Les tensions géopolitiques rejaillissent sur les banques de la région MenaT, selon...

Les tensions géopolitiques rejaillissent sur les banques de la région MenaT, selon Standard & Poors

par -

L’incertitude géopolitique, les tensions avec les alliés occidentaux de la Turquie et les turbulences politiques internes au Liban et en Tunisie sont susceptibles de peser sur la solvabilité des systèmes bancaires, a déclaré S&P Global Ratings dans un nouveau rapport.

Cette année s’annonce mouvementée pour les secteurs bancaires du Moyen-Orient, de l’Afrique du Nord et de la Turquie (MenaT), selon le rapport ” Geopolitical Uncertainty, Shaky Investor Confidence, And Problematic Assets Continue To Plague MenaT Banks ” publié sur RatingsDirect.

Les risques liés à la dépendance des systèmes bancaires vis-à-vis des financements extérieurs sont particulièrement élevés pour la Turquie et le Liban, à un moment où plus de 15 billions de dollars d’actifs ont des rendements négatifs et où les investisseurs recherchent activement des rendements, indique le rapport.

” Nos notations dans la région MenaT ont également été sur une trajectoire descendante au cours des 12 derniers mois. Les notations sont maintenant concentrées dans la catégorie ‘B’, à l’exception de celles des banques libanaises”, a déclaré l’analyste de crédit de S&P Global Ratings, Stephanie Mery.

” Nous avons placé les banques libanaises sous CreditWatch avec des implications négatives en octobre 2019 et les avons déclassées en défaut sélectif (SD) en décembre 2019 en raison de la pression accrue sur la liquidité et des limites sur l’accès des déposants aux fonds.

” La répartition des perspectives entre les banques de la région MenaT indique que le biais vers des actions de notation négatives se poursuivra en 2020. Le Maroc reste le seul point lumineux, où nous prévoyons que les banques maintiendront une qualité d’actifs et des indicateurs de performance financière stables en 2020 “, a conclu Mery

AUCUN COMMENTAIRE

Laisser un commentaire