Tags Posts tagged with "Centrales électriques,"

Centrales électriques,

par -

Symbion Power a désigné Clarke Energy comme soumissionnaire préférentiel pour deux importantes centrales électriques au Rwanda, qui produiront de l’électricité à partir de biogaz dissous provenant des profondeurs du lac Kivu. Ces projets concernent environ 25 moteurs à gaz Jenbacher* de la division Distributed Power de GE. Cette annonce coïncide avec la visite d’une délégation commerciale du gouvernement britannique en Afrique.

Clarke Energy fournira des moteurs Jenbacher J620 de 3 megawatt (MW) pour les centrales électriques de Kivu 56 et KP1, situées sur les rives du Lac Kivu au Rwanda. Clarke Energy créera également des emplois dans le cadre de la maintenance des moteurs.

Symbion Power est un producteur d’électricité indépendant qui a obtenu les droits pour réaliser deux projets au Rwanda sur le lac Kivu.

Le projet Kivu 56 prévoit d’exporter 56 MW d’électricité dans le réseau rwandais dans le cadre d’une concession [1] de 25 ans. KP1 est né d’une précédente initiative, Symbion a acquis l’usine et la fera passer de 3,6 MW à 25 MW, qui seront livrés au réseau rwandais dans le cadre d’une concession² distincte de 25 ans.

Le fondateur et Directeur Général de Symbion Power, Paul Hinks, a déclaré: «Après un processus concurrentiel long et rigoureux, nous avons retenu Clarke Energy, fournisseur des moteurs à gaz Jenbacher de GE, comme fournisseur technologique privilégié. Ces deux projets énergétiques au lac Kivu augmenteront la capacité de 81 MW et réduiront considérablement le coût actuel de production électrique au Rwanda. ”

Le lac Kivu, l’un des plus Grands Lacs africains, est une masse d’eau unique au monde qui, à sa base, est saturée de biogaz, une combinaison de méthane et de dioxyde de carbone. Ce gaz est produit par le fait d’une la combinaison unique : une profondeur de 500 mètres, une chaleur provenant du magma sous la vallée du Rift et des microbes, décomposant les matières organiques qui tombent de plus haut dans le lac. La surface du lac est située à 1 460 m au-dessus du niveau de la mer.

Contrairement au biogaz normal, qui est produit dans des digesteurs anaérobies, les usines de traitement organiques traitent les déchets biodégradables. C’est pourquoi, le biogaz issu du lac ne contient que 20% de méthane.

Cet indice est inférieur à celui requis pour un moteur à gaz Jenbacher. Le plan consiste à retirer le dioxyde de carbone – qui forme l’équilibre du volume du gaz – en utilisant de l’eau puis à mettre le gaz  dans des moteurs à gaz alternatifs situés dans des centrales électriques discrètes, situées sur les rives du lac. L’électricité produite par les moteurs sera acheminée directement au réseau de distribution d’électricité du Rwanda.

Alan Fletcher, Directeur Général de Clarke Energy en Afrique, a déclaré: «Nous sommes ravis d’avoir été nommés soumissionnaire préférentiel par Symbion Power pour ces deux projets clés sur les rives du lac Kivu. La solution que nous apportons est en mesure de proposer des approvisionnements énergétiques durables et la création d’emplois au Rwanda et au Royaume-Uni. ”

Les moteurs à gaz Jenbacher Type 6 de GE grâce à des améliorations continues et à une solide expérience, constituent un complément fiable et un atout majeur de leur gamme de produits. Le régime moteur de 1 500 tr/min se traduit par une densité de puissance électrique élevée avec des coûts d’installation réduits, sa chambre de précombustion atteignant un rendement élevé avec de faibles émissions.

“Les moteurs à gaz Jenbacher de GE offriront une efficacité plus élevée et une capacité accrue pour les projets de Symbion Power, contribuant ainsi à résoudre les défis énergétiques de la région”, a déclaré Leon van Vuuren, Directeur Général des ventes et opérations commerciales mondiales de GE Distributed Power.

par -

Pendant 30 minutes, hier au pupitre de la salle de presse de la Primature à la Kasbah, le ministre tunisien des énergies, Khaled Kaddour, a fait étalage de la vision à long terme de son ministère. Il a ainsi annoncé des investissements de 12 Milliards DT, 4,300 Milliards DT dans les énergies renouvelables et dont 70 % seront réalisés en PPP (Partenariat Public Privé) sous forme de concession pour le moins-disant. Le plafond des concessions a aussi été relevé de 200 à 600 MGW, à parité entre solaire et éolien, a aussi indiqué le ministre qui a annoncé le cahier des charges de ces concessions pour avril prochain. Khaled Kaddour a aussi indiqué que pour les projets de 1 MGW, le ministère compte passer de l’autorisation au cahier des charges, pour faciliter l’accès des investisseurs tunisiens à ces projets. Le système des cahiers de charges sera aussi appliqué pour la production pour le propre compte de l’énergie en Tunisie.

Parlant des projets en matière d’électricité, le ministre Khaled Kaddour a annoncé 4 nouvelles stations de production. Il y aura d’abord «Rades C», pour un coût de 900 millions DT dont les travaux ont déjà démarré. Pour un coût de 660 MDT, financé par la BID, une autre station de production d’électricité sera érigée à Mornaguia, elle démarrera en 2018 pour une entrée en production en 2021. Le ministre a indiqué que la Tunisie annoncera en mai prochain deux appels d’offre, au moins-disant, pour deux centrales à Skhira et qui devraient entrer en production en 2022 ; l’une sera faite par la Steg et l’autre en IPP par le secteur privé à l’image de Rades.

