Tags Posts tagged with "ben arous"

ben arous

par -

Les unités de la protection civile du gouvernorat de Nabeul poursuivent mercredi leurs efforts avec l’aide des unités venues en renfort de Ben Arous et Rades pour tenter de maîtriser l’incendie qui s’est déclaré, mercredi, dans le Mont Sidi Abderrahmane (gouvernorat de Nabeul), rapporte le correspondant de l’agence TAP.
Selon les premières estimations du délégué de Menzel Bouzelfa Nazih Toumi, l’incendie a ravagé plus de 100 hectares.
“Les unités de la protection civile tentent de maîtriser l’incendie avant qu’il se propage dans les régions agricoles et les habitations proches de la montagne”, a déclaré Nazih Toumi au correspondant de l’agence TAP, n’excluant pas la possibilité de faire appel à l’aide de l’aviation militaire.
Selon des témoins, le feu de forêt se serait déclaré dans la zone de Kalboussi avant de s’étendre, sous l’effet de la forte chaleur et des vents, vers les localités de Itha et Torkhane.
De son côté, le directeur régional de la protection civile a indiqué que 6 camions de pompiers de Nabeul et de Ben Arous tentent actuellement de maîtriser l’incendie”, ajoutant qu’un septième camion viendra appuyer ces efforts.
Plus de 50 agents de la protection civile de la garde forestière et de l’équipement sont à pied d’œuvre pour maîtriser l’incendie, a précisé le directeur. Il a indiqué toutefois que les agents rencontrent des obstacles pour arriver au foyer de l’incendie en raison des spécificités de la forêt qui se caractérise par la densité de sa végétation et la prédominance des pins et des noisetiers.

par -

Une quantité de 155 tonnes de déchets a été collectée, au mois de juin 2017, sur les plages de la banlieue sud de la capitale, dans le cadre du programme de nettoyage lancé par l’Agence de Protection et d’Aménagement du Littoral (APAL).
Bénéficient de ce programme, les plages de Radès, Ezzahra, Hammam-Lif, Hammam-Chott et Borj Cedria (gouvernorat de Ben Arous), ainsi que Sidi Jahmi et Solimane (gouvernorat de Nabeul), a indiqué le chef du département de l’APAL à Ben Arous, Slah Chtioui.
Les travaux consistent notamment en la collecte des déchets et le balayage des plages. Au cours de mois juin, des travaux de balayage ont été effectués à raison de trois fois pour chaque plage sur une surface de 645 mille m².
La plus grande quantité de déchets (45 tonnes) a été ramassée sur la plage de Hammam-Lif alors que sur les autres plages, ces quantités varient entre 15 et 20 tonnes, a-t-il ajouté.
Il a fait savoir que l’accumulation déchets sur les plages est due notamment au comportement des estivants, à l’absence de poubelles et aux déchets rejetés par la mer.
La même source a rappelé que l’APAL poursuit, durant la saison estivale, son programme de nettoyage des plages publiques et touristiques à Ben Arous et une partie des plages à Nabeul. Ce programme, qui s’étend sur une période de trois ans (2017-2019), vise plus de 241 km de plages.
Les plages du littoral sud de Tunis, pourtant qu’elles sont déconseillées à la baignade à cause de la pollution industrielle et du dépôt de déchets en mer qui perdurent depuis plus d’une dizaine d’années, elles demeurent fréquentées par les estivants et les baigneurs venus des régions voisines.

par -

Un violent incendie s’est déclaré, samedi après-midi, dans des dépôts de pièces de rechange d’occasion pour automobiles, situés dans la région d’El Yahoudia, dans le gouvernorat de Ben Arous.
L’incendie a ravagé une importante partie des dépôts outre une grande quantité de pièces de rechange et de carcasses de voitures, ont indiqué des témoins oculaires à l’agence TAP dans la région.
” Aucune perte humaine n’est à déplorer “, précise encore la même source.
Les efforts des unités de la Protection civile à Ben Arous se poursuivaient, samedi, pour empêcher le feu de s’embraser dans d’autres dépôts.
” Nous cherchons à éviter que l’incendie se propage à d’autres dépôts “, a indiqué à la TAP, une source de la direction régionale de la protection civile.
Une enquête sera ouverte pour déterminer les causes de l’incendie.

par -

Le Commissariat régional au développement agricole, à Ben Arous, a mis en place un plan de régulation de l’approvisionnement en eau des zones rurales situées dans les reliefs où le débit de l’eau est souvent faible, surtout l’été, avec l’augmentation de la consommation. Onze mille habitants dans les délégations de Mhamdia et de Mornag sont concernés.
Le plan a consisté à raccorder des réservoirs de distribution d’eau à un nouveau puits profonds, dans le cadre du projet Tarhouna-Mornag-Sidi Frej, et à recourir à des citernes en cas de besoin.
Quant aux groupements de gestion de l’eau, leur rôle s’est, considérablement, réduit en raison de l’accumulation de leurs dettes.

