Tags Posts tagged with "armes chimiques"

armes chimiques

par -
Maintenant que va faire le président français, Emmanuel Macron ? C’est en effet la question que tout le monde se pose après l’accablant rapport de l’ONU sur le régime syrien. Le document de la Commission d’enquête de l’ONU sur la situation des droits de l’homme en Syrie dit ceci : “Le 4 avril, dans le cadre d’une campagne aérienne (…) les forces aériennes syriennes ont utilisé du gaz sarin, tuant plus de 80 personnes, la plupart étant des femmes et des enfants“, dans la localité de Khan Cheikhoun. Or Macron s’est engagé, à deux reprises depuis son installation au palais de l’Elysée, à frapper le régime de Bachar Al Assad en cas d’utilisation d’armes chimiques…

Pour rappel en mai dernier, lors de sa conférence de presse avec Vladimir Poutine, le chef de l’Etat français avait déclaré avec véhémence que “l’utilisation d’une arme chimique par qui que ce soit” fera “l’objet de représailles et d’une riposte immédiate de la part des Français“.

Et il a remis ça lors de son premier entretien avec des médias internationaux, en juin 2017. Macron avait même agité l’idée d’une action militaire en solo, si les autres n’étaient pas prêts à y aller pour punir Al Assad et compagnie. “Quand vous fixez des lignes rouges, si vous ne savez pas les faire respecter, vous décidez d’être faible. Ce n’est pas mon choix“, affirmait-il péremptoirement. Puis, sur le même ton : “la France procédera à des frappes pour détruire les stocks d’armes chimiques identifiés“. “Je serai intraitable à ce sujet“. C’est ce qu’on appelle avoir les pieds et les mains liés… par ses propres engagements.

Frapper dans ce contexte, alors que le régime syrien a montré son efficacité devant les forces du mal, Daech, et que les Occidentaux lui doivent une fière chandelle pour cela, frapper ce régime sous le regard spectateur du grand-frère russe, ça parait inconcevable. Reste l’autre solution : L’esquive. Macron ne serait d’ailleurs pas le premier à se dédire sur le sujet. En effet en 2013, le président américain, Barack Obama et le prédécesseur de Macron, François Hollande, avaient tracé les mêmes rouges, que le régime syrien avait franchies allègrement, sans qu’aucune tuile ne lui tombe sur la tête…

par -

La Turquie a accusé, dimanche 27 novembre 2016, Daech d’avoir recours aux armes chimiques contre des combattants pro-turcs dans le nord de la Syrie, rapporte l’agence AFP.

L’attaque s’est produite dans la région du village de Khaliliya, où les rebelles syriens soutenus par des forces spéciales et l’aviation turques tentent de déloger les djihadistes de la zone frontalière.

Les blessés ont été acheminés en Turquie par des équipes de l’agence du gouvernement turc en charge des situations d’urgence. Ils ont été admis à l’hôpital de la ville frontalière de Kilis, ajoute l’agence.

par -

"Il ne faut aujourd’hui rien exclure, il peut y avoir le risque d’armes chimiques et bactériologiques fabriquées par l’État islamique", s’inquiètent le monde.

Le directeur général de l’Organisation pour l’interdiction des armes chimiques (OIAC) Ahmet Üzümcü, a déclaré mardi 3 mai 2016, qu’il y a des signes qui laissent de penser que Daech est en mesure de fabriquer ses propres armes chimiques.

« Ils ont la technologie, le savoir-faire et l’accès aux substances. Les cadres de l’État islamique ont tout ce qu’il faut pour fabriquer leurs propres armes chimiques », s’inquiète-t-il.

De son côté, le directeur de la CIA John Brennan a déclaré à la chaîne CBS que le scénario catastrophe du recours aux armes chimiques par le groupe État islamique serait bel et bien réalité. Daech en a déjà utilisé à plusieurs reprises sur le champ de bataille en Irak et en Syrie.

“La CIA pense que l’EI a la capacité de fabriquer des petites quantités de chlorine et de gaz moutarde”, a-t-il également indiqué.

Interrogé sur la capacité des djihadistes à exporter ces agents chimiques pour une utilisation hors d’Irak ou de Syrie, John Brennan a répondu qu’il était possible que cela arrive. “C’est pour cela qu’il est si important de couper les diverses routes de transport et de contrebande que (les djihadistes) ont utilisées”, a-t-il souligné.

Par ailleurs, les équipes d’enquêteurs de l’Organisation pour l’interdiction des armes chimiques (OIAC) avaient trouvé des preuves selon lesquelles du gaz moutarde avait été utilisé en août en Irak et en Syrie, notamment à Marea, dans la province d’Alep.

par -

D’après un responsable américain, plusieurs responsables dans le gouvernement américain croient que l’État Islamique serait en train de fabriquer et d’utiliser des armes chimiques en Irak et en Syrie.

Selon le responsable, les États-Unis ont pu identifier des cas sur les frontières Irako-syriennes où ont été utilisés des agents de moutarde sous forme de poudre.

Le gaz moutarde est un agent chimique attaquant la peau et les yeux, il est l’une des armes chimiques les plus connues et les plus puissantes.

L’équipe du BBC se trouvant sur les lieux a affirmé avoir vu des preuves soutenant ces allégations.

Les États-Unis pensent que ces troupes ont des cellules dédiées à la préparation de ces armes.

D’après l’officiel, l’agent de la moutarde aurait probablement été utilisé sous forme de poudre et aurait été emballé dans des explosifs traditionnels.

Il a ajouté « on estime qu’ils ont une cellule de fabrication d’armes chimiques destinée à la recherche et à la fabrication d’armes ».

Le gouvernement américain continue à rechercher des preuves, mais de nombreuses agences de renseignement ont affirmé avoir suffisamment de preuves pour confirmer ces allégations.

Le meilleur des RS

C’est court, mais pertinent. Professeur universitaire avec notamment un doctorat en finances de Paris-Dauphine et ancien ministre, Chokri Mamoghli ne mâche pas ses mots...

INTERVIEW

Nejib Snoussi, directeur général de l'Habitat au ministère de l'Équipement, de l'Habitat et de l'Aménagement du territoire, a accordé à Africanmanager une interview exclusive...

AFRIQUE

Youtap a lancé Youtap Cloud, une plate-forme de traitement des paiements proposée sous forme de service dans le nuage pour les prestataires de paiements...

Reseaux Sociaux

SPORT