Tags Posts tagged with "évolution"

évolution

par -

“Les recettes fiscales se sont inscrites en hausse de 13,3% en 2017 pour se situer à 21.186,5 MDT. Cette évolution émane, essentiellement, de l’accroissement des impôts directs (13%) en relation avec l’augmentation de l’impôt sur les sociétés (44,2%) aussi bien pétrolières (+39,9% grâce au raffermissement du prix de l’or noir à l’international) que celles non pétrolières (+45,6% en relation avec l’instauration d’une contribution exceptionnelle de 7,5% pour les sociétés dont le rendement est de l’ordre de 638 MDT)”, indique la Banque centrale de Tunisie dans son rapport annuel relatif à l’année 2017.

Cette tendance haussière a été corroborée, également, par l’accroissement de 13,5% des impôts et taxes indirects suite, en particulier, à la progression des droits de douanes sous l’effet de la hausse des importations et à l’amélioration du rendement de la taxe sur la valeur ajoutée induite par l’affermissement de la demande intérieure. Ainsi, la pression fiscale s’est élevée à 21,8%, soit une amélioration de 1,1 point de pourcentage par rapport au niveau enregistré en 2016.

En ce qui concerne les recettes non fiscales, elles ont progressé de 6,4% en 2017, pour se situer à 2.704,9 MDT. Il est à rappeler que l’exercice 2016 a enregistré des recettes provenant de la concession aux opérateurs téléphoniques de la License 4G pour un montant de 471,4 MDT.

La hausse des recettes non fiscales provient, essentiellement, de l’accroissement des recettes au titre de la redevance sur le passage du gazoduc transcontinental et ce, malgré la diminution des revenus liés aux participations, privatisations et dons. Par ailleurs, l’année 2017 a enregistré des
recettes au titre de la commercialisation des carburants pour un montant de 609,5 MDT conformément à l’adoption depuis 2015 du principe de séparation de ces opérations.

Pour l’année 2018, les prévisions tablent sur un accroissement des recettes non fiscales de 8,4% sous l’effet, notamment, d’une forte reprise des revenus provenant des dons et des biens confisqués ainsi que des participations et ce, malgré une régression escomptée des revenus pétroliers et gaziers

par -

Le directeur général de la STB (Société tunisienne de banque, un établissement public), Samir Saied, a annoncé, lors de la communication financière de la banque, tenue le 10 mai 2018 à la Bourse de Tunis, une accélération marquée du rythme de croissance de l’ensemble des agrégats d’activités et de performance. Ainsi, une évolution importante et plus rapide des encours de crédits nets et des dépôts de la clientèle sur les deux premières années du plan, plus particulièrement au cours de l’exercice 2017, a été constatée. En ce qui concerne les créances nettes sur la clientèle, l’évolution a été de l’ordre de 10% en 2017 contre 4% une année auparavant. Idem pour les dépôts de la clientèle qui ont aussi progressé de 10% en 2017 contre 3% en 2016. Quant au portefeuille titres, l’évolution est passée de 28% en 2016 à 5% en 2017.

Le DG de la STB a également fait part d’une inversion confirmée de la courbe des performances avec une accélération du rythme de croissance depuis 2016, date d’amorce de la mise en place de la nouvelle stratégie de la banque à l’horizon 2020. En effet, le PNB de la banque a enregistré  durant l’année 2017 une hausse de 26% contre une évolution de 15% en 2016. Durant l’année 2017, le résultat brut d’exploitation et le résultat net ont également progressé respectivement de 19% et de 28%.

Il en ressort également, d’après un document de la banque, que malgré les efforts consentis pour la maîtrise des engagements, le coût net de risques demeure relativement élevé et continue à peser lourdement sur les résultats de la banque, notamment en l’absence de solutions profondes relatives à l’assouplissement réglementaire pour le traitement transactionnel et à l’amiable des créances compromises mais aussi la lenteur et la complexité des procédures de recouvrement judiciaire.

On note aussi une nette amélioration du coefficient d’exploitation et de la productivité des collaborateurs, conséquence directe de la maîtrise des charges opératoires et de l’accroissement du PNB. Ainsi, le taux de créances accrochées a accusé une baisse significative conjuguée à une amélioration conséquente de leur couverture.

