AccueilLa UNELe sucre presqu’introuvable sur les étals. Les autorités parent au plus pressé!

Le sucre presqu’introuvable sur les étals. Les autorités parent au plus pressé!

Le marché tunisien connaît actuellement une pénurie notable dans l’approvisionnement en sucre, ce qui a  tout naturellement provoqué la grogne des citoyens  qui en avaient vu d’autres  s’agissant surtout  des  denrées alimentaires de base subventionnées.

Le président de l’association tunisienne pour informer le consommateur et rationaliser la consommation, Lotfi Riahi, a confirmé avoir reçu un déluge de plaintes et  de requêtes à cet égard, soulignant que  nombreux sont ceux qui ont fait l’objet de pratiques d’extorsion, certains commerçants n’hésitant pas à vendre le kilogramme de sucre à 3 dinars.

Riahi a estimé, dans une déclaration à « African Manager », que la pénurie enregistrée était causée par  une impétueuse ruée sur le produit en question  autant que par  la prolifération des pratiques et opérations spéculatives et  de monopole, notant que le pouvoir d’achat des Tunisiens avait considérablement baissé ces dernières années alors que, dans le même temps, les prix de divers produits  ont connu de fortes augmentations.

18 mille tonnes pour faire face à la pénurie

Afin de  faire le point sur la situation du marché et les mesures du ministère du Commerce, notamment en cette saison de consommation, African Manager a contacté Houssemeddine Touiti, directeur général de la concurrence et des études économiques, qui a confirmé que le marché local est aux prises avec une « une tourmente  conjoncturelle », assurant  aussitôt  que l’approvisionnement a commencé à revenir à sa cadence normale, selon ses dires.

Il a, également, dévoilé que le ministère a commencé à injecter  environ 18 000 tonnes de sucre sur les marchés pour faire face à la pénurie, affirmant  que les équipes de contrôle économique ont intensifié leurs campagnes afin de limiter et prévenir toutes les opérations de fraude.

Concernant les quantités distribuées quotidiennement, elles sont de l’ordre de 1 100 tonnes environs pour pallier  ce manque.

Cette pénurie de produits de consommation de base n’est pas nouvelle, les marchés se prêtant à des épisodes  de plus en plus rapprochés  d’insuffisance d’approvisionnement.

Il est à rappeler dans ce contexte  que les employés de la Société tunisienne du sucre à Beja ont observé un sit-in de protestation en février dernier en réponse à un appel de leurs structures syndicales et avec le soutien de l’UGTT, afin de demander l’approvisionnement en carburant « Fuel » qui sert à faire fonctionner les unités de fabrication, dont la Société tunisienne de distribution de pétrole a  arrêté  la fourniture pour cause d’impayés d’arriérés .

La partie syndicale avait alors  mis en garde  contre la possibilité de pénurie de sucre sur le marché, car l’usine de Beja répond à hauteur de  50%  aux besoins de consommation de ce produit de base, sachant qu’elle est menacée d’arrêter son activité compte tenu du manque d’énergie combustible.

D’une manière générale, le responsable au ministère du Commerce, Houssem Touitti, affirme que la réforme du système de compensation permettra de venir à bout de  trois fléaux, à  savoir la contrebande, le monopole et le gaspillage qui mettent à mal  les caisses de l’État, démentant ce qui a circulé concernant l’abandon des compensations, expliquant qu’elles iront  à  ceux qui les méritent.

Houssem Touitti n’a pas manqué de souligner aussi que la levée progressive des subventions commencera à partir de 2023 pour se poursuivre sur une période de 4 ans,  faisant savoir que le gouvernement  adoptera un certain nombre de mesures d’accompagnement dans le but de préserver le pouvoir d’achat.

- Publicité-

1 COMMENTAIRE

  1. Arretez de nous prendre pour des » indigènes acculés et accusés– de tous les maux de votre faillite dans la gestion de l’approvisionnement de l’OCT des principales denrées alimentaires !!!!! Où sont les 18 000 tonnes de sucre injectées sur les marchés pour faire face à la pénurie ….. » Cessez de nous citer des chiffres à ‘ l’aveuglette ..des chiffres à droite et à gauche .. Sur le terrain les grandes surface n’ont pas reçu CE FAMEUX SÉSAME que dire des détaillants en l’huile végétale en bouteille pour les plus démunis au contraire les Bouteilles de 4 L et de 5 L à un prix minimum de 31, 890 D T sont actuellement et provisoirement pour une journée ou deux dans les rayons de ces super marchés ????? !!!!!!

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Réseaux Sociaux

108,654FansJ'aime
480,852SuiveursSuivre
5,004SuiveursSuivre
624AbonnésS'abonner
- Publicité -