par -

 La récolte des céréales, qui a démarré mercredi dans la région de Ben Arous, est en nette amélioration, par rapport à celle de 2015-2016. Selon les estimations du Commissariat régional au développement agricole, elle devrait atteindre 161 mille 414 quintaux, contre 90 mille qx l’année dernière.
Les cultures de céréales (blé, orge, triticale) représentent 63% des surfaces emblavées, contre 34% pour les fourrages et 3% pour les légumineuses.
Le rendement atteint 28 quintaux à l’hectare pour le triticale, 15 q/ha pour l’orge et entre 15 et 19 q/ha pour le blé (contre 11 q/ha en 2015-2016).
La région est dotée d’une capacité de collecte de 120 mille quintaux assurée par la coopérative centrale de blé.

par -

La récolte des céréales est estimée, cette année, à 161 mille 414 quintaux, soit le double de la campagne précédente qui était de 89 mille 530 qx, selon le commissariat régional au développement agricole.
Les pluies enregistrées, en avril, ont permis de combler le déficit pluviométrique de février et mars et d’améliorer le rendement de la récolte.
Les surfaces des grandes cultures se répartissent entre céréales (63%), fourrage (34%) et légumineuses (3%).

par -

Le Centre d’Excellence dans les Métiers de l’Industrie Aéronautique (CEMIA) d’El Mghira (Grand Tunis) a été inauguré le 16 mai 2017.

Le CEMIA, aménagé sur un terrain 2 hectares dont 6500 m2 de bâtiments pédagogiques, comporte 10 ateliers, 1 laboratoire d’informatique, 1 laboratoire de contrôle, 1 laboratoire  d’électricité et électronique et 6 salles d’enseignement.

A terme, 6 spécialités devraient y être dispensées dans un cadre d’alternance, avec une capacité d’accueil de 570 stagiaires. Le centre permettra à des jeunes d’accéder en deux ans au Brevet de Technicien Professionnel (BTP) et de devenir ainsi des ajusteurs monteurs de structures d’aéronefs, des chaudronniers aéronautiques,  des stratifieurs-drapeurs en matériaux composites, des techniciens de traitement de surface et peinture aéronautique, des monteurs câbleurs aéronautiques et des techniciens en fabrication mécanique sur machines à commande numériques.

L’appui apporté par l’Agence Française de Développement (AFD) est une subvention de l’Etat français d’un montant de 3.3 Millions d’Euros. Cet appui a également permis de professionnaliser les équipes du CEMIA par des actions de renforcement de capacités techniques et pédagogiques réalisées grâce à l’appui d’Expertise France et du Centre Technique des Industries Mécaniques et Electriques (CETIME) du Ministère de l’Industrie. Le centre d’El Mghira est donc le fruit d’une coopération technique franco-tunisienne exemplaire, qui s’est également incarnée dans la mobilisation des branches professionnelles des deux pays pour l’élaboration de l’étude de sa faisabilité.

Ce centre a été inauguré par Monsieur Imed HAMMAMI, Ministre de la formation professionnelle et de l’emploi, et Monsieur Olivier POIVRE D’ARVOR, Ambassadeur de France en Tunisie.

Le CEMIA est enfin le résultat d’une coordination étroite entre le secteur public et privé. Dès la phase de conception, les entreprises tunisiennes, représentées par la Fédération Nationale de la Mécanique (FNM) et la Fédération Nationale de l’Electricité (FEDELEC) mais aussi le Groupement des Industries Tunisiennes Aéronautiques et Spatiales (GITAS) ou encore le groupement d’entreprises « le PARC » STELIA et ses partenaires, ont contribué à l’aménagement du centre en partenariat avec l’Agence Tunisienne de la Formation Professionnelle (ATFP). Aujourd’hui, les entreprises restent associées à la gouvernance du CEMIA.

Cette logique gagnant-gagnant permettra ainsi aux jeunes de trouver des terrains d’apprentissage propices facilitant leur insertion vers l’emploi et aux entreprises de bénéficier d’une main d’œuvre qualifiée.

