35 C
Tunisie
mercredi 23 septembre 2020
Accueil La UNE Les B-52 de l'armée de l'air américaine font sortir de l'ombre les...

Les B-52 de l’armée de l’air américaine font sortir de l’ombre les chasseurs F-5 tunisiens

Les six B-52 de l’armée de l’air américaine qui ont été déployés de la base aérienne de Minot dans le Dakota du Nord à la base de la Royal Air Force à Fairford avaient un emploi du temps très chargé, depuis leur arrivée le 22 août.

Ils ont survolé l’Arctique, se sont déployés à travers l’Europe afin de passer au-dessus des 30 États membres de l’OTAN au cours d’une seule journée. Ils ont survolé la mer Noire et l’Ukraine, attirant les chasseurs russes au grand jour pour que les avions espions RC-135 puissent enregistrer les radars des Russes.

Mais la dernière mission des bombardiers à huit réacteurs pourrait être la plus étrange, rapporte Forbes. Les deux B-52 qui ont organisé une attaque simulée contre le destroyer de la marine USS Roosevelt lundi ont passé la nuit en Espagne puis, mardi, ont rejoint les chasseurs F-5 rarement vus de l’armée de l’air tunisienne pour s’entraîner avant de retourner à Fairford.

« Notre capacité à mener ces missions avec nos partenaires africains renforce notre interopérabilité et notre réactivité collective pour assurer la sécurité et la stabilité sur le continent africain », a déclaré le général Bradford Gering, directeur adjoint des opérations du Commandement américain pour l’Afrique, dans un communiqué.
Les F-5 font partie des avions les plus secrets d’une petite armée de l’air qui, ces dernières années, a mené discrètement une guerre largement méconnue. La brève association des pilotes tunisiens de F-5 avec les B-52 est l’un de leurs actes les plus médiatisés depuis toujours.

L’armée de l’air tunisienne ne compte que 4 000 éléments et environ 120 avions. Les 12 F-5E monoplaces et les trois F-5F biplaces, qui volent depuis Bizerte-Sidi Ahmed sur la côte nord de la Tunisie, sont les types de combat les plus performants de l’armée de l’air et ses seuls chasseurs supersoniques.

Mais ils sont vieux. La Tunisie a acquis un lot de F-5 en 1984 et 85 et un autre en 89. En 2013, l’armée de l’air payé 60 millions de dollars à Northrop Grumman NOC -1,3% pour mettre à jour les F-5E avec le GPS. Mais il semble qu’ils transportent toujours de vieux missiles à tête chercheuse AIM-9J. Un F-5 s’est écrasé en 2018 dont le pilote s’est éjecté.

« Les avions de l’armée de l’air tunisienne sont rarement vus en dehors de la Tunisie, bien que des F-5 tunisiens aient visité des bases espagnoles au cours des dernières années », a indiqué le site Internet néerlandais Scramble. En 2014, les F-5 tunisiens ont bombardé des terroristes islamistes islamiques qui combattaient les forces de sécurité tunisiennes à Djebel Chambi, le long de la frontière avec l’Algérie.
Tout en luttant contre les extrémistes, le gouvernement tunisien a cherché à resserrer ses liens avec les États-Unis et, ironiquement, avec l’Arabie saoudite. En 2016, des images satellites ont confirmé que l’armée de l’air américaine avait déployé des drones Predator à Bizerte-Sidi Ahmed, apparemment pour des patrouilles au-dessus de la Libye. En 2018, des F-15 de l’armée de l’air saoudienne ont été déployés sur la même base pour s’entraîner aux côtés des F-5 tunisiens, souligne Forbes.
Le bref ballet des F-5 avec les B-52 en visite deux ans plus tard est un autre jalon dans le lent voyage de l’armée de l’air tunisienne vers le monde extérieur. La prochaine étape importante pour l’arme aérienne secrète… est de remplacer les F-5 par un type plus moderne. Un appareil encore plus interopérable avec, par exemple, les bombardiers américains. Tunis serait intéressé par le F-16, indique la même source.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Réseaux Sociaux

104,609FansJ'aime
480,852SuiveursSuivre
4,303SuiveursSuivre
624AbonnésS'abonner
- Publicité -

Derniers Articles