AccueilPresse localeMandats d'arrêt pour complot contre la sûreté de l'Etat

Mandats d’arrêt pour complot contre la sûreté de l’Etat

Le premier juge d’instruction du 33ème Bureau 33 a émis des mandats d’arrêt contre quatre accusés impliqués  dans l’affaire liée à un complot contre la sécurité intérieure de l’État, dont un ancien délégué et un ex cadre sécuritaire, rapporte Mosaïque fm.

Le magistrat instructeur  a également décidé d’interdire de voyage  tous les prévenus, dans l’attente de la poursuite des recherches et des interrogatoires portant sur 25 personnes et toutes celles que l’enquête pourrait révéler.

Le vendredi 25 novembre 2022, le parquet du tribunal de première instance de Tunis a autorisé l’ouverture d’une enquête contre plus d’une vingtaine de personnes, dont des professionnels des médias, d’anciens responsables, des hommes politiques, des syndicalistes de la sécurité, d’anciens cadres de la sécurité , et des figures  de télévision bien connues, indique Mosaïque fm.

Selon les données disponibles, la recherche est liée aux crimes de formation d’une entente dans le but d’attaquer des biens et des personnes, complot contre la sécurité intérieure de l’État, intelligence avec un Etat  étranger dans le but de nuire à l’État  tunisien en termes de diplomatie, de fraude, de saisie, de fraude et de commission d’un acte répréhensible  contre le chef de l’État.

Un juge d’instruction près le Tribunal de Première Instance de Tunis a été chargé de mener les investigations nécessaires concernant la liste des personnes visées par les recherches et prendre à leur encontre les mesures conservatoires nécessaires. Il est à noter que le dossier porte sur ce qui a circulé dans les médias au sujet du dossier des  « jeux » électroniques.

- Publicité-

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Réseaux Sociaux

108,654FansJ'aime
480,852SuiveursSuivre
5,018SuiveursSuivre
624AbonnésS'abonner
- Publicité -