Cette initiative complète un large dispositif français d’appui à formation professionnelle en Tunisie qui a permis le financement par l’AFD d’1/4 des centres du pays depuis 20 ans et se poursuit par l’accompagnement en cours de la réforme du secteur tournée vers l’objectif d’une meilleure insertion des jeunes tunisiens sur le marché de l’emploi.

par -

Le centre d’excellence des métiers de l’aéronautique, situé dans la zone industrielle d’El Mghira à Ben Arous, a été inauguré, mardi, avec un coût global de près de 3,3 millions d’euros.
Imed Hammami, ministre de la formation professionnelle et de l’emploi a déclaré, à cette occasion, que ce centre apporte une grande valeur ajoutée au tissu économique dans la région en raison de la qualité de la formation offerte dans ce secteur prometteur.
D’une capacité d’accueil d’environ 500 apprenants, le centre propose une formation dans 6 spécialités concernant la mécanique des avions en plus d’une formation continue au profit des professionnels.
Dans le cadre d’un partenariat public-privé, ce centre de formation projette d’élargir ses domaines de coopération avec les deux instituts supérieurs des études technologiques de Radès et Sousse en plus des professionnels du secteur aéronautique en Tunisie à l’exemple du Groupement des industries tunisiennes aéronautiques et spatiales (GITAS) ou le groupe STELIA.
A ce sujet, Olivier Poivre Darvor, ambassadeur de France en Tunisie, a précisé que ce centre d’excellence est financé dans le cadre des projets de développement solidaire du gouvernement français avec le suivi de l’Agence de coopération française de développement.
A noter que le taux de transaction de l’industrie aéronautique dans le marché tunisien a augmenté, lors de la dernière décennie, allant de 35 millions de dinars à 535 millions de dinars. Le secteur aéronautique a permis la création de 12 mille postes d’emploi directs.

par -

L’Agence de Protection et d’Aménagement du Littoral (APAL) à Ben Arous a mis en place un programme de nettoyage des plages de la Banlieue sud de Tunis.
Ce programme, qui s’étend sur une période de trois ans (2017-2019), sera mis en œuvre, en collaboration avec les autorités régionales Ben Arous, à partir du 15 mai courant.
Selon le directeur régional de l’APAL à Ben Arous, Slaheddine Chtioui, ce programme comprend plusieurs axes dont le renforcement des campagnes de sensibilisation et du nettoyage des plages des villes de Radès, Ezzahra, Hammam-Lif, Hammam-Chott et Borj Cedria ainsi que la plage de Soliman (gouvernorat de Nabeul).
Les travaux de nettoyage, qui seront menés sur 241 km de plages, portent notamment sur la collecte des déchets, le ratissage du sable et le balayage des plages, à raison de quatre fois par mois.
Les plages du littoral sud de Tunis, alors qu’elles sont déconseillées à la baignade à cause de la pollution industrielle et du dépôt de déchets en mer qui perdurent depuis plus d’une dizaine d’années, elles demeurent fréquentées par les estivants et les baigneurs venus des régions voisines.

par -

Les unités de la direction régionale de la lutte contre la criminalité relevant de la Garde nationale de Ben Arous ont démantelé un réseau de trafic de drogue actif à Tunis.

Selon un communiqué du ministère de l’Intérieur publié ce mardi, deux des membres de ce réseau ont été interpellés. L’un d’eux fait l’objet de 3 mandats de recherche pour trafic de drogue. Ils sont âgés entre 24 et 39 ans.

40 plaques de cannabis “Zatla”, une importante somme d’argent et trois motos ont été saisis lors de cette opération.

Une enquête a été ouverte sur l’affaire

par -

L’État a récupéré, hier jeudi 08 décembre, un bien immobilier sis dans la localité de Boumhel, au gouvernorat de Ben Arous, d’une superficie de 10 hectares. Il était occupé illégalement par des citoyens, nous apprend un communiqué rendu public par le ministère des Domaines de l’État et des Affaires Foncières.

Environ 10.000 hectares ont été récupérés. Cette opération s’inscrit dans la politique du gouvernement d’unité nationale visant la récupération des terres domaniales squattées et le rétablissement de l’État de droit, ajoute la même source.

par -

Cinq individus, âgés entre 30 et 51 ans ont été surpris, par les agents de la Garde Nationale de Mhamdia du gouvernorat de Ben Arous, en train de fouiller dans un trou de 5 mètres de profondeur, à la recherche de pièces archéologiques, annonce un communiqué du ministère de l’Intérieur, publié ce lundi 5 décembre 2016, sur sa page Facebook officielle.

