AccueilAfriqueLe Ghana mise  sur la restructuration de la dette intérieure

Le Ghana mise  sur la restructuration de la dette intérieure

Englué dans une crise économique, le Ghana cherche à restructurer sa dette intérieure pour répondre à ses besoins urgents.

Son  ministre des Finances, Kenneth Ofori-Atta, a proposé lundi un plan qui devrait permettre à terme au pays d’Afrique de l’Ouest d’échanger environ 9,7 milliards de dollars de dette actuelle contre quatre nouvelles obligations arrivant à échéance entre 2027 et 2037.

De plus, le Ghana cherche à obtenir un crédit de 3 milliards de dollars pour faire face à l’inflation record de 37 % et à l’effondrement de sa monnaie – le cedi. Dans son intervention dimanche, le ministre des Finances a déclaré que les banques et les institutions financières reconnues par le gouvernement détenaient une grande partie de la dette des gouvernements locaux, mais que les organismes de réglementation et la banque centrale aideraient à atténuer l’impact sur ces derniers.

« L’annonce d’aujourd’hui est une mesure politique majeure que le gouvernement prend à court terme pour rétablir la stabilité macroéconomique, assurer la viabilité de la dette et remettre l’économie sur les rails afin de créer et de protéger des emplois, de fournir et d’améliorer les revenus, de favoriser une croissance forte et inclusive tirée par les exportations et de redonner espoir au peuple ghanéen » assure-t-il.

Le Ghana est l’un des principaux producteurs de cacao et d’or et possède des réserves de pétrole et de gaz, mais le remboursement de sa dette absorbe ses revenus, plus de 70 % de ses recettes fiscales y sont dédiées ce qui exerce une pression sur les dépenses publiques.

« Il s’agit d’une exigence essentielle pour permettre à l’économie ghanéenne de se remettre aussi vite que possible de cette crise. Il s’agit également d’une condition essentielle pour obtenir le soutien du FMI. L’alternative serait une crise économique bien pire, avec une fermeture prolongée des marchés internationaux, notamment des biens et services importés, et une instabilité économique intérieure supplémentaire, tant pour l’économie réelle que pour le secteur financier » argue-t-il.

Ce plan de restructuration de la dette extérieure sera présenté dans les jours à venir a assuré le ministre des Finances. Selon Kenneth Ofori-Atta, l’économie devrait se stabiliser l’année prochaine et l’inflation revenir à un chiffre grâce au plan de la restructuration de la dette et le prêt du FMI.

- Publicité-

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Réseaux Sociaux

108,654FansJ'aime
480,852SuiveursSuivre
5,018SuiveursSuivre
624AbonnésS'abonner
- Publicité -