Outre amélioration du coefficient d’exploitation, la STB dévoile des ratios de couverture des risques au-dessus des seuils réglementaires, nonobstant l’accroissement des risques encourus. La fléchissement de ces ratios est expliqué en grande partie par l’impact des provisions et par le coût des départs volontaires, des investissements dont les fruits seront réalisables durant les années futures.

Toujours selon le document dont nous disposons, mis à part les ratios prudentiels, tous les objectifs du contrat programme de la banque ont été dépassés, enregistrant ainsi une nette accélération marquée en 2017, plaçant la STB sur la trajectoire des prévisions retenues à l’horizon 2020.

S’agissant de l’année 2018, il est à constater que les réalisations de la STB, durant le premier trimestre, sont toujours en hausse, confirmant la tendance observée au cours de 2017 et plaçant la STB au rang des banques les plus performantes. Les créances sur la clientèle et les dépôts de la clientèle ont respectivement progressé de 3,2% et de 1,5% durant ce premier trimestre.

La STB a également clôturé le premier trimestre de cette année avec un PNB en évolution de 24,1% et un résultat brut d’exploitation de 25,9%.

par -

L’Office national des statistiques (ONS) a annoncé que l’évolution des prix à la consommation en rythme annuel a été de 5,2% jusqu’à janvier 2018, nous apprend l’agence d’information algérienne APS.

L’évolution des prix à la consommation en rythme annuel jusqu’à janvier 2018 est le taux d’inflation moyen annuel calculé en tenant compte des 12 mois allant de février 2017 à janvier 2018 par rapport à la période allant de février 2016 à janvier 2017.

Quant à la variation mensuelle des prix à la consommation en janvier 2018, qui est l`indice brut des prix à la consommation en janvier 2018 par rapport à décembre 2017, elle a été de 0,5%.

En termes de variation mensuelle et par catégorie de produits, les prix des biens alimentaires ont connu une baisse de 0,9% en janvier 2018 comparativement à ceux de décembre 2017.

A titre d’exemple, les prix des produits agricoles frais ont enregistré une baisse de 2,3%, particulièrement la viande blanche (-6,6%),  les légumes (-8%) et la pomme de terre (-10,2%).

Par contre, pour les produits alimentaires industriels (agroalimentaires), leurs prix ont grimpé de 0,5%, entraînés par l’augmentation des prix de certains produits dont essentiellement les laits, fromages et dérivés (+1,4%) et les fruits secs (+2%).

Concernant les prix des produits manufacturés, ils ont connu une hausse de 1,6% générée par le relèvement des prix de certains produits, principalement les carburants avec une augmentation de 17%, et les tabacs, allumettes et articles de tabagie dont les prix ont haussé de 10,6%.

La tendance haussière des prix a également concerné les services (+1,8%) due essentiellement à la hausse des tarifs de transport (+6,7%).

Par groupe de biens et services, l’augmentation des prix a touché les meubles et articles d’ameublement (+0,3%), les transports et communication (+3,2%), l’éducation, culture et loisirs (+0,6%) et le Divers (+3,3%), tandis que le reste s’est caractérisé par des stagnations.

Pour rappel, la loi de finances 2018 prévoit une inflation de 5,5%.

par -

L’Office national des statistiques algérien a annoncé que l’évolution des prix à la consommation en rythme annuel s’est située à 7% jusqu’à fin février 2017, a-t-on appris de l`APS.

L’évolution des prix à la consommation en rythme annuel à février 2017 est le taux d’inflation moyen annuel calculé en tenant compte des douze (12) mois allant de mars 2016 à février 2017 par rapport à la période allant de mars 2015 à février 2016.

Quant à la variation mensuelle des prix à la consommation, c’est-à-dire l’évolution de l’indice du mois de février 2017 par rapport à celui du mois de janvier 2017, elle a été de -0,6%, soit une baisse un peu plus importante que celle observée le même mois de l’année écoulée (-0,2% en février 2016 par rapport à janvier 2016), nous apprend la même source.

par -

Le CEPEX vient de publier dernièrement sur son site une note sectorielle détaillée de la situation globale des exportations du secteur agricole et de l’industrie agroalimentaire pour l’année 2016.

