Le rêve de la “Décima” commence jeudi devant le Cameroun

Le rêve de la “Décima” commence jeudi devant le Cameroun

par -

La sélection tunisienne de handball, vainqueur de la couronne africaine à neuf reprises, débutera sa course pour “la décima continentale” jeudi, en affrontant le Cameroun à Libreville, pour le compte de la première journée de la poule A de la Coupe d’Afrique des Nations (CAN-2018) organisée au Gabon.
La Tunisie qui a raté les titre des deux dernières éditions en 2014 au profit de l’Algérie et en 2016 pour l’Egypte, tentera de reconquérir le sommet de la hiérarchie africaine avant d’accueillir la prochaine édition dans deux ans.
Même si elle partira favorite pour décrocher sa qualification au mondial-2019 co-organisé par l’Allemagne et le Danemark, puisque les trois premiers se qualifient au rendez-vous mondial, les protégés d’Antonio Gerona savent pertinemment que rater le sacre de cette nouvelle édition est synonyme d’échec et de déchéance de la hiérarchie africaine.
Fort d’un groupe homogène composé de joueurs expérimentés à l’instar de Marouène Magayez, Makram Missaoui, Amine Bannour, Marouène Chouiref et Aymen Toumi, et de jeunes joueurs à l’image de Oussama Jaziri, Anouar Ben Abdallah, Achraf Saafi, Iskander Zayed et Chafik Boukadida, le sept national se présentera en grand favori de la compétition avec la sélection égyptienne, sextuple champion d’Afrique, et à un degré moindre, la sélection algérienne, sept fois vainqueur de l’épreuve.
Et même s’il pâtit de l’absence de plusieurs de ses cadres, à cause des blessures, à l’image de Wael Jallouz (FC Barcelone), Mosbah Sanai (Chmabéry), Abdelhak Ben Salah (Espérance de Tunis) et de la suspension de son ailier expérimenté Oussama Boughanemi, le staff technique national ne manquera pas de solutions pour préserver l’équilibre de l’équipe dans les deux compartiments.
Les coéquipiers de Kamel Alouini, sociétaire d’Al Ahly saoudien, avaient parachevé leur préparation en prenant part au tournoi international de Roumanie marqué par une victoire devant la sélection B du pays organisateur (32-21) contre deux défaites face au Portugal (29-33) et le Bahrein (24-25). Ils avaient disputé un ultime test amical devant le club espagnol Granollers, remporté 34 à 18.
Le sept national entre en lice jeudi à 13h00 face au Cameroun avant d’affronter vendredi (19h00) le Gabon, pays organisateur, puis l’Algérie dimanche 29 janvier (17h00) avant de disputer son dernier match du tour préliminaire lundi 22 janvier (13h00) face au Congo.
Le staff technique compte peaufiner encore les automatismes lors de ce premier tour de chauffe au terme duquel quatre sélections de chaque poule se qualifieront pour les quarts de finale, en attendant les choses sérieuses lors des prochains tours.
L’autre groupe B est composé de l’Egypte (tenante du titre), du Maroc, de la RD Congo, du Nigeria et de l’Angola. Le tenant du titre a donné le ton dès son entrée en lice mercredi en s’imposant devant le Maroc (33-28).
Dans l’autre match du groupe, l’Angola, troisième lors de la précédente édition CAN-2016, s’est imposée un peu plus tôt mercredi face au Nigeria (29-16), alors que la RD Congo est exempte de cette première journée.

AUCUN COMMENTAIRE

Laisser un commentaire