Tags Posts tagged with "augmentation de capital"

augmentation de capital

par -

L’Assemblée Générale Ordinaire (AGO) de la société SAH Lilas qui se tiendra le 20 juin 2018 sera suivie d’une AGE qui approuvera un projet d’augmentation de capital par incorporation des réserves. L’opération se fera par l’émission de 3 809 632 actions, et ce à raison d’une action nouvelle pour 14 anciennes. Selon le projet de résolutions de l’AGO, la société ne compte pas distribuer de dividendes en 2017…

par -

Les 53e Assemblées annuelles de la Banque africaine de développement (https://am.AfDB.org/fr) se sont achevées, vendredi 25 mai 2018 à Busan, en Corée, dans un climat de satisfaction générale marqué, notamment, par la décision du Conseil des gouverneurs d’autoriser l’ouverture des consultations en vue de l’augmentation générale du capital de la Banque.

A l’issue de sa troisième et dernière session, vendredi, le Conseil des gouverneurs a salué les performances de la Banque en 2017, qui a enregistré 8,7 milliards de dollars américains d’approbation et plus de 7 milliards de décaissements, des résultats jamais atteints depuis sa création en 1964.

« Nous, gouverneurs, réunis à Busan, prenons note de l’augmentation des décaissements en 2017, la plus élevée de l’histoire de la Banque. À cet égard, nous saluons les réalisations de la Banque et l’encourageons à faire plus en matière d’efficience et d’impact sur le développement », souligne le communiqué final de la réunion.

Grâce à ses bonnes performances, la Banque a pu accroître son revenu net. Sa gestion prudente des risques financiers et opérationnels a ainsi permis d’affecter un volume sans précédent dans l’histoire de la Banque aux réserves. Elle a également permis à la Banque de maintenir sa note AAA auprès des plus importantes mondiales de notation.

Les 80 gouverneurs de la Banque, qui représentent les 80 pays membres du Groupe de la Banque, régionaux et non régionaux conjugués, ont également souligné la nécessité d’avoir une Banque africaine de développement forte et financièrement viable, efficace, efficiente, responsable et axée sur les résultats.

Aussi ont-ils autorisé le Comité consultatif des gouverneurs à lancer des discussions sur l’augmentation générale du capital, dont l’objet est de permettre à la Banque de répondre aux besoins de financement de ses pays membres régionaux et d’atteindre ses objectifs de développement.

Pour les gouverneurs, cette augmentation du capital devrait être précédée par la présentation « d’un rapport stratégique bien ciblé sur le rôle du Groupe de la Banque dans le contexte de l’architecture global de développement et une évaluation des réformes pour accroitre la capacité de la Banque à réaliser ses objectifs ».

Financements extérieurs et ressources internes

Les débats des 53e Assemblées annuelles ont également mis évidence la nécessité d’associer la recherche de financements extérieurs à la mobilisation de ressources internes, notamment, à travers une gestion plus efficace des finances publiques et une lutte sans merci contre les flux financiers illicites qui sortent du continent africain.

Les gouverneurs ont salué à cet égard « les efforts déployés par la Banque pour encourager les réformes de la réglementation financière, qui sont de nature à attirer les investissements institutionnels et mobiliser des financements mondiaux en faveur de l’Afrique, par le biais du Forum pour l’investissement en Afrique » prévu du 7 au 9 novembre 2018 à Johannesburg, en Afrique du Sud.

Démarrées le 23 mai, en présence du Premier ministre rwandais Edouard Ngirente, dont le pays assure la présidence de l’Union africaine, de son homologue marocain Saadine Othmani ainsi que le maire adjoint de Busan Jae Min Park, les 53e Assemblées annuelles ont permis de discuter en sessions plénières et ateliers des meilleurs leviers pour « accélérer l’industrialisation de l’Afrique ».

Au-delà de l’industrialisation, les gouverneurs exhortent  « la Banque à continuer à œuvrer, avec les autres partenaires au développement, à la recherche d’idées nouvelles pour développer, financer et accélérer la transformation économique de l’Afrique ».

A Busan, les assemblées annuelles ont été l’opportunité de célébrer le partenariat qui unit la Corée et l’Afrique, avec la Conférence de coopération bilatérale Corée-Afrique (KOAFEC), sous la co-présidence de vice-Premier coréen et ministre de la Stratégie et des finances Dong Yeon Kim, président du Conseil des gouverneurs de la Banque et d’Adesina Akinwumi, président de la Banque africaine de développement.

