AccueilLa UNELes migrants et réfugiés en Tunisie  s'insurgent contre le HCR

Les migrants et réfugiés en Tunisie  s’insurgent contre le HCR

Plus de 250 réfugiés et migrants en Tunisie continuent de demander leur évacuation vers d’autres pays, après avoir été expulsés de leurs maisons à Zarzis, une ville du sud-est. Ils ont tenu un sit-in devant le siège du Haut commissariat des réfugiés (HCR) pour appuyer leur demande.

L’un des manifestants, originaire du Soudan, a déclaré à InfoMigrants que la situation devenait très difficile pour les réfugiés en Tunisie. Après avoir manifesté pendant plus de 50 jours, les migrants et les réfugiés sont confrontés à des menaces et à des difficultés persistantes. « Nous avons besoin d’une aide urgente pour être évacués de  Tunisie », explique-t-il dans une série de messages directs et de tweets, précisant que de nombreux manifestants sont également confrontés à des problèmes de santé et ne bénéficient d’aucune assistance.

Les manifestants, dont beaucoup sont des femmes et des enfants, ont passé la nuit sur des cartons étalés sur le sol au milieu de valises contenant leurs effets personnels. »Nous devons être évacués », peut-on lire sur une banderole qu’ils ont accrochée à l’entrée du bâtiment.

La majorité des manifestants sont bloqués dans le pays après avoir été secourus au large des côtes tunisiennes suite à des tentatives infructueuses de rejoindre le continent européen par la mer.

Abandonnés par l’ONU

Ils ont dénoncé l’inaction des Nations unies.  Un Soudanais du Darfour, a déclaré à l’Agence France-Presse : « Le vrai problème, c’est que la commission des Nations unies a abandonné son rôle principal, qui est notre protection. Au lieu de le faire, elle nous a laissés dans la rue. Nous vivions à Zarzis, et la commission des Nations unies a exigé notre évacuation, a coupé tous les vivres et fonds et a cessé de nous protéger. »

Un réfugié du  Tchad, a affirmé  à Africa News que « la vie dans ce pays a été entachée de fréquents cas de racisme à l’encontre des migrants et des réfugiés, notamment envers les Soudanais et les Africains subsahariens. « Nous avons été attaqués dans nos maisons. Nous voulons juste être évacués de ce pays », a-t-il dit.

La Tunisie connaît des difficultés économiques et politiques, nombre de ses propres citoyens étant confrontés au chômage, ce qui entraîne une augmentation du nombre de tentatives de traversées maritimes vers l’Italie. Cependant, les ressortissants tunisiens sont rapidement rapatriés, en vertu d’accords bilatéraux entre Rome et Tunis, car la Tunisie est désignée comme un pays sûr pour les rapatriés.

Au début du mois, deux bateaux de migrants se sont renversés au large des côtes tunisiennes en l’espace de quelques heures, faisant six enfants et six femmes parmi les morts. Les  secouristes ont repêché 37 survivants de l’eau, mais des « dizaines d’autres » étaient portés disparus.

Le nombre de décès en mer continue d’augmenter, alors que des centaines de milliers de personnes ont effectué la périlleuse traversée de la Méditerranée ces dernières années, la plupart d’entre elles fuyant les conflits et la pauvreté en Afrique et au Moyen-Orient.

Six ONG volent  au secours des migrants

Des organisations nationales tunisiennes ont dénoncé « l’attitude du Haut-Commissariat des Nations unies pour les réfugiés (HCR) qui s’attache à protéger les politiques de l’Union européenne au lieu de protéger les refugiés », exprimant leur solidarité avec les réfugiés qui militent et protestent pour la défense de leur droits et leur dignité.

Dans une déclaration commune, ces organisations ont tenu le HCR pour responsable de l’aggravation de la situation résultant de l’absence de dialogue avec les réfugiés et les demandeurs d’asile, en plus du recours à des déclarations provocatrices, exprimant sa ferme condamnation des « politiques adoptées par l’Union européenne visant à éloigner les réfugiés de ses frontières ».

Les organisations ont condamné également la non assistance aux réfugiés et demandeurs d’asile en particulier dans le gouvernorat de Médenine, outre la lenteur du traitement des dossiers et autres manquements liés à l’accès aux services de soins, d’éducation, de soutien juridique, financier, psychologique et social, ayant contribué à la marginalisation des réfugiés et demandeurs d’asile.

Elles ont rappelé que, le jeudi 14 avril, les forces de sécurité ont arrêté 18 réfugiés à Tunis. Les arrestations ont eu lieu après la protestation d’un groupe de 210 personnes devant le siège du HCR à la capitale.

A noter que la déclaration commune a été signée notamment par la Ligue tunisienne de défense des droits de l’homme, le Forum tunisien des droits économiques et sociaux, l’Association tunisienne des femmes démocrates, l’Association tunisienne de défense des libertés individuelles, l’Union des Tunisiens pour l’action citoyenne et la Fédération tunisienne pour la citoyenneté entre les deux rives.

- Publicité-

1 COMMENTAIRE

  1. ces migrants subsahariens clandestins et réguliers ne sont pas des réfugiés politiques qui échappent à la dictature dans leurs pays ils sont des migrants économiques qui cherchent l’eldorado européen en prenant notre pays comme de départ clandestin vers les cotes italiennes alors nos propres ressortissants migrants clandestins en Europe sont expulsés et rapatriés de force en Tunisie , il est temps les pouvoirs politiques rapatrient ces migrants subsahariens chez eux qui posent un gros problème au pays et sa population nous sommes un petit pays pauvre par une gestion catastrophique des islamistes et leurs differents alliés pendant 10 ans ou le chomage des jeunes tunisiens a atteint plus de 25 % et il est impensable de laisser ces gens travailler dans le pays alors que nos jeunes s’adonnent aux differents trafics à la délinquance la contrebande ou à des sittings des manifestations etc.. feu Ben Ali pendant son règne on n’avait pas vu ce déferlement de migrants irréguliers subsahariens et moyen orientaux dans le pays

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Réseaux Sociaux

108,654FansJ'aime
480,852SuiveursSuivre
5,002SuiveursSuivre
624AbonnésS'abonner
- Publicité -