Après consultation du ministère public, les 5 personnes ont été mises en garde à vue.

par -

Quelques 66 infractions économiques ont été relevées lors d’une campagne de contrôle économique lancée, mercredi 9 novembre 2016, dans le gouvernorat de Ben Arous.
Le directeur régional du commerce, Mohamed Hédi Aynoubli a précisé jeudi dans une déclaration au correspondant de la TAP dans la région que près de 400 visites d’inspection ont été effectuées dans 14 zones menées par 11 équipes de contrôle économique relevant des directions régionales de commerce de Ben Arous, Nabeul et Zaghouan ainsi que la direction des recherches économiques.

Cette campagne a pour objectif de préserver le pouvoir d’achat des citoyens et de lutter contre les différentes formes d’infractions et de la contrebande, a ajouté la même source.

par -
Les unités de la garde douanière ont saisi une grosse quantité de plaques d’aluminium, estimée à 75 tonnes et d’une valeur de 210 mille de dinars, apprend Africanmanager d’une source bien informée de la Douane.
D’après la même source, cette quantité de plaques d’aluminium a été saisie à Ben Arous, dans trois conteneurs destinés à l’export et ce d’une manière illégale.
Un procès est prévu, a ajouté la même source.
hsd6s hg5

par -

Le ministère de l’Intérieur a annoncé, ce jeudi, dans un communiqué que les unités de la direction régionale de lutte contre le crime, relevant de la Garde Nationale de Ben Arous, ont démantelé un réseau de trafic de devises et arrêté 6 individus, âgés entre 28 et 59 ans, habitants de Ben Arous, Tunis, Ariana, Nabeul et Jendouba.

Ces personnes ont été arrêtées en leur possession 21060 dinars de devises connues au marché noir sous l’appellation de « Omar Mokhtar », ainsi qu’une voiture utilisée pour leurs déplacements.

Selon le département de l’Intérieur, le véhicule et les sommes d’argent ont été saisis et tous les membres de ce réseau ont été arrêtés.

par -
Lundi 22 avril à minuit

A la suite de l’immolition par le feu d’un homme, dimanche dans la délégation de Fouchana (gouvernorat de Ben Arous), le délégué de la région Lotfi Ben Hnya, a précisé dans une déclaration à la TAP que la victime, originaire de la délégation de Tastour (gouvernorat de Béja), n’habitait pas à Fouchana et elle n’avait pas demandé de l’aide aux autorités régionales contrairement aux fausses informations véhiculées dans certains médias.
L’épouse de la victime a affirmé qu’ils existaient des conflits familiaux, a jouté la même source.
Les recherches ont montré que la victime se rendait chez sa sœur qui habite à la cité Ettadhamen (gouvernorat de l’Ariana) pour trouver un emploi, estimant que son passage à la ville de Fouchana était pour chercher un travail, étant donnée la présence de deux zones industrielles dans cette région, à savoir El Mghirra et Chebedda, a encore précisé le délégué de Fouchana.
La victime hospitalisée au centre de traumatologie et des grands brûlés à Ben Arous a succombé à ses blessures ce matin, a regretté la même source.
Des sites électroniques ont rapporté dimanche des informations selon lesquelles un homme s’est immolé par le feu à Fouchana pour protester contre la dégradation de sa situation sociale et le manque d’aide et d’assistance.

par -

Les agents de la direction régionale de lutte contre les crimes à Ben Arous, ont arrêté hier, mercredi 29 septembre, un trafiquant de drogues à El Mourouj 4, rapporte Shems Fm.

Le trafiquant est âgé de 28 ans. Lors d’une descente dans son domicile, 200 comprimés de type ‘ecstasy’, et une quantité de ‘Zatla’ ont été saisies, indique la même source.

par -

Le directeur des services de santé au sein du ministère de l’Intérieur, Dr Kacem Zahri, a déclaré ce samedi 17 septembre 2016 sur Mosaïque fm qu’un grand hôpital ouvrira bientôt ses portes dans la localité de Boumhal, relevant du  gouvernorat de Ben Arous.

Il a ajouté que 5 centres de santé dans cinq gouvernorats seront aussi construits pour fournir des services de santé aux sécuritaires et soulager l’hôpital des forces de sécurité intérieures de la Marsa, qui fête ses 25 ans, a ajouté la même source.

par -

Le journal Al Chourouk a fait savoir ce vendredi 9 septembre 2016 que deux imams de mosquées sises au gouvernorat de Ben Arous ont été interpellés par les forces spéciales.

Lors d’une décente sur l’une des mosquées, des photos de chars, des vidéos de djihadistes prêtant allégeance à l’organisation terroriste Daech et des documents de propagande ont été saisis, a ajouté la même source.

INTERVIEW

«La politique africaine ne peut se développer uniquement avec les visites, sporadiques et de courte durée ou seulement à travers le seul ministre des...

AFRIQUE

SPORT

Reseaux Sociaux