Malabo, après Busan

A cette occasion, la Corée a annoncé la mise en place d’une enveloppe de 5 milliards de dollars pour financer divers projets de coopération avec l’Afrique, notamment dans les domaines du développement du savoir, du renforcement des capacités, de l’énergie et des ressources humaines.

« De tout point de vue, ces assemblées annuelles ont été un formidable succès collectif. Grâce à tous, et particulièrement à nos hôtes coréens, nous avons pu travailler dans de meilleures conditions pour arriver à cet excellent résultat », a déclaré le président Akinwumi Adesina, lors de la cérémonie de clôture.

« Mesdames et messieurs les gouverneurs, vous actionnaires de la Banque, nous vous avons écouté. Nous avons pris note de nos attentes et nous nous réjouissons de votre soutien. Soyez assurés que moi-même, la haute direction et tout le personnel, ne ménagerons aucun effort pour la transformation économique de l’Afrique et le bien-être de ses populations », a-t-il ajouté.

Le gouverneur de la Guinée équatoriale, Lucas Abaga Nchama, nouveau président du Conseil des gouverneurs car son pays abritera la prochaine édition des Assemblées, a, pour sa part, promis des Assemblées annuelles tout aussi fructueuses en 2019 à Malabo, la capitale.

« Je vous exhorte à venir très nombreux l’année prochaine en Guinée équatoriale. Vous y trouverez un accueil chaleureux et un cadre de travail qui nous permettra d’avoir de très fructueuses délibérations. Soyez assurés que mon pays sera à la hauteur de la confiance que vous lui faite en le choisissant pour accueillir les 54e assemblées annuelles de la Banque africaine de développement », a-t-il assuré.

par -

La Banque de Tunisie « BT » porte à la connaissance de ses actionnaires et du public que son Assemblée Générale Extraordinaire, réunie le 23 avril dernier, a décidé de porter le capital social de 180 000 000 Dinars à 225 000 000 Dinars par incorporation des réserves ordinaires pour un montant de 45 000 000 Dinars.

L’augmentation de capital sera réalisée par la création de 45 000 000 actions nouvelles gratuites, au nominal de un (1) dinar à attribuer aux détenteurs des 180 000 000 actions composant le capital social actuel ainsi qu’aux cessionnaires des droits d’attribution en bourse à raison d’une (1) action nouvelle gratuite pour quatre (4) actions anciennes, avec entrée en jouissance au 1er janvier 2018.

par -

La Banque de Tunisie procèdera à une augmentation de capital de 45 MDT par incorporation de réserves. L’opération se fera par l’émission de 45 millions d’actions, à raison d’une action nouvelle pour quatre (4) anciennes. Les droits d’attribution seront détachés à partir du 4 Mai 2018 et la date de jouissance est fixée au 1er janvier 2018. Rappelons que l’AGO tenue le 23 avril dernier a approuvé la distribution d’un dividende de 0,400 Dt par action.

par -

Enda Tamweel annonce dans un communiqué avoir réalisé avec succès une augmentation de capital réservée de 72 millions de dinars tunisiens. Ce nouvel apport d’argent frais permettre à Enda Tamweel de mobiliser davantage de financement par endettement, afin de servir un plus grand nombre de micro-entrepreneurs en Tunisie, de répondre à leurs besoins croissants en microcrédits et de contribuer à l’inclusion financière des populations exclues du système financier traditionnel. Le montant a été intégralement souscrit par six investisseurs internationaux qui sont BIO (Belgique), PROPARCO (France), le Fonds SANAD pour MSME (Luxembourg), SIDI (France), TRIODOS Investment Management (Pays-Bas) et WWB Capital Partners (États-Unis).

par -

Le conseil d’administration de la société Manufacture Panneaux bois du sud (MPBS) procédera, au cours de son assemblée générale extraordinaire prévue pour le 9 juin 2018, à une augmentation de capital de 676 500 DT par attribution gratuite à concurrence d’une action nouvelle pour le détenteur de 20 actions anciennes, selon son communiqué publié sur le site de la Bourse des valeurs mobilières de Tunis (BVMT).

De ce fait, le capital social de la société sera porté de 13 530 000 D à 14 206 500 D.

La société proposera, également, lors de son assemblée générale ordinaire (AGO) qui se tiendra à la même date, la distribution d’un dividende de 0,180D par action.

par -

Le transporteur national Tunisiair tiendra le 25 avril 2018 une assemblée extraordinaire pour décider de l’augmentation du capital de la compagnie.

