Mahdia: Quatre enfants intoxiqués par une marque de chewing-gum hospitalisés au CHU...

Mahdia: Quatre enfants intoxiqués par une marque de chewing-gum hospitalisés au CHU Taher Sfar

par -

Quatre enfants de la localité de Borj Arif de Mahdia ont été hospitalisés au CHU Taher Sfar lundi soir après avoir été intoxiqués par le chewing-gum “Dauphin-TUTTU FRUTTI” que le ministère de la Santé avait mis en garde contre sa consommation, apprend le correspondant de l’agence TAP de source sanitaire.
“La situation des enfants âgés de 13 à 17 ans s’est améliorée après avoir reçu les soins médicaux et les interventions nécessaires, en attendant de pouvoir quitter l’hôpital rapidement”, a précisé Moncef Haouani, directeur régional de la santé.
Il a indiqué que le département régional de la santé avait rapidement mis en place des campagnes de contrôle continues des magasins vendant cette substance, que ce soit par le biais d’équipes de santé ou en coopération avec le commerce et les gardes nationaux.
Haouani a affirmé que l’administration régionale de la santé a publié des avis dans les délégations, les municipalités, les villages et les zones rurales mettant en garde contre l’achat de cette marque de chewing-gum. Il a fait état de l’arrestion par les équipes de la Garde nationale dans la région du vendeur de cet article pour enfants.
Il a fait savoir également qu’une équipe de santé se rendrait mardi à Borj Arif pour s’assurer si des boutiques vendent encore ce produite qui a causé l’intoxication des consommateurs.
Les ministères de la Santé et du Commerce avaient indiqué au début du mois de mars que les investigations menées suite à l’observation de 37 cas d’intoxication alimentaire chez un groupe d’écoliers dans les gouvernorats de Sousse, de Sidi Bouzid et de Kairouan, ont révélé que le produit suspect à l’origine de cette intoxication est une marque de gomme à mâcher écoulée sur le marché local et répondant au nom de “Dauphin-TUTTU FRUTTI”.
Ils avaient annoncé également la saisie d’une quantité de 15 tonnes de cette gomme à mâcher.
Les deux ministères ont mis en garde contre la consommation de ce produit après la multiplication des cas d’intoxication d’enfants dans certaines régions du pays.
Selon un communiqué conjoint des deux départements, les analyses ont démontré que ce produit n’est pas conforme aux normes de colorants en vigueur.
Les deux ministères ont appelé les commerçants à s’abstenir d’écouler ce produit et exhorté le public à ne pas l’acquérir ou le consommer jusqu’à nouvel avis.

AUCUN COMMENTAIRE

Laisser un commentaire