Selon cette note, le déficit commercial du secteur a connu une accélération de son rythme d’évolution pour atteindre 71.4%, accélération qui s’est traduite par une baisse des exportations du secteur (-25%) et une légère hausse des importations (+2.5%), et s’explique réellement par la chute des exportations d’huile d’olive de (-63%).

La note révèle aussi que les cinq premiers de la Tunisie sont l’Italie (601 MTND en 2016 contre 846 MTND 2015), la Libye (456 MTND 2016 contre 471 MTND 2015), la France (275 MTND 2016 contre 246 MTND en 2015), l’Espagne (274 MTND 201 contre 865 MTND en 2015), les USA (189 MTND 2016 contre 353 MTND en 2015) et le Maroc (142 MTND 2016 contre 122 MTND en 2015).

La note affirme par ailleurs que la Tunisie est le 2ème pays africain exportateur de produits biologiques et que 80 % de ces produits biologiques sont exportés. Ces produits bios sont essentiellement l’huile d’olive, les dattes, les légumes, les plantes aromatiques et médicinales et les vignes. La Tunisie exporte plus de 60 produits biologiques vers les 5 continents.

La note précise qu’à la fin d’octobre 2016, ces exportations de produits biologiques ont atteint plus de 35 mille tonnes, représentant un montant de près de 290 millions de dinars, avec l’exportation de plus de 60 variétés de productions biologiques vers 27 pays. L’Italie a été la première destination de ces exportations, suivie de la France, de l’Espagne et des USA.

par -

Le nombre des étudiants bénéficiaires du programme européen pour l’éducation, la formation, la jeunesse et le sport “Erasmus Plus” va augmenter pour atteindre 1500. C’est ce qu’a déclaré l’ambassadeur de l’Union Européenne en Tunisie, Patrice Bergamini Lors de son passage sur Express fm, l’ambassadeur a précisé que cette décision a été prise suite à la rencontre entre le président de la République, Béji Caïd Essebsi et la haute représentante de l’Union Européenne pour les affaires étrangères, Federica Mogherini.
Le diplomate a par ailleurs rappelé que 250 étudiants tunisiens bénéficient déjà de cette bourse.

par -
Chakib Darwich

Le secrétaire d’Etat chargé des Mines, Hachem Hmidi, a indiqué que la production de phosphate a atteint, jusqu’à la fin de novembre dernier, 3.5 millions de tonnes.
Dans une déclaration accordée ce vendredi à Africanmanager, il a ajouté que cela représente une évolution de 30% par rapport à la même période de l’année précédente.
La précision du responsable vient à un moment où les agents de la Compagnie les Phosphates de Gafsa (CPG) au district de Metlaoui ont entamé depuis la matinée du jeudi 15 décembre 2016 une grève ouverte.
Ce mouvement a été décrété en signe de protestation contre le retard enregistré au niveau du versement des primes, telles que la prime de rendement et la prime de gains. Parmi les autres revendications, il y a la révision de certaines primes anciennes.

par -

Le secteur du paiement électronique utilisant la plateforme e-dinar a évolué de 2%. D’après le rapport annuel de la Poste Tunisienne pour l’exercice 2015, le nombre d’opérations de paiement électronique est passé de 687 mille en 2014 à environ 700 mille en 2015. De même, le nombre de porteurs de carte de paiement électronique a dépassé les 542 mille clients. Toujours selon la même source, la carte e-dinar smart a permis à ses utilisateurs d’effectuer 364 mille opérations d’inscription universitaire à distance au titre de l’année universitaire 2015/2016 auprès de 207 établissements universitaires via internet.

par -

D’après le récent rapport de la Poste Tunisienne, le service d’épargne a évolué de 6% portant le volume d’épargne à 3941 millions de dinars contre 3716 millions de dinars en 2014. Dans le même contexte, le nombre d’épargnants à la poste a atteint 3871000 en 2015 contre 3764000 en 2014. Le même rapport a démontré une légère baisse du nombre des comptes ouverts passant de 138 mille en 2014 à 125 mille en 2015. Le montant provenant de ces nouveaux comptes a baissé de 2,25%, passant ainsi à 177 millions de dinars en 2015 contre 181 millions de dinars en 2014.

par -
l’Association du cinquantenaire de Perspectives Al-Amel Tounsi a ouvert un stand à la foire internationale du livre qui se tient du 25 octobre au

La publication de nouveau livre de président de la République Béji Caid Essebssi est prévue pour le 1er décembre prochain, rapporte le quotidien « Al Maghreb » dans son édition de ce samedi 26 novembre.

