AccueilLa UNELes Tunisiens peu informés des changements climatiques

Les Tunisiens peu informés des changements climatiques

D’après les résultats de la dernière enquête d’Afrobarometer en Tunisie sur le changement climatique, présentés aujourd’hui par Youssef Meddeb, CEO & Co-founder de l’institut de sondage One to One for Research and Polling, la majorité des répondants remarquent une intensification des sécheresses et des mauvaises récoltes dans leur région pendant ces 10 dernières années.

Seulement environ quatre Tunisiens sur 10 disent être informés de la notion des changements climatiques. Une majorité parmi eux indexent les individus, entreprises et gouvernements des autres pays comme principaux responsables de ce phénomène. Ils considèrent que les pays riches doivent avoir la responsabilité principale de limiter l’impact du changement climatique.

De plus, la majorité des citoyens indiquent avoir ajusté leurs habitudes de consommation d’eau à cause des changements climatiques, et estiment que le gouvernement devrait trouver de meilleures méthodes de gestion et de préservation des ressources en eau plutôt que de rationner l’approvisionnement.

Les Tunisiens incitent également le gouvernement à exercer une pression sur les pays riches afin qu’ils soutiennent les victimes des effets du changement climatique.

Les résultats clés de l’enquête

– Une majorité des Tunisiens constate une intensification des sécheresses (77%) et des échecs de récoltes (54%). Ces phénomènes sont principalement observés dans les régions rurales (88%, 64%), ainsi que dans le Nord-ouest (85%, 66%) le Centre-ouest (92%, 80%) et le Sud du pays (86%, 54%).
– La perception de la gravité accrue des sécheresses en Tunisie est passée de 45% en 2018 à 77% en 2024.
– Seulement environ quatre Tunisiens sur 10 (37%) sont au courant des changements climatiques. La connaissance des changements climatiques est plus élevée parmi les Tunisiens les plus instruits (59%), les jeunes (45%), les urbains (39%) et les mieux nantis (39%).
– 80% des personnes informées sur le changement climatique considèrent les individus, entreprises et gouvernements des autres pays comme principaux responsables du changement climatique , et 61% trouvent que les pays riches doivent avoir la responsabilité principale dans la réduction des effets du changement climatique.
– Plus de la moitié (55%) des répondants disent avoir modifié leurs habitudes de consommation d’eau, en réduisant leur consommation ou en changeant leurs sources d’approvisionnement, en raison des changements climatiques.
– Sept citoyens tunisiens sur 10 (72%) pensent que le gouvernement doit trouver de meilleurs moyens de gérer et de préserver les ressources en eau plutôt que de rationner l’offre.
– 85% des Tunisiens sont d’accord  pour que leur gouvernement fasse pression sur les pays riches afin d’aider les Tunisiens victimes des effets des changements climatiques.
L’enquête Afrobarometer en bref
Afrobarometer est un réseau panafricain de recherche par sondage qui produit des données  sur les expériences et appréciations des Africains relatives à la démocratie, à la gouvernance et à la qualité de vie. Neuf rounds d’enquêtes ont été réalisés dans un maximum de 42 pays depuis 1999. Les enquêtes du Round 10 ont été lancées en janvier 2024. Afrobarometer réalise des entretiens face-à-face dans la langue du répondant avec des échantillons représentatifs à l’échelle nationale.
L’équipe d’Afrobarometer en Tunisie, conduite par One to One for Research and Polling, s’est entretenue avec 1.200 adultes tunisiens entre le 25 février et le 11 mars 2024. Un échantillon de cette taille produit des résultats nationaux avec des marges d’erreur de +/-3 points de pourcentage à un niveau de confiance de 95%. Des enquêtes ont été précédemment réalisées en Tunisie en 2013, 2015, 2018, 2020 et 2022.

- Publicité-

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Réseaux Sociaux

108,654FansJ'aime
480,852SuiveursSuivre
5,135SuiveursSuivre
624AbonnésS'abonner
- Publicité -