Tags Posts tagged with "Centrales électriques,"

Centrales électriques,

par -

Pendant 30 minutes, hier au pupitre de la salle de presse de la Primature à la Kasbah, le ministre tunisien des énergies, Khaled Kaddour, a fait étalage de la vision à long terme de son ministère. Il a ainsi annoncé des investissements de 12 Milliards DT, 4,300 Milliards DT dans les énergies renouvelables et dont 70 % seront réalisés en PPP (Partenariat Public Privé) sous forme de concession pour le moins-disant. Le plafond des concessions a aussi été relevé de 200 à 600 MGW, à parité entre solaire et éolien, a aussi indiqué le ministre qui a annoncé le cahier des charges de ces concessions pour avril prochain. Khaled Kaddour a aussi indiqué que pour les projets de 1 MGW, le ministère compte passer de l’autorisation au cahier des charges, pour faciliter l’accès des investisseurs tunisiens à ces projets. Le système des cahiers de charges sera aussi appliqué pour la production pour le propre compte de l’énergie en Tunisie.

Parlant des projets en matière d’électricité, le ministre Khaled Kaddour a annoncé 4 nouvelles stations de production. Il y aura d’abord «Rades C», pour un coût de 900 millions DT dont les travaux ont déjà démarré. Pour un coût de 660 MDT, financé par la BID, une autre station de production d’électricité sera érigée à Mornaguia, elle démarrera en 2018 pour une entrée en production en 2021. Le ministre a indiqué que la Tunisie annoncera en mai prochain deux appels d’offre, au moins-disant, pour deux centrales à Skhira et qui devraient entrer en production en 2022 ; l’une sera faite par la Steg et l’autre en IPP par le secteur privé à l’image de Rades.

Le ministre de l’Energie, des Mines et des Energies renouvelables a aussi évoqué un prochain investissement de 600 M€ pour un projet de liaison électrique avec l’Italie, avec l’appui de l’UE, de l’Algérie, l’Allemagne et la France en plus de l’Italie, sur une longueur de 200 kilomètres et qui s’étalera sur 4 années.

par -

Le ministère de l’Energie algérien a annoncé que le montant investi par l’Etat pour la réalisation de centrales électriques à travers le pays s’élève à 150 milliards de dollars depuis l’année 2000, relate APS.

Cette enveloppe financière a permis la création de nouvelles centrales qui portent aujourd’hui la capacité de production nationale à 18.000  mégawatts contre 3.900 MW seulement en 2000.

Le niveau de puissance atteint par l’Algérie dans ce secteur n’aurait jamais été concrétisé sans les efforts et la clairvoyance du président de  la République, Abdelaziz Bouteflika.

Le programme de développement initié par le président de la République s’est traduit par une amélioration notable de la couverture nationale.la wilaya d’Oran qui jouit aujourd’hui d’un taux de 98% pour l’énergie électrique et de 80 % pour le gaz.

S’agissant des stations de dessalement de l’eau de mer, qui fonctionnent grâce à l’énergie produite par les centrales électriques, elles fournissent 1,1 million de mètres cubes d’eau potable/jour, soit 25% du volume total consommé par les foyers, détaille la même source.

par -

Un conseil ministériel pour examiner la situation de la Société tunisienne de l’électricité et du gaz(STEG) sera organisé avant la fin de novembre 2017, a annoncé, jeudi, le ministre de l’industrie, des mines et des énergies renouvelables, Khaled Kaddour.
Il a ajouté, lors d’une séance d’audition organisée par la commission de l’industrie et de l’énergie, qu’il s’agit d’identifier les solutions idoines pour consolider le budget de la STEG, confronté à plusieurs difficultés.
Le ministre a fait savoir que trois centrales de production de l’électricité seront créées, au cours de la prochaine période, les travaux de l’une d’entre elles ayant déjà démarré à Rades.
Kaddour a précisé qu’une centrale sera créée à Skhira et que le cahier des charges relatif à cette unité est en cours d’élaboration, ajoutant que son département sera chargé de lancer un appel d’offres international au cours de l’année 2021.
Le ministre a prévu l’augmentation du pic de consommation de l’électricité au cours de l’été 2018, pour atteindre 4025 mégawatts par jour en raison de la hausse quotidienne d’utilisation des climatiseurs, contre 4200 mégawatts enregistrés en 2017.
Il a expliqué que la situation actuelle nécessite de fournir 600 mégawatts d’électricité pour répondre à la demande sans cesse croissante de consommation de l’électricité, indiquant que son département œuvre à diversifier les sources de son approvisionnement en gaz.

par -

Le ministre de l’Energie, Khaled Gaddour, a annoncé lors d’une journée d’étude à Tunis que la STEG lancera bientôt un projet de construction de trois centrales électriques et des projets relatifs aux énergies renouvelables d’une production de 380 mégawatts.
Selon Mosaïque fm, le ministre a ajouté que ces projets seront réalisés dans les trois prochaines années.

par -
Suite à la réunion tenue vendredi dernier au siège du gouvernement à la Kasbah consacrée à l’examen des préparatifs 

Suite à la réunion tenue vendredi dernier au siège du gouvernement à la Kasbah consacrée à l’examen des préparatifs du gouvernement pour assurer la continuité de l’approvisionnement en eau et électricité durant l’été 2013 dans toutes les régions du pays, le Ministre de l’Industrie, accompagné de MM. le Secrétaire d’Etat chargé de l’énergie et des mines et du Gouverneur de Sousse, ont rendu visite au centre de production électrique de Sousse pour prendre connaissances des travaux de remise en état de la turbine à gaz (la turbine à gaz n°2), ayant subi un incident en avril dernier.

M.Nidhal Ouerfelli s’est également déplacé au terme de cette visite à la Centrale électrique de Rades ou il s’est informé auprès des responsables de la STEG des activités de cette centrale ainsi que des préparatifs engagés pour faire face à la hausse de la demande pendent cet été.

FOCUS 🔍

ITALCAR SA, distributeur officiel des marques Fiat, Fiat Professional, Lancia, Alfa Romeo, JEEP et IVECO en Tunisie, a dévoilé lors d’une conférence de presse tenue...

Le meilleur des RS

Dans un long billet qu'il a intitulé "UNE FAUTE POLITIQUE MAJEURE A DENONCER" et qu'il a posté sur sa page Facebook, Habib Karaouli, s'insurge,...

INTERVIEW

Achraf Ayadi, expert bancaire et financier a accordé à Africanmanager, une interview exclusive où il a parlé de la situation économique actuelle en Tunisie,...

AFRIQUE

Une plus grande stabilité politique, des denrées de première nécessité à un prix plus raisonnable et des réformes économiques efficaces dans le secteur public...

Reseaux Sociaux

SPORT