Dans ce livre d’entretiens avec la journaliste française Arlette Chabot, le président de la République revient sur son parcours politique avant et après la révolution, se veut témoin et observateur de l’évolution de son pays.
Cet ouvrage est intitulé « Tunisie : la démocratie en terre d’islam » dont la présentation sera faite lors de la prochaine visite de BCE en France

par -

Bilel Sahnoun, directeur général de la Bourse de Tunis a indiqué dans une déclaration, mardi 8 novembre 2016, au journal “Lapresse” que la performance de la Bourse est plutôt positive pour l’année 2016. «Depuis le début de l’année, nous sommes dans une tendance positive de 10%. Nous sommes dans une situation très intéressante, comparée avec la conjoncture globale. Nous pouvons mieux faire, mais aujourd’hui nous se sommes pas une mauvaise place financière», affirme-t-il.

Il ajoute que, durant les trois dernières semaines, le volume global d’échange a augmenté, de même pour l’indice Tunindex qui s’est accru. Ce qui laisse présager une bonne fin d’année pour la Bourse de Tunis, d’après Sahnoun.

par -
Le montant des dettes des ménages auprès des banques tunisiennes a atteint 19.5 Milliards de dinars, selon l’Institut National de la Consommation (INC)
Par la voix de son président Tarek Ben Jazia, l’INC a précisé que 8.6 Milliards de dinars du volume global de ces dettes concernent des crédits immobiliers alors que 2.5 Milliards de dinars sont dus à la consommation.
Dans une interview accordée à Africanmanager, le responsable a signalé que ces chiffres ne reflètent pas la réalité de l’endettement des familles tunisiennes.
Ben Jazia a par ailleurs fait remarquer que le taux d’endettement au niveau national a progressé de 17% au cours de ces dernières années.

par -
Au 31 décembre 2014

Au  30/09/2016,  le  chiffre d’affaires global de la société, Tunisie Profiles Aluminium (TPR), a enregistré une progression de (+10%) soit 73 113 332DT contre 66 501 174DT arrêtés à la même période de l’année 2015.

Au  30/09/2016, le chiffre d’affaires  local a enregistré une augmentation de (+12%), soit 54  857 811DT contre 48 772 118DT au 30/09/2016.

Le chiffre d’affaires export a connu une progression de (+3%), soit 18 255 521 DT contre 17 729 056 DT en 2015.
La valeur de la production a enregistré une évolution de (+12%), soit 73 448 433 DT contre 65 621 844DT en 2015.

Les investissements corporels et incorporels réalisés au 30/09/2016 s’élèvent à 3 378 090 DT.

Au  30/09/2016,  l’endettement  bancaire à court terme  s’est  élevé  à  25  150  286  DT contre 20 179 386 DT au 30/09/2015, soit une hausse de (+25%). Cette hausse est due essentiellement à la distribution des dividendes relatifs au titre de l’exercice 2015 à hauteur de 9 000 000DT d’une part et au règlement des fournisseurs étrangers des matières premières d’autre part. La valeur des placements s’élève à 31 700 000 DT au 30/09/2016.

par -
Le volume des subventions accordées à la société tunisienne de l’électricité et du Gaz (STEG) dans le cadre du budget de l’État a atteint 2500 millions de dinars, rapporte le journal “Assarih” dans son édition de ce lundi 1er août citant une source de la Steg.
Ce volume s’explique par la hausse de la consommation durant ces dernières années, passant ainsi de 82 gigawatt en 1984 à 573 gigawatt en 2009.
Pour cette année, la Steg prévoit une consommation entre 3000 et 3500 mégawatt.