Le ministre de l’Energie, des Mines et des Energies renouvelables a aussi évoqué un prochain investissement de 600 M€ pour un projet de liaison électrique avec l’Italie, avec l’appui de l’UE, de l’Algérie, l’Allemagne et la France en plus de l’Italie, sur une longueur de 200 kilomètres et qui s’étalera sur 4 années.

par -

Le ministère de l’Energie algérien a annoncé que le montant investi par l’Etat pour la réalisation de centrales électriques à travers le pays s’élève à 150 milliards de dollars depuis l’année 2000, relate APS.

Cette enveloppe financière a permis la création de nouvelles centrales qui portent aujourd’hui la capacité de production nationale à 18.000  mégawatts contre 3.900 MW seulement en 2000.

Le niveau de puissance atteint par l’Algérie dans ce secteur n’aurait jamais été concrétisé sans les efforts et la clairvoyance du président de  la République, Abdelaziz Bouteflika.

Le programme de développement initié par le président de la République s’est traduit par une amélioration notable de la couverture nationale.la wilaya d’Oran qui jouit aujourd’hui d’un taux de 98% pour l’énergie électrique et de 80 % pour le gaz.

S’agissant des stations de dessalement de l’eau de mer, qui fonctionnent grâce à l’énergie produite par les centrales électriques, elles fournissent 1,1 million de mètres cubes d’eau potable/jour, soit 25% du volume total consommé par les foyers, détaille la même source.

par -

Un conseil ministériel pour examiner la situation de la Société tunisienne de l’électricité et du gaz(STEG) sera organisé avant la fin de novembre 2017, a annoncé, jeudi, le ministre de l’industrie, des mines et des énergies renouvelables, Khaled Kaddour.
Il a ajouté, lors d’une séance d’audition organisée par la commission de l’industrie et de l’énergie, qu’il s’agit d’identifier les solutions idoines pour consolider le budget de la STEG, confronté à plusieurs difficultés.
Le ministre a fait savoir que trois centrales de production de l’électricité seront créées, au cours de la prochaine période, les travaux de l’une d’entre elles ayant déjà démarré à Rades.
Kaddour a précisé qu’une centrale sera créée à Skhira et que le cahier des charges relatif à cette unité est en cours d’élaboration, ajoutant que son département sera chargé de lancer un appel d’offres international au cours de l’année 2021.
Le ministre a prévu l’augmentation du pic de consommation de l’électricité au cours de l’été 2018, pour atteindre 4025 mégawatts par jour en raison de la hausse quotidienne d’utilisation des climatiseurs, contre 4200 mégawatts enregistrés en 2017.
Il a expliqué que la situation actuelle nécessite de fournir 600 mégawatts d’électricité pour répondre à la demande sans cesse croissante de consommation de l’électricité, indiquant que son département œuvre à diversifier les sources de son approvisionnement en gaz.

par -

Le ministre de l’Energie, Khaled Gaddour, a annoncé lors d’une journée d’étude à Tunis que la STEG lancera bientôt un projet de construction de trois centrales électriques et des projets relatifs aux énergies renouvelables d’une production de 380 mégawatts.
Selon Mosaïque fm, le ministre a ajouté que ces projets seront réalisés dans les trois prochaines années.

par -
Suite à la réunion tenue vendredi dernier au siège du gouvernement à la Kasbah consacrée à l’examen des préparatifs 

Suite à la réunion tenue vendredi dernier au siège du gouvernement à la Kasbah consacrée à l’examen des préparatifs du gouvernement pour assurer la continuité de l’approvisionnement en eau et électricité durant l’été 2013 dans toutes les régions du pays, le Ministre de l’Industrie, accompagné de MM. le Secrétaire d’Etat chargé de l’énergie et des mines et du Gouverneur de Sousse, ont rendu visite au centre de production électrique de Sousse pour prendre connaissances des travaux de remise en état de la turbine à gaz (la turbine à gaz n°2), ayant subi un incident en avril dernier.

M.Nidhal Ouerfelli s’est également déplacé au terme de cette visite à la Centrale électrique de Rades ou il s’est informé auprès des responsables de la STEG des activités de cette centrale ainsi que des préparatifs engagés pour faire face à la hausse de la demande pendent cet été.

FOCUS 🔍

Italcar, concessionnaire et distributeur exclusif de plusieurs marques de voitures et de camions en Tunisie (Fiat, Alfa Romeo, Lancia, Fiat Professional, Iveco et Jeep), a...

Le meilleur des RS

L'étrangère qui vous dit vos 4 vérités

Elle s’appelle Martine Maçon. Manifestement une étrangère vivant à Tunis. Sur sa page des réseaux sociaux, elle se définit comme «Empêcheuse de tourner en...

INTERVIEW

Le PDG de la Caisse nationale d'assurance-maladie (CNAM), Béchir Irmani a accordé à Africanmanager une interview exclusive où il a évoqué plusieurs points dont...

AFRIQUE

Reseaux Sociaux

SPORT

Ligue 1 : Programme de la 4ème journée

 Programme de la quatrième journée du championnat de la Ligue 1 du football professionnel, prévue les 6 et 7 octobre 2018 (tous les matches...