AccueilLa UNELe secteur des voyagistes à deux doigts de l’effondrement. L’Etat semble n’en...

Le secteur des voyagistes à deux doigts de l’effondrement. L’Etat semble n’en avoir cure!

Une réunion est censée se tenir ce vendredi 23 avril au ministère du Tourisme à l’effet de se pencher sur la situation financière que traversent actuellement les agences de voyages et de mesurer l’étendue de la réponse des institutions financières aux demandes des professionnels du secteur en termes d’obtention de prêts destinés à  les aider à atténuer l’impact de la pandémie du coronavirus, selon le président de la Fédération tunisienne des agences de voyages FTAV, Jabeur Ben Attouche.

- Publicité-

Dans une interview à Africanmanager ar, il a ajouté que « la profession se voit infliger une énorme injustice »,  expliquant que, « d’une part, des batteries de mesures gouvernementales sont annoncées  pour la sauver de la descente aux enfers, et de l’autre, la CNSS et les recettes des finances n’arrêtent pas de commettre des huissiers accourus pour recouvrer les dettes au profit de l’Etat ».

Il a affirmé que les agences de voyages sont présentement aux prises avec des difficultés financières insurmontables, étant absolument dans l’incapacité de s’acquitter des obligations qui leur sont imposées en raison de la « quasi paralysie » due à la propagation de la pandémie de Covid-19, notant que les entreprises du secteur sont dans l’impossibilité de tenir face aux retombée de la crise sanitaire.

Il est allé jusqu’à estimer que « le secteur est à l’agonie, livré à lui-même et abandonné par le gouvernement », ajoutant que «   nombreuses sont les banques qui traînent les pieds pour ce qui est des crédits, aggravant encore plus la crise des agences de voyages » .

Jabeur Attouche a fait observer que le secteur du tourisme a cessé de faire office de  garantie ne bénéficiant plus de la confiance des établissements financiers au motif  que ses  perspectives sont négatives. Il a imputé la responsabilité de la détérioration de la situation financière du secteur à l’Etat qui n’est pas intervenu et qui ne s’est pas employé à mettre en œuvre la mesure relative à l’allocation d’une ligne de crédit d’un montant de 500 millions de dinars pour permettre aux unités hôtelières sinistrées de sauver les meubles alors qu’il était temps , selon ses dires.

Une crise tout sauf conjoncturelle

« La crise n’était pas conjoncturelle au contraire de ce l’on prévoyait, et dans le même temps les  mesures gouvernementales n’ont pas eu d’effet », a-t-il dit mettant en garde contre l’effondrement du secteur qui compte plus de 1500 agences de voyages et offre  environ 20 mille emplois directs et indirects.

Il a souligné que plus de 45%  des employés ont été licenciés y voyant une perte de main d’œuvre spécialisée,  indiquant que 3 pour cent des agences de voyages ont fait faillite alors  que celles en cessation d’activités représentent 50%   de la profession.

Attouche a insisté sur l’urgence de solutions radicales  pour sauver le secteur  et assurer la pérennité des entreprises qui y opèrent, et partant maintenir les postes d’emploi, rappelant que le secteur touristique en Tunisie est privé à cent pour cent, mettant de nouveau en garde contre l’éventualité d’un effondrement si l’on manquait à faire vite pour mettre en place des mesures de soutien  au profit des opérateurs pour les aider à surmonter la crise.

Une crise planétaire

A l’évidence, la crise qui frappe les agences de voyage des  suites de la pandémie du coronavirus n’est pas propre à la Tunisie. En Europe par exemple,  les voyagistes n’ont de cesse de bousculer leurs gouvernements pour les aider effectivement et assidûment à sortir de l’ornière. C’est le cas  d’une  soixantaine d’organisations du secteur du voyage et du tourisme qui viennent de publier  un ambitieux Manifeste européen du tourisme, formulant des recommandations concrètes pour la réouverture des voyages et du tourisme en Europe. A travers cette démarche, le secteur demande aux gouvernements d’élaborer un plan de relance à temps pour l’été.

« Notre objectif est que l’Europe retrouve sa place de première destination touristique dans le monde. À mesure que les programmes de vaccination de l’UE progressent et protègent les citoyens les plus vulnérables, nous devons conjointement préparer la reprise du voyage. Il n’y a tout simplement pas de temps à perdre » , indique le très large collectif d’acteur privés et publics qui comprend notamment le WTTC, l’Ectaa, A4U ou encore Amadeus, Travelport et TUI France Group.

L’objectif est donc clair. Identifier les conditions et les scénarios dans lesquels les restrictions actuelles aux voyages internationaux pourraient être assouplies et finalement levées dans toute l’Europe et au-delà.  

2 Commentaires

  1. Les causes de la crise du secteur du tourisme sont plus profondes que la propagation de la pandémie de Covid-19. Elles sont d’ordre politique aussi: Les islamistes n’ont-ils pas assimilé le tourisme à la prostitution?
    Ni la défunte ANC, ni les deux ARP successives n’ont jamais débattu des problèmes du tourisme et lui ont accordé de l’importance.

  2. la crise est partout dans le pays il n’y a pas que le secteur touristique et assimilés dans le monde entier ce secteur est en crise avec la pandémie du covid-19 et ses variants mais en Tunisie il fait plus mal car depuis 3 décennies on pratique le tout tourisme bon marché saisonnier et balnéaire sans remettre à niveau le secteur avec des nouvelles options et des nouveaux créneaux tellement que le tourisme est devenu majeur dans le pays au détriment des autres secteurs économiques. le Maroc ses frontières sont fermés depuis l’année dernière n’a pas trop souffert de la crise de son tourisme il a investi dans d’autres secteurs qui ne connaissent pas la crise :l’industrie automobile, médicale, les services , l’agroalimentaire , les énergies renouvelables , les nouvelles technologies et le tourisme médical qui embauchent la main d’œuvre qualifiée et les diplômés du supérieur

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Réseaux Sociaux

106,721FansJ'aime
480,852SuiveursSuivre
4,439SuiveursSuivre
624AbonnésS'abonner
- Publicité -

Derniers Articles