AccueilMondeL’obésité touche 13 pc de la population adulte mondiale (étude)

L’obésité touche 13 pc de la population adulte mondiale (étude)

L’obésité touche aujourd’hui près de 650 millions d’adultes, soit 13 pc de la population mondiale adulte, un pourcentage qui pourrait atteindre 20 pc d’ici 2025 en cas de maintien du rythme de progression actuelle, selon une étude publiée vendredi dans la revue médicale britannique The Lancet.

- Publicité-

 Selon l’étude basée sur des données concernant quelque 19 millions de personnes âgées de 18 ans et plus, vivant dans 186 pays, le nombre d’obèses adultes passe à 641 millions en 2014, dont 375 millions de femmes et 266 millions d’hommes.

En 1975, ils n’étaient que 105 millions.  En 40 ans, l’IMC moyen est, selon l’étude, passé de 21,7 à 24,2 chez les hommes et de 22,1 à 24,4 chez les femmes adultes, soit une augmentation de poids de 1,5 kg tous les 10 ans en moyenne. Une explosion liée notamment à une alimentation industrielle trop riche, mais aussi à des prédispositions génétiques.

Le pourcentage des obèses a triplé chez les hommes, passant de 3,2 pc en 1975 à 10,8 pc en 2014, et plus que doublé chez les femmes (passant de 6,4 pc à 14,9 pc), avec des disparités très importantes selon les pays.

L’obésité constitue désormais « un problème important de santé publique » dans de nombreuses régions à revenu intermédiaire (Pacifique, Moyen-Orient, Afrique du nord, certains états d’Amérique du sud ou des Caraïbes), relève l’étude.

A l’inverse, l’insuffisance pondérale, ou sous-poids, (IMC inférieur à 18,5) liée à la malnutrition reste un problème majeur dans d’autres régions du monde, comme l’Asie du sud ou certains états d’Afrique.  Selon l’étude, près d’un quart de la population était en sous-poids en Asie du sud en 2014, contre 12 pc à 15 pc de la population en Afrique centrale et orientale.

Alors que le sous-poids est tenu pour responsable d’une mortalité accrue chez les femmes et les très jeunes enfants avant et après l’accouchement, et accroît le risque de décès lié à des maladies infectieuses comme la tuberculose, l’obésité favorise, elle, certains cancers et les maladies cardiovasculaires.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Réseaux Sociaux

106,725FansJ'aime
480,852SuiveursSuivre
4,477SuiveursSuivre
624AbonnésS'abonner
- Publicité -

Derniers Articles