 % en 2010 à 15 % en 2018, des inégalités importantes subsistent. En milieu urbain, le taux de pauvreté est de 10 % contre une moyenne de 26 % en milieu rural. La région de Kairouan, dans le centre-ouest, abrite près de 35 % des personnes pauvres vulnérables du pays.

Comme de nombreux pays en développement, la Tunisie subit également les effets du changement climatique avec des températures plus élevées et des précipitations moyennes plus faibles. Cette situation affecte le secteur agricole dominé par l’arboriculture, notamment l’olivier, les cultures céréalières et l’élevage.

La convention de financement du projet économique, social et solidaire (IESS-Kairouan) a été signée mardi par Donal Brown, vice-président associé du FIDA, département de gestion des programmes du Fonds international de développement agricole (FIDA), et Samir Taïeb, ministre de l’Agriculture, des ressources hydrauliques et de la pêche.

Ce projet de 51,2 millions de dollars US vise à améliorer la résilience et les moyens de subsistance des producteurs ruraux et à aider la Tunisie à atteindre plusieurs objectifs de développement durable, en particulier l’éradication de l’extrême pauvreté et de la faim (SDG 1 et 2).

Le financement comprend un prêt de 23,1 millions de dollars et un don de 0,7 million de dollars du FIDA et un autre de 9,2 millions de dollars du Fonds d’adaptation. En outre, 15,8 millions de dollars sont fournis par le gouvernement tunisien, 0,6 million de dollars par l’Union tunisienne de solidarité sociale et 1,7 million de dollars par les bénéficiaires eux-mêmes.

L’IESS-Kairouan est conçu pour tester en grandeur réelle l’approche de « graduation » pour soutenir les familles vulnérables qui reçoivent déjà l’aide du gouvernement, et pour évaluer dans quelle mesure elle contribuera à leur mobilité économique et sociale », a déclaré Philippe Rémy, directeur national pour la Tunisie. « En bref, ce projet permettra à ces familles de sortir de l’extrême pauvreté et d’accéder à des moyens de subsistance durables ».

Le projet soutiendra l’intégration des petits agriculteurs dans l’économie générale et aidera les familles vulnérables à s’adapter au changement climatique. Les réseaux d’eau seront réhabilités pour améliorer l’accès à l’eau potable et pour augmenter l’eau agricole grâce à des systèmes améliorés de collecte des eaux de pluie.

L’IESS-Kairouan offrira également aux familles pauvres une éducation nutritionnelle et financière, ainsi qu’une formation de base en alphabétisation. En plus de renforcer les activités génératrices de revenus, il mettra en relation les petits producteurs avec les acteurs privés de la chaîne de valeur. Au moins la moitié des bénéficiaires du projet seront des femmes et 30 % des jeunes.

Depuis 1980, le FIDA a investi plus de 215,6 millions de dollars dans 14 programmes et projets de développement rural en Tunisie, pour un total de près de 504,3 millions de dollars. Ces interventions ont bénéficié directement à 142 650 familles rurales.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Réseaux Sociaux

106,721FansJ'aime
480,852SuiveursSuivre
4,576SuiveursSuivre
624AbonnésS'abonner
- Publicité -

Derniers Articles