Le conseil d’administration a appelé les actionnaires dans un communiqué à assister à l’assemblée extraordinaire pour voter deux décisions portant sur la poursuite des activités de la compagnie et l’obtention d’un accord de principe sur l’augmentation du capital.

Les activités de la société ont augmenté pour le 12ème mois consécutif de 24%, selon des données publiées par la société la semaine dernière .

Le groupe Tunisair a enregistré ces dernières années des difficultés financières obligeant l’Etat à injecter des fonds pour son refinancement.

Tunisiair est l’unique compagnie aérienne cotées à la bourse de Tunis, après la suspension de la cotation des actions de Syphax airlines en novembre 2014, puis sa suppression du marché alternatif en novembre 2015.

par -

Le Groupe Délice Danone vient de consolider son alliance stratégique avec le leader mondial des spécialités fromagères, SAVENCIA FROMAGE & DAIRY. Au terme de cet accord, une augmentation de capital de La Compagnie Fromagère a été réservée au partenaire français qui détenait 42,5% du capital de la société, ce qui lui permettra de porter sa participation à 50%. Cet accord va permettre d’enrichir la gamme de produits du segment fromage du Groupe Délice et ce par l’introduction sur le marché tunisien de plusieurs nouvelles variétés. La capacité industrielle de La Compagnie Fromagère sera consolidée au moyen d’investissements importants sur les dix prochaines années. Le nouveau business model misera également sur l’export en explorant de nouvelles destinations en Afrique et au Moyen-Orient dont le Maroc et la Libye.

par -

Les 5 937 000 actions anciennes de la société ” Servicom” seront négociables, à partir du 27 décembre 2017 en Bourse, droits d’attribution détachés.
Les 5 937 000 actions nouvelles gratuites, à attribuer à raison d’une (01) action nouvelle pour une (01) action ancienne, seront admises et négociables en Bourse sur la même ligne de cotation que les actions anciennes.

par -

Toshiba a annoncé dimanche une augmentation de capital de 600 milliards de yens (4,5 milliards d‘euros), une mesure qui doit permettre au groupe industriel en difficulté d’éviter une radiation de la Bourse de Tokyo, même si la vente de sa division de puces prend du retard.

Selon les données dévoilées par Reuters, réuni dimanche, le conseil d‘administration a autorisé l‘opération qui consistera à proposer pour 600 milliards de yens d‘actions nouvelles à des investisseurs étrangers, a annoncé le groupe.

Toshiba doit lever 750 milliards de yens d‘ici la fin mars pour combler le trou laissé dans son bilan par le dépôt de bilan de sa filiale nucléaire américaine Westinghouse, sous peine d’être radié du Tokyo Stock Exchange.

Le produit de l‘opération permettra de rembourser des dettes de Westinghouse et de comptabiliser des pertes qui permettront de bénéficier de crédits d‘impôts suffisants pour ramener les actifs du groupe au-dessus de son passif.

Au total, en comptant les mesures fiscales, le bilan de Toshiba sera renforcé d‘au moins 840 milliards de yens, a précisé l‘entreprise.

Les actions nouvelles seront émises au prix de 262,8 yens l‘unité, à comparer à un cours de clôture de 292 yens vendredi.

Les paiements seront effectués d‘ici le 5 décembre, détaille encore l’agence Reuters.

par -

Les états financiers de la Société tunisienne du sucre (STS) au 31 décembre 2014 (rendus publics à fin 2016) font ressortir un total net de bilan de 36 017 912 DT, et un résultat bénéficiaire de 604 863 DT. Ce résultat positif n’est cependant pas issu de l’exploitation, mais d’une écriture comptable, non encore validée par l’Etat, la STS étant une entreprise publique dont le seul client est l’Office du commerce tunisien.

En effet, «lors de la réunion de travail interministériel du 16 juin 2016, il a été décidé de ramener la prime de raffinage du sucre à 160 DT la tonne au lieu du montant provisoire de 130 DT la tonne définie initialement lors d’un accord daté du 17 avril 2014, et ce avec un effet rétrospectif qui touche les quantités raffinées au cours des années 2011, 2012, 2013 et 2014. Cette correction à la hausse est justifiée par le niveau des coûts engagés dans le processus de raffinage qui dépassait selon une étude réalisée par un bureau d’étude externe, le montant de la prime provisoire initialement fixée à 130 D la tonne. Cette décision a eu pour effet, l’augmentation du chiffre d’affaires initialement facturé par la Société Tunisienne du Sucre (STS) à l’Office du Commerce Tunisien (OCT), au cours des exercices comptables 2011, 2012, 2013 et 2014, pour un montant global de 18 161 961 D, et par conséquent l’augmentation de la créance due par l’OCT à la STS d’égal montant », expliquent les commissaires aux comptes de l’entreprise.

