Le marché chinois est complexe mais à la portée, selon Tahar Bayahi

Le marché chinois est complexe mais à la portée, selon Tahar Bayahi

par -

Un mémorandum d’entente a été signé, ce vendredi 2019, entre la province de Hunan, emblème de la puissance économique de la Chine, et la Chambre de commerce tuniso-chinoise présidée par l’homme d’affaires Tahar Bayahi.

Il s’agit d’insuffler une nouvelle vitalité aux relations de coopération économique et de donner de l’élan aux échanges commerciaux entre la Chine et les pays africains, dans le droit fil de ce que Tahar Bayahi a souligné dans une déclaration à Africanmanager où il relève que le marché chinois est « complexe mais porteur et important pour peu que soient comprises à leur juste valeurs ses spécificités et ses exigences ».

A cet égard, il a appelé les exportateurs tunisiens à se rendre sur place en Chine et à nouer des contacts avec les opérateurs chinois à l’effet de définir les produits tunisiens qui peuvent y être écoulés, estimant que le marché chinois peut être «  le nouveau débouché, par exemple de l’huile d’olive tunisienne, qui se distingue pas sa qualité supérieure et la distinction qu’il cultive par rapport à l’huile d’olive espagnole et italienne.

Tahar Bayahi a , en outre, évoque les opportunités qui s’attachent à l’organisation de campagne de promotion du tourisme tunisien en vue de l’attraction de flux encore plus importants de visiteurs chinois, affirmant, enfin, que la volonté existe de développer la coopération bilatérale entre les deux pays et de booster les investissements chinois.

Hunan une fenêtre vers la Chine pour l’Afrique

La province du Hunan a une importance stratégique dans l’importance des relations sino-africaines. Elle est considérée comme la puissance économique croissante du centre de la Chine, et la province met son intelligence et son savoir-faire au service de l’aide au développement de l’Afrique. Hunan s’est renforcée dans des secteurs tels que l’agriculture, l’industrie, les soins médicaux et l’éducation, et aujourd’hui est prête à partager son expérience avec des pays d’Afrique.

En septembre 2018, lors du Sommet à Pékin du Forum sur la Coopération sino-africaine (FCSA), le Président chinois Xi Jinping a annoncé solennellement la décision d’organiser l’Exposition économique et commerciale sino-africaine (EECSA). L’administration de la province chinoise du Hunan (centre) a eu l’honneur d’accueillir l’Exposition économique et commerciale sino-africaine (EECSA), en collaboration avec le ministère chinois du Commerce. La première édition a eu lieu du 27 au 29 juin 2019 à Changsha, chef-lieu de la province, et a eu pour thème « Coopération gagnant-gagnant pour un partenariat économique plus étroit Chine-Afrique ».

Le Hunan dispose d’avantages géographiques considérables, et possède également une base industrielle solide, sa manufacture (machinerie, transport ferré, métaux non ferreux, automobile, entre autres) est très concurrentielle en Chine, voire même à l’étranger.

Concernant ses relations avec l’Afrique, la province a noué un lien d’amitié profonde et de longue date avec les pays d’Afrique. Leurs échanges sont par ailleurs marqués par des visites de plus en plus fréquentes. Les dirigeants de pays africains (Sierra Leone, Congo, Ghana, Éthiopie, Guinée-Bissau) s’y sont rendus, et plusieurs délégations de la province ont été envoyées en Éthiopie, au Nigeria, en Ouganda, au Kenya et en Angola.

Au cours des quatre dernières années, le Hunan a organisé régulièrement des activités commerciales de grande envergure ciblant le continent, dont notamment le 4ème Forum sur l’investissement en Afrique, la Conférence de coopération industrielle Hunan-Afrique ainsi que la visite d’envoyés africains au Hunan. En outre, des plateformes de coopération à de multiples niveaux ont été mises en place au moyen entre autres de la création de parcs industriels et de bureaux de représentation commerciale sur le continent africain.

AUCUN COMMENTAIRE

Laisser un commentaire