par -
 Le conseil de l'Instance nationale de lutte contre la corruption a tenu

Le montant global des pots-de-vin versés par les Tunisiens s’est élevé à 450 milliards en 2013, d’après une récente étude réalisée par l’Association Tunisienne des Contrôleurs Publics (ATCP).
Selon cette étude, 27% des Tunisiens ont donné des pots-de-vin, sachant que 60% de ces faits se produisent dans le Grand Tunis.
Dans le même ordre d’idée, 43% des Tunisiens considèrent que la corruption facilite leurs affaires.

par -
Dans une interview accordée ce mardi 19 juillet au quotidien « Achourouk », la ministre du Tourisme, Salma Elloumi Rkik, s’est montrée optimiste quant aux chiffres réalisés durant les dix premiers jours de ce mois.
A ce titre, elle a déclaré qu’une évolution de 44% a été enregistrée au niveau des visiteurs et ce, en comparaison avec la même période de 2015.
Dans le même contexte, elle a ajouté que les visiteurs provenant du marché européen ont progressé de manière considérable, 121%.
La même tendance haussière a touché le volet du recrutement. En effet, les recrutements réalisés dans le secteur touristique ont évolué de 36%, d’après la ministre.
« Si on va continuer avec ce même rythme, on est capable de dépasser les chiffres réalisés en 2015 », a estimé Salma Elloumi Rkik, faisant savoir que l’objectif visé est d’atteindre 10 millions de touristes à l’horizon 2020.

par -

Selon les données fournies, ce vendredi 27 mai 2016, par le ministère de l’Agriculture à Africanmanager, les investissements dans le secteur de la pêche ont enregistré une évolution de 16.2%, passant de  37 MD en 2014 à 43 MD en 2015.

Cette évolution s’explique selon ledit département par la mise à niveau de nombreuses unités de la pêche dans les gouvernorats de  Bizerte, Nabeul, Monastir, Sfax, Mahdia et Médenine.

par -

Les exportations des produits biologiques se sont élevées à environ 345 millions de dinars en 2015, l’équivalent de 48 mille tonnes, d’après les dernières statistiques dévoilées par le ministère de l’Agriculture à Africanmanager.
Selon la même source, 60 types de produits ont été exportés vers 30 destinations reparties sur les cinq continents.
Au cours de l’année précédente, 39.400 mille tonnes d’huile d’olive biologique ont été exportées, ce qui correspond à une hausse de 268%. Cette quantité exportée a générée des recettes de l’ordre de 290 millions de dinars, soit une évolution de 334% L’Italie demeure le principal débouché, suivie par la France, l’Espagne, les USA et l’Allemagne.

par -

Le mois de janvier a enregistré une progression de 27% en termes d’investissements déclarés auprès de l’APII, atteignant 211,5 MD contre 166 MD durant la même période de 2015, d’après les derniers chiffres dévoilés à Africanmanager.

Cette évolution est le résultat d’un dynamisme de certains secteurs comme les industries mécaniques et électriques qui ont progressé de 287% au niveau des intentions dans les domaines des fonderies et des câbles téléphoniques. A cela s’ajoute, le secteur des industries chimiques (+283%) avec de nouvelles déclarations de projets dans la branche de la pharmaceutique et les industries des matériaux de construction, des céramiques et verres dont les investissements ont augmenté de 25%.

Il est à noter que 43% du total des investissements déclarés à fin janvier 2016 ont concerné les zones de développement régional, soit une progression de 44% par rapport aux résultats de janvier 2015.

FOCUS 🔍

Comme chaque année et pour la 8ème fois consécutive, Orange Tunisie a organisé son Orange Summer Challenge (OSC), le rendez-vous incontournable des jeunes technophiles,...

Le meilleur des RS

La loi antiraciste vient d'être votée par le Parlement, avec son lot de sanctions qui en refroidit plus d'un (fortes amendes et même peine...

INTERVIEW

Slim Feriani, le ministre de l'Industrie et des PME et de l'Energie par intérim, a récemment accordé à Africanmanager une interview exclusive où il...

AFRIQUE

Un train a déraillé mardi près de Rabat, la capitale marocaine, faisant au moins sept morts et 80 blessés, apprend Reuters de source médicale. L'accident...

Reseaux Sociaux

SPORT