Et la même source d’ajouter que «la STS a envoyé courant le mois d’octobre 2016, à l’OCT, les factures correspondant au montant découlant de la correction de la prime de raffinage pour les exercices 2011 à 2014, soit 18 161 961 D, qui ne sont pas encore payés par l’OCT. De notre part et dans le cadre de nos diligences d’audit, nous avons envoyé à la direction générale de l’OCT une lettre de confirmation du montant découlant de la correction de la prime de raffinage pour les quatre exercices 2011 à 2014, constaté en créances clients par la STS sur ses livres comptables. Cette lettre reste jusqu’à la date de rédaction de ce rapport sans aucune réponse».

La STS est par ailleurs, toujours selon ses commissaires aux comptes, une entreprise publique irrespectueuse des lois du pays. «Contrairement aux dispositions de l’article 388 du code des sociétés commerciales, l’assemblée générale extraordinaire du 28 avril 2015 a décidé la continuation de l’exploitation sans pour autant avoir procédé à l’augmentation du capital pour un montant égal au moins à celui des pertes. Il en découle que la dissolution judiciaire de la société peut être demandée par toute personne intéressée. Contrairement à l’article 275 du même code, l’assemblée générale ordinaire ne s’est pas réunie courant l’exercice 2015 et ce, dans les six mois qui suivent la clôture de l’exercice comptable 2014 afin de contrôler les actes de gestion de la société, approuver les comptes de l’exercice écoulé et prendre les décisions relatives aux résultats», affirment les CC dans leur rapport.

La STS aussi est une entreprise publique délaissée. «Le rapprochement des données comptables avec les résultats de l’inventaire physique effectué en 2008 fait ressortir des équipements totalement amortis pour une valeur brute de 8 391 481 D, dont certains sont non exploités suite à l’abandon de l’activité de sucrerie et d’autres sont réformés. Et en l’absence d’un programme fixant leur sort, ces équipements demeurent, jusqu’à la date de préparation du présent rapport, inscrit à l’actif de la société», confirment les CC

par -

Après la qualification du Stade Gabésien suite au forfait de L’EO Sidi Bouzid dans le cadre des quarts de finale de la Coupe de Tunisie de football (saison 2015/2016) et mardi, de l’AS Marsa après une large victoire face à Kalaa Sport (4-0), de l’Espérance ST face à l’ESS (1-0) et du Club Africain qui a éliminé ES Metlaoui (2-0), le dernier carré se jouera selon le programme suivant :
Samedi 20 août 2016 :
A la Marsa : Avenir Sportif de la Marsa – Club Africain
A Gabès : Stade Gabésien – Espérance Sportive de Tunis
Les horaires des matches et les désignations des arbitres seront communiqués ultérieurement précise la Fédération Tunisienne de football, mercredi sur son site internet.

FOCUS 🔍

Italcar, concessionnaire et distributeur exclusif de plusieurs marques de voitures et de camions en Tunisie (Fiat, Alfa Romeo, Lancia, Fiat Professional, Iveco et Jeep), a...

Le meilleur des RS

L'étrangère qui vous dit vos 4 vérités

Elle s’appelle Martine Maçon. Manifestement une étrangère vivant à Tunis. Sur sa page des réseaux sociaux, elle se définit comme «Empêcheuse de tourner en...

INTERVIEW

Le PDG de la Caisse nationale d'assurance-maladie (CNAM), Béchir Irmani a accordé à Africanmanager une interview exclusive où il a évoqué plusieurs points dont...

AFRIQUE

La BERD accorde un prêt de 4,3 millions € à la PME marocaine Multisac

Soucieuse de soutenir le développement du secteur des emballages au Maroc, la Banque Européenne pour la Reconstruction et le Développement (BERD) octroie un prêt...

Reseaux Sociaux

SPORT

Paris SG: suspension de trois matchs confirmée en appel pour Mbappé

La suspension de l'attaquant du PSG Kylian Mbappé pour trois matchs de Championnat de France, pour son geste d'humeur lors de la rencontre contre Nîmes le...