37 C
Tunisie
vendredi 25 septembre 2020
Accueil Afrique Libye : Alger veut mettre l'ONU devant ses responsabilités

Libye : Alger veut mettre l’ONU devant ses responsabilités

L’Algérie a entamé des contacts intensifs avec la Russie, la France, la Tunisie et les Nations unies dans le cadre d’une nouvelle initiative pour le règlement de la crise en Libye, a révélé le quotidien arabophone El Khabar, cité par Le Point Afrique. Cette initiative s’articule sur deux axes principaux.

D’abord la neutralisation de la situation militaire sur le terrain pour une durée maximale afin de permettre un retour à la table des négociations, consacrant ainsi le refus d’une solution strictement militaire. L’objectif ces prochains de mois pour Alger est d’éviter que l’une des parties engagées dans ce conflit cumule de nouvelles avancées sur le terrain militaire, enrayant ainsi le cycle des provocations.

Deuxièmement, permettre à l’ONU d’imposer l’interdiction de l’entrée en Libye d’armes et de combattants de l’étranger. L’embargo en vigueur n’étant pas respecté, l’idée est d’octroyer aux Nations unies une plus grande capacité de contrainte et développer ainsi un nouveau mécanisme onusien de règlement de la crise.

Un rôle plus proactif de l’ONU, selon Alger, découlerait, d’après El Khabar, du fait que le début de la crise remonte à une décision… onusienne : en mars 2011, la résolution du Conseil de sécurité 1970 a mis en place un embargo sur les armes à destination de la Libye et bloqué l’aviation libyenne accusée de cibler les manifestants contre le régime de Kadhafi.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Réseaux Sociaux

104,628FansJ'aime
480,852SuiveursSuivre
4,306SuiveursSuivre
624AbonnésS'abonner
- Publicité -

Derniers Articles