Les 8 vérités d’Achraf Ayadi, à propos des élections

Les 8 vérités d’Achraf Ayadi, à propos des élections

«Si nous n’avions pas des électeurs avec une mémoire de poisson rouge, plusieurs de nos “chers” députés #ARP actuels ne devraient pas être réélus en 2019 pour plusieurs raisons », affirme Achraf Ayadi dans un récent post sur sa page des réseaux sociaux. Les voici, selon lui :

Déclarations de patrimoines insuffisantes à l’INLUCC ;
Plusieurs demandes de levées d’immunité parlementaires fondées mais non réalisées pour “vice de forme”, bénéficiant d’une protection par les grands partis, et de l’omerta de la majorité écrasante des “collègues” ;
Mise en risque du calendrier électoral par des retards successifs dans la mise en place de l’#ISIE ;
Incapacité à installer une Cours Constitutionnelle dans les délais ;

Une liste de plusieurs dizaines de textes de lois, dont certains sont vitaux pour l’économie et le sauvetage des finances publiques, ne sont même pas passés dans les commissions ;
Incompétence avérée dans le contrôle de l’utilisation des deniers de l’Etat, et dans le suivi de l’exécutif suite aux rapports alarmants de la Cours des Comptes ;
Absentéisme, qualité des interventions orales, qualité du Reporting aux électeurs, attitude et comportement lors des sessions plénières indignes ;
Nomadisme politique éhonté en contradiction patente avec les valeurs et les promesses qui les ont fait élire ;

Pour toutes ces raisons, et d’autres encore, plusieurs d’entre eux ne devraient même pas se présenter. L’excuse de la poursuite de la sacro-sainte “transition démocratique” n’est plus recevable pour justifier le gâchis législatif que nous vivons depuis 2014.

عطاهم الوقت و أكهو…

AUCUN COMMENTAIRE

Laisser un commentaire