Tags Posts tagged with "Ahmed Seddik"

Ahmed Seddik

par -

Le président du bloc parlementaire du Front Populaire Ahmed Seddik, a affirmé ce jeudi 19 juillet 2018 que le gouvernement de Youssef Chahed ne peut plus continuer.

Lors de son intervention, ce jeudi 19 juillet 2018 sur les ondes de Jawhara Fm, Seddik a flétri “les conflits entre les partis de la coalition au pouvoir pour le partage du butin”, précisant que le gouvernement a dévié de sa trajectoire de base et ne s’intéresse plus aux préoccupations des citoyens et ne cherche plus à trouver des solutions pour trouver une issue à la crise par laquelle passe le pays.

par -

Trois groupes parlementaires ont décidé d’appeler à la tenue d’une plénière consacrée à la crise du pouvoir que vit le pays. Il s’agit du Front populaire, le groupe “Loyauté à la patrie” et le groupe démocrate.

Dans une déclaration mardi 28 mai 2018 à la TAP, le député Ahmed Seddik (FP) a indiqué que les trois groupes ont abouti aux mêmes constatations et mis en garde contre l’état de paralysie quasi totale de l’administration tunisienne.
Les groupes parlementaires n’avaient pas l’intention d’intervenir dans les affaires des partis au pouvoir, mais l’amplification de la crise politique et ses graves incidences sur le gouvernement et l’administration ont poussé les députés à agir.
Lundi, le président Béji Caïd Essebsi a décidé de suspendre les concertations sur le Document de Carthage II à “cause des divergences de vues autour du 64e point relatif au remaniement ministériel”.

par -

Ahmed Seddik s’est mis à table dans l’émission «Hadatha hedha el Yawm», sur Attesia Tv hier mercredi 10 janvier 2018 dans la soirée, où il était “cuisiné” sur la hausse de 1% de la TVA. Il a avoué qu’il a voté en faveur du fameux article 39. Il a aussi mouillé ses collègues députés du Front populaire (FP), qui ont voté dans ce sens. Seddik met son parti, qui claironne partout qu’il soutient les mouvements de protestation, dans une position très inconfortable !

Quant à Samir Taieb, ministre de l’Agriculture, il a déclaré que ce n’est pas la montée de 1% de la TVA  qui a mis le feu dans le pays. Une position sans doute dictée par l’obligation de solidarité gouvernementale, pour ne pas s’attirer les foudres du chef, Youssef Chahed, qui a martelé que les manifestants de la nuit ont d’autres motivations que la simple protestation citoyenne…

 

سمير بالطيب : فصل الزيادة في الأسعار … امتنعت سامية عبّو عن التصويت و امتنع غازي الشواشي و وافقت عليه الجبهة الشعبية

Publié par ‎احرار الجنوب الثائر‎ sur mercredi 10 Janvier 2018

par -

Réagissant aux tensions sociales que connaissent plusieurs régions du pays à l’instar de Meknassi et Ben Guerdane, le dirigeant du Front populaire Ahmed Seddik a déclaré que les gens en ont marre des promesses non tenues.
Lors de son passage sur Shems fm, l’opposant a justifié la colère des protestataires de Sidi Bouzid, Meknassi, Ben Guerdane et d’autres régions par la langue de bois du gouvernement, qui n’a pas pris aux sérieux leurs revendications, selon lui.
« Cette situation a provoqué un climat de tension », a dit l’opposant.
Et d’alerter : « la déception et la perte de confiance pourraient contribuer à l’explosion”.

par -

Le député du Front Populaire Ahmed Seddik, a déclaré, ce vendredi, que la mise en place de la police fiscale au sein de la direction générale des impôts est une « décision irréfléchie », rapporte Shems fm.

Lors de son intervention à la plénière consacrée, ce matin, à l’examen du budget du ministère des Finances, il a ajouté que ses déclarations ne seront pas prises en considération, en l’absence d’une volonté politique gouvernementale.

A noter que la ministre des Finances, Lamia Zribi et le gouverneur de la Banque Centrale, Chedly Ayari, étaient présents lors de cette plénière.

par -

Ahmed Seddik, président du bloc parlementaire du Front Populaire (FP) à l’Assemblée des Représentants du Peuple (ARP), a déclaré que « les personnes fortunées et les notables se refusent à payer les taxes parce qu’elles versent des pots-de-vin et ont financé les campagnes électorales des candidats qui sont aujourd’hui au pouvoir ».

« Le gouvernement Youssef Chahed, à l’image de tous les gouvernements qui se sont succédé au lendemain de la révolution, sont à l’origine de la situation économique difficile du pays et de l’incapacité de l’Etat à mobiliser les ressources financières car ils n’ont pas su faire face au phénomène de la corruption », a déploré Seddik, samedi, lors d’un meeting organisé par le FP, à Sidi Hassine (Sijoumi), sur le projet de la loi de finances 2017 présenté actuellement au parlement pour examen.

Le président du bloc parlementaire a expliqué que le rejet du FP de la loi de finances « n’a pas pour motif un quelconque problème personnel mais représente une réaction logique contre les politiques qui consacrent l’évasion fiscale adoptées par le gouvernement ».

Il a, dans ce contexte, rappelé que le Front avait saisi l’année précédente le Tribunal administratif pour retirer certains articles de la loi de finances.

par -
Il ne faut pas enterrer la vérité avec la mort de Kamel Gadhghadhi

Il ne faut pas enterrer la vérité avec la mort de Kamel Gadhghadhi , il faut chercher les personnes qui ont collaboré avec Gadhghadhi dans les assassinats qu’il a commis , a déclaré Ahmed Seddik, dirigeant du Front Populaire , en réponse à une question d’ Africanmanager sur son avis sur l’issue de l’opération anti-terroriste de Raouad et la conférence de presse du Ministère de l’Intérieur (MI) .

Ahmed Seddik a affirmé à ce propos que les forces de sécurité ont réussi à protéger le pays contre les opérations terroristes, et ajouté que les données présentées au cours de la conférence de presse du MI, confirment que Kamel Ghadhghadhi ne travaille pas seul, et qu’il a été soutenu par un réseau surtout qu’il a réussi à se déplacer du mont Chaâmbi pour s’installer à Tunis.

FOCUS 🔍

Comme chaque année et pour la 8ème fois consécutive, Orange Tunisie a organisé son Orange Summer Challenge (OSC), le rendez-vous incontournable des jeunes technophiles,...

Le meilleur des RS

Ce Post, intitulé «Polémiques hôtelières», est l'oeuvre d'un homme qui a une grande expérience dans le secteur du tourisme et un ancien DG de...

INTERVIEW

L'expert en économie et ancien ministre des Finances Houcine Dimasi a accordé à Africanmanager une interview exclusive où il a évoqué plusieurs points dont...

AFRIQUE

Une mission du Fonds Monétaire International (FMI) dirigée par M. Alex Segura-Ubiergo a visité Brazzaville du 6 au 14 novembre pour poursuivre les discussions...

Reseaux